Actualités de la convergence

Actualités de la convergence

Nigeria : le gouvernement va distribuer près de 10 millions de téléphones mobiles aux fermiers

Afin de dynamiser la production agricole dans le pays, le gouvernement fédéral du Nigeria a décidé de distribuer près de 10 millions de téléphones portables aux fermiers. Ibukun Odusote, la secrétaire permanente du ministère fédéral de l’Agriculture et du développement rural, l’a déclaré le 2 janvier 2013 au cours d’un programme de sensibilisation des fermiers d’Igan-Ipabi, dans la zone Est d’Ogun.

Avec ces téléphones les fermiers auront accès à des informations agricoles et météo. C’est le premier pas du ministère de l’Agriculture pour assurer la sécurité alimentaire au Nigeria.

Actuellement, des séances de travails avec le ministère des technologies de l’information et les opérateurs de téléphonies mobiles se multiplient pour le succès de cette initiative. La prochaine étape pour sortir le secteur agricole nigérian du sous-développement sera la mécanisation.

Source: Agence ecofin

Sénégal: Lancement de la 3ème édition du concours APPS4Africa

La troisième édition du concours Apps4Africa, soutenu par le département d'Etat américain, a été lancée à Dakar, à la Place du Souvenir Africain.

Cette 3ième édition est axée sur le thème "Business Challenge" et mettra l'accent sur les applications favorisant le commerce et sur les modèles économiques de ces applications, explique la même source.

Selon le texte, "le concours Apps4Africa, qui est une compétition sur l'ensemble du continent africain, vise à encourager le développement des applications pour le web, les ordinateurs et les téléphones mobiles afin d'aider à résoudre le défi de l'emploi des jeunes en Afrique".

Les gagnants du concours seront connus à la fin du mois de janvier 2013 et ils recevront des prix, indique la même source.

A la suite du concours, poursuit le communiqué, "les participants à Apps4Africa continueront à travailler avec Appfrica International et bénéficieront d'un soutien supplémentaire au niveau du mentorat, de la formation et de la création de réseaux".

"En 2011, rappelle le communiqué, Ecofund-Forum du Sénégal s'était classé deuxième de ce concours qui invitait les réalisateurs de logiciels à créer des applications pour les téléphones portables et les ordinateurs qui aideront les communautés à faire face aux répercussions du réchauffement climatique".

Source: APS

Tunisie: Deuxièmes rencontres professionnelles «Crea numerica» - Initier à la création numérique

«Crea numerica» est l'intitulé des deuxièmes rencontres professionnelles sur la création numérique dans l'espace méditerranéen et le continent africain. «Crea numerica» se tiendra du 19 au 21 novembre 2012 au Palais El-Abdellia à La Marsa, informe l'Institut français de Tunisie (IFT).
 
Organisée par l'association Echos Electriques et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), avec le soutien de la Fondation Prince Claus, cette manifestation artistique vise à soutenir le développement de la création numérique.
 
Littérature, musique, cinéma, théâtre, danse, arts plastiques, design, typographie et architecture constituent autant d'outils qui, en investissant de plus en plus les champs de la création, génèrent de nouvelles formes d'expression, à travers des oeuvres visuelles et des sons créés à l'aide d'instructions informatiques à des fins artistiques, citoyennes et éducatives.
 
Ayant pour thème «Former à la création numérique», cette manifestation regroupera notamment une trentaine de représentants de structures (universités, écoles des beaux-arts, lieux d'apprentissage de type médialab/fablab, réseaux de communautés de pratiques, etc.) originaires d'Amérique du Nord, d'Europe, d'Afrique du Nord, d'Afrique subsaharienne et du Moyen-Orient.
 
A travers rencontres professionnelles et présentations d'initiatives au grand public, les participants préciseront les enjeux du développement de la création numérique, interrogeront les pratiques pédagogiques, anticiperont les compétences à développer au regard des mutations et opportunités offertes par le numérique, mettront en évidence les spécificités et les complémentarités entre enseignement académique, formation technique et éducation populaire aux technologies.
 
Au croisement entre l'art, le design, l'innovation et les technologies, ces rencontres visent à renforcer la coopération internationale des milieux spécialisés de la création numérique dans l'espace méditerranéen et le continent africain, identifier et valoriser les initiatives des pays du Sud dans ce domaine et à encourager la transversalité, le partage d'expériences et de bonnes pratiques.
 
En parallèle de ces rencontres, le grand public pourra découvrir plusieurs créations numériques d'artistes tunisiens et étrangers dans le cadre de l'exposition interactive «L'objet Son» du projet EFEST (Festival Echos sonores de Tunisie) qui se tiendra du 17 au 24 novembre 2012, première manifestation internationale de ce type en Afrique, dédiée à la plastique sonore.

Source: La Presse

Sénégal: Audiovisuel - Les régulateurs des médias francophones échangent sur le passage au numérique

Un séminaire d'échanges de deux jours du Réseau francophone des régulateurs des médias (Refram) sur le thème du passage de la diffusion analogique à la diffusion numérique s'ouvre ce matin à Dakar. La rencontre est organisée par le Conseil national de régulation de l'audiovisuel (Cnra).
 
La cérémonie d'ouverture de la rencontre du Réseau francophone des régulateurs des médias (Refram) sur la transition vers le tout numérique se tient au King Fahd Palace (ex-Méridien), ce lundi 05 novembre à partir de 09h 30. La rencontre sera présidée par le président de la République, Macky Sall, en présence du président du Conseil national de régulation de l'audiovisuel, Babacar Touré. Selon le communiqué du Cnra, la rencontre enregistrera la participation d'une centaine de représentants d'institutions de régulation des Etats membres du Refram et d'organisations internationales et régionales pour un partage d'expériences entre les pays ayant déjà procédé au passage de la diffusion analogique à la diffusion numérique et ceux où le processus est en cours.
 
Les réflexions et les travaux menés au sein des comités nationaux pour la transition feront également l'objet d'une présentation au cours des plénières. Le séminaire, ajoute le texte du communiqué, sera aussi un cadre de discussions pour tous les pays membres du Réseau francophone des régulateurs des médias sur les normes de diffusion ainsi que sur les actions relatives à l'accompagnement des populations.

Source: Le Soleil

Télévision terrestre numérique au sein de l'UEMOA - Une feuille de route pour amorcer la transition

Les experts et les ministres des Etats membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en charge de la Télévision terrestre numérique (TNT) ont clos leurs travaux, le mardi 6 novembre 2012 à Ouagadougou. Une feuille de route a été élaborée en vue de faciliter la transition de l'analogique au numérique.
 
De grandes conclusions se sont dégagées de la réunion des experts et les ministres des Etats membres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en charge de la Télévision terrestre numérique (TNT), tenue les 5 et 6 novembre 2012 à Ouagadougou. De l'avis du ministre burkinabè de la Communication, porte-parole du gouvernement, et président de la réunion, Alain Edouard Traoré , la rencontre a permis d'assoir une feuille de route qui va permettre d'identifier les actions à entreprendre et les acteurs-clés avec des échéances précises, pour aider les Etats membres à achever le processus de transition numérique d'ici à juin 2015.
 
Entre autres, les ministres ont jugé nécessaire de procéder au réaménagement des cadres législatifs et réglementaires nationaux en vue de garantir la séparation des activités d'édition de programmes TV des activités de diffusion (multiplexage, transport et diffusion des signaux audiovisuels), l'indépendance de l'opérateur de diffusion vis-à-vis du pouvoir politique ainsi que la transparence et la non-discrimination dans la diffusion des programmes TV des éditeurs publics et privés. « Nous ne souhaitons pas que d'un pays à un autre, qu'il y ait des normes différentes. Nous avons envisagé ensemble des actions que chaque Etat devrait entreprendre au plan national, en termes de relecture des lois et des textes pour permettre à la transition numérique de s'opérer dans les meilleures conditions. C'est un acte majeur qui va ouvrir une base juridique à l'ensemble des Etats membres de l'UEMOA », a interpellé le représentant du Premier ministre Luc Adolphe Tiao, patron de la rencontre.
 
Les ministres ont également exhorté la Commission de l'UEMOA à accompagner les Etats membres dans la mise en oeuvre de leurs programmes de renforcement de capacité des acteurs qui doivent piloter le processus de transition numérique. A cela s'ajoute la question du financement des activités de la TNT. Pour ce faire, les ministres en charge de la transition numérique ont suggéré à leurs collègues des Finances des Etats membres, quelques pistes de financement à explorer au nombre desquelles : les ressources du budget de l'Etat, l'exonération des frais de douanes et autres taxes, la mise en place de crédit à des taux bonifiés. La réussite de tout ce processus va passer par un suivi.
 
Dans ce sens, les ministres ont proposé à la Commission de l'UEMOA d'organiser des réunions périodiques de suivi et d'information jusqu'à la fin de la transition numérique. « Les pays membres de notre espace communautaire disposent désormais de peu de temps pour réaliser le basculement vers le numérique d'ici l'échéance de 2015 fixée par l'accord de Genève 2006 », a insisté Alain Edouard Traoré. Dans l'ensemble, ce sont des ministres des Etats membres de l'UEMOA qui repartent satisfaits à l'issue des travaux, à en croire le ministre de la Communication du Mali, Bruno Maïga. « Je suis très réconforté par les perspectives qui se sont dégagées de cette rencontre, dans laquelle nous sentons l'engagement des Etats à aller dans les meilleures conditions et avantages possibles pour nos populations vers le numérique », a-t-il confié.

Source: Sidwaya

En Bref – Actualité de la Convergence

- Dans un communiqué, InMobi, l’opérateur de publicité mobile a confirmé que la société ferme ses bureaux en Afrique du Sud et au Kenya. L’entreprise annonce la réorientation de ses services vers l’international via le bureau du Royaume-Uni. Actuellement, InMobi étudie la possibilité de déplacer ses employés ou de dédommager ceux qui seront limogés.

Sénégal: Sénégal: Signature de conventions pour la réalisation de projets utilisant les nouvelles technologies

L'Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) procède, mardi, à la signature de deux conventions avec le ministère de la Santé et de l'Action sociale et la Faculté de médecine de l'université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar pour la réalisation de deux grands projets utilisant les nouvelles technologies.

La cérémonie aura lieu à partir de 15 heures 30, dans la Salle de Conseil de la Faculté de médecine, pharmacie et odontostomatologie (FMPOS) de l'UCAD, indique un communiqué transmis à l'APS.

Le texte souligne que "le premier protocole, qui sera signé avec le ministère de la Santé et de l'Action sociale, est relatif à la mise en place d'un projet de développement d'une application mobile de renforcement de la qualité des soins de santé à travers l'appui des mutuelles de santé dans les zones rurales de la région médicale de Matam".

Le second protocole, qui sera conclu avec l'Université Cheikh Anta Diop, porte sur la création de la polyclinique virtuelle du Centre interdisciplinaire de recherche et d'expertise en télémédecine- e-santé (CIRET) à l'UCAD, indique la même source.

Selon le communiqué, "il s'agit à travers ce projet d'exploiter les technologies de l'Information et de la Communication T.I.C. en vue de satisfaire la demande en soins de santé des populations vivant dans les zones rurales".

Il ajoute que "le CIRET va démarrer dès septembre 2013, une Maitrise en Télémédecine e-santé qui comporte un enseignement théorique, des stages pratiques qui se dérouleront dans une polyclinique virtuelle installée dans le campus UCADII".

Source: APS

En Bref – Actualité de la Convergence

- Le site Med-Mem ou «Mémoires audiovisuelles de la Méditerranée», destiné à abriter la plus grande vidéothèque d'archives en ligne en Méditerranée, a été lancé, a annoncé l'Institut national de l'audiovisuel français (INA) basé à Paris. Ce projet, que l'INA pilote dans le cadre de la Conférence Permanente de l'Audiovisuel Méditerranéen (COPEAM), réunit une vingtaine de partenaires dont 14 télévisions du pourtour méditerranéen, y compris les deux chaînes nationales, la Société Nationale de Radiodiffusion et de Télévision (SNRT) et 2M SOREAD, en plus d'autres organismes professionnels et partenaires culturels et scientifiques de haut niveau.

Maroc: Festival Casanim - Les nouvelles technologies numériques en vedette

Organisée par la Fondation ONA et l'Association Animaroc, la troisième édition du festival Casanim se déroule du 5 octobre au 4 novembre prochain.

Ce festival de films d'animation entend devenir un rendez-vous incontournable des professionnels et des amateurs de ce genre de films autant sur la scène nationale qu'internationale. Il offre un programme aussi riche que varié (exposition, conférences, ateliers, projections, workshops, etc.) dans plusieurs lieux de Casablanca.

La Villa des arts de Casablanca accueillera en même temps une exposition sur le «Digit'Art». Cette exposition reflète, selon un communiqué du festival, l'émergence des nouvelles technologies numériques qui a permis l'apparition d'une nouvelle forme d'expression artistique.

En effet, l'illustration numérique a donné aux artistes, à l'aide des logiciels de retouche, la possibilité de transformer une simple idée en une véritable œuvre d'art, et «créer ainsi de somptueux environnements mais aussi des personnages ou des scènes épiques, imaginaires, fantastiques, réalistes et poétiques».

Elle présentera une dizaine de réalisations, avec majoritairement du digital painting, conçues et réalisées par des jeunes Marocains «très talentueux».

Parmi les artistes exposants, on trouve Ouassama Agazzoum, Hind Aliliche, Hajar Amezian, Mehdi Annassi, Ayoub Badri, Salaheddine Basty et Hazim Benghal.

Présenteront également leurs oeuvres, les artistes Reda Bouassria, Badr Douah, Zouhair El Mekkaoui, Hicham Habchi, Anas Khassif, Yassir Kerbal, Mohamed Mouhim et Hamada Zbir.

Mis à part l'exposition, plusieurs autres manifestations seront organisées comme des concours. Ainsi, le concours «Story-Board-35 secs» ouvert aux étudiants, leur permettra de mettre en avant leur talent en matière de narration filmique dans une thématique choisie par l'équipe de l'Association Animaroc. Précisons que le formulaire d'inscription sera disponible sur le site casanim.com à partir du jeudi 4 octobre.

Un atelier de «dessin manga» sera organisé à la Villa des arts de Casablanca jeudi 18 octobre de 09h à 11h30. Il aura pour objectif la découverte de la technique du dessin, pour les passionnés de manga, avec du matériel spécial, conçu pour la mise en couleur et réalisation de l'art japonais.
Ne loupez pas aussi une projection de courts-métrages jeudi 18 octobre 2012 à partir 20h00 à la Villa des arts Casablanca. Une grande série de courts-métrages mondiaux avec, en avant-première, la projection de la grande série «recto-verso» du studio Train Train, en passant par des réalisations chinoises et espagnoles. Une collection riche d'idées par différents techniques.

Enfin, une conférence sous le thème de «Perspective de l'enseignement du film d'animation au Maroc» débattra de la place du film d'animation au Maroc jeudi 18 octobre à 17h30 également à la Villa des arts de Casablanca.

Précisons aussi que l'entrée est libre dans la limite des places disponibles.

Bien que le festival débute le 5 octobre, la soirée d'ouverture n'aura lieu que le 17 à la Villa des arts de Casablanca à 19h30. La cérémonie de clôture, quant à elle, aura lieu le 20 octobre au même endroit.

Source: Libération

En Bref – Actualité de la Convergence

- Du 20 au 21 octobre 2012, près de 300 passionnés locaux de Facebook sont attendus à la première édition des « Inwidays » au Maroc. L’évènement organisé par Inwi, l’opérateur alternatif des télécommunications se déroulera à Casablanca. Les inscriptions sont d’ailleurs ouvertes depuis le 25 septembre sur le site www.inwidays.ma.

Syndicate content