Actualités Télécom

Actualités Télécom

Sénégal : Tigo se dit prêt pour la portabilité des numéros de mobile

En décembre 2014, Abdou Karim Sall, le directeur de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a annoncé la portabilité des numéros de mobile avant la fin du mois de février 2015. Mais, sans doute à cause des tensions qui sont nées entre le Dg et le collège de régulations, le processus destiné à l’amélioration de la qualité des services télécoms dans le pays reste attendu.

Pour certains opérateurs de téléphonie mobile comme Tigo, la filiale sénégalaise de Millicom International Cellular S.A, l’on est prêt à batailler avec les concurrents.
Lire+

Méditel : « Nous investissons de plus en plus alors que Maroc Telecom, de moins en moins »

(Agence Ecofin) - Dans une interview accordée au site d’informations marocain Le 360, Michel Paulin (photo), le directeur général de l’opérateur de téléphonie mobile Méditel, filiale du groupe télécom français Orange, a déclaré qu’ « aujourd’hui, Méditel investit, tout autant d’ailleurs que le 3ème opérateur (Inwi Ndlr). Ce sont des investisseurs majeurs 1,2 milliards de dirhams (121 320 000 dollars) chaque année et 7 milliards (707 700 000 dollars) dans les prochaines années. Méditel a aussi, comme vous le savez, investit 11 milliards de dirhams au Maroc pour la licence GSM ».
Lire+

L'UIT et l'ETSI approuvent une méthode d'évaluation de l'efficacité énergétique des réseaux mobiles

Une nouvelle norme applicable aux réseaux d'accès radioélectriques
Genève, le 17 mars 2015 – L'UIT et l'Institut européen des normes de télécommunication (ETSI) ont convenu d'une nouvelle norme permettant de mesurer l'efficacité énergétique des réseaux mobiles d'accès radioélectriques (RAN) – les réseaux sans fil qui relient les équipements d'utilisateur final au réseau central.
Cette norme est la première qui définit des paramètres et des méthodes de mesure de l'efficacité énergétique pour les réseaux RAN, proposant une référence commune pour l'évaluation de leur qualité de fonctionnement. Son application uniformisera les méthodes employées pour réaliser ces évaluations, en même temps qu'elle établira une base commune pour l'interprétation des résultats.

"Améliorer l'efficacité énergétique des TIC est devenu un aspect crucial de tous les travaux de normalisation technique à l'UIT", a déclaré le Secrétaire général de l'UIT Houlin Zhao. "Nous entrons dans un monde où des milliards d'appareils, d'objets et de choses seront connectés. L'efficacité énergétique sera donc essentielle au bon fonctionnement et à la durabilité écologique des réseaux TIC".

Luis Jorge Romero, Directeur général de l'ETSI, affirme pour sa part: "L'ETSI a une expérience avérée de l'élaboration de normes et de spécifications axées sur les besoins du marché visant à améliorer l'efficacité énergétique des réseaux et équipements de télécommunication. Nous sommes particulièrement satisfaits des résultats de cette coopération, notamment de la Recommandation UIT-T L.1330 et la norme ETSI ES 203 228, techniquement équivalente".

Cette nouvelle norme – la Recommandation UIT-T L.1330 "Mesures et paramètres de l'efficacité énergétique des réseaux de télécommunication" – a été élaborée par la Commission d'études 5 de l'UIT-T, avec la coopération du Comité technique de l'ETSI sur l'ingénierie de l'environnement et en liaison avec le Projet de partenariat de 3ème génération (3GPP) et la GSM Association (GSMA).

La Recommandation UIT-T L.1330 tient compte du fait qu'optimiser l'efficacité énergétique des équipements à l'intérieur d'un réseau ne garantit pas que son efficacité énergétique globale soit, elle aussi, optimisée. Cette norme envisage les réseaux d'accès radioélectriques sous un angle plus général et intègre les conséquences sur l'efficacité énergétique des interactions entre équipements interconnectés à l'intérieur de réseaux complexes.

Le champ d'application de cette norme s'étend aux stations de base radioélectriques, aux systèmes de raccordement, aux commandes radioélectriques et à d'autres équipements d'infrastructure de sites radioélectriques. Les technologies concernées sont les technologies GSM, UMTS et LTE (y compris LTE évoluées).

La norme UIT-T L.1330 propose une méthode de mesure pragmatique, axée sur la qualité de fonctionnement de certaines parties d'un réseau pour extrapoler des estimations de l'efficacité énergétique du réseau dans sa totalité. Avec cette norme, un réseau total peut être défini par des limites topologiques, géographiques ou démographiques, ce qui permet d'estimer l'efficacité énergétique du réseau d'un opérateur, de réseaux à l'échelle d'un continent ou d'un pays, ou de réseaux dont la caractéristique est de desservir des zones urbaines ou des zones rurales. Le résultat de ces estimations est présenté sous forme de "rapport d'évaluation", selon les modalités décrites dans la norme.

Pour obtenir de plus amples informations, mettez-vous en rapport avec:
Sanjay Acharya - Chef, Relations avec les médias et information du public

Comores : Attribution d’une seconde licence de services de télécommunications électroniques Avis d’appel à Manifestations d’Intérêt

Processus

L’Union des Comores a décidé de procéder à l’attribution d’une seconde licence, globale et unifiée, d’établissement et d’exploitation d’un réseau de communications électroniques ouvert au public et de fourniture de services de communications électroniques au public (la « Licence ») par le biais d’un appel d’offres international (la « Transaction »).

La Licence, d’une durée de 15 ans et renouvelable, permettra à l’opérateur attributaire (« le Titulaire ») d’offrir, sur les marchés de gros et de détail, tous les services de communications électroniques, y compris notamment les services de téléphonie fixe et mobile pour des communications locales, nationales et internationales, les services d’accès à internet, les services téléphoniques spéciaux, les services à valeur ajoutée et la location de capacités et d’infrastructures, et ce dans le respect des dispositions du Cahier des Charges. Les opérateur intéressés auront également la possibilité d’acquérir une part du capitale de la société Comores Câbles, portant l’accès des Comores aux câbles télécom sous-marin qui desservent les Comores.

L’Union des Comores sélectionnera un opérateur de communications électroniques, agissant seul ou en consortium, possédant la capacité technique et financière lui permettant de respecter le Cahier des Charges de la Licence et de contribuer au développement du secteur dans le pays.

Dans le cadre du processus de pré-qualification, les candidats et/ou leurs sociétés mères devront répondre aux critères d’éligibilité suivant :

-    Fonds Propres minimum de 20 millions USD
-    Nombre d’abonnés aux services télécoms (fixe ou mobile) minimum de 1 million
Conférences des investisseurs

Une conférence des investisseurs aura lieu à Dubai, Emirats Arabe Unis, le mardi 5 mai 2015. Les investisseurs (operateurs télécoms ou investisseurs financiers) intéressés sont invités à contacter les soussignés.

Remise des Manifestations d’Intérêt.
Les opérateurs et investisseurs intéressés sont invités à faire parvenir aux soussignés par email une lettre de manifestation d’intérêt avant le 18 mai 2015. Cette lettre devra être accompagnée d’une documentation démontrant que le candidat répond aux critères de pré-qualification.
Les candidats sélectionnés auront accès à la Data Room et aux parties en charge de la transaction suite à la signature d’un accord de confidentialité. La remise des offres est prévue le 25 juin 2015.

Djinti Ahamada                                                                   Herve de Villechabrolle

ANRTIC                                                                               Executive Director, EY Corporate Finance

Tel: +269 773 87 61                                                             Tel:+971 4 701 0863

Mobile: +269 337 08 92                                                       Tel:+971 50 384 9651

djinti.ahamada@anrtic.km                                                   Herve.devillechabrolle@ae.ey.com

 

En Bref – Actualités Télécom

World Radio Day 2015 a eu lieu le 13 février 2015, à Genève, Suisse. Lire+

En 2014, la marque Orange a été estimée à 15,58 milliards de dollars, se classant à la 62è place des marques mondiales et à la 7ème place dans le secteur des télécommunications selon Millward Brown.

Les experts du spectre africains se réunissent au Nigeria avant la CMR-15

Des experts de l'Afrique se sont réunis à Abuja en vue de la Conférence mondiale des radiocommunications 2015 (CMR-15) de l'Union internationale des télécommunications (UIT) qui se tiendra à Genève en Novembre 2015.

La ministre nigériane des TIC, Omobola Johnson a dit que la réunion permettrait aux États membres d'élaborer des stratégies sur la façon de gérer le spectre dans leurs différents pays. Elle a souligné que la question du spectre était très importante pour l'Afrique et elle a exhorté les États membres à élaborer une stratégie sur la façon de la gérer efficacement pour le bénéfice de l'Afrique, CAJ a signalé.

Source: Telecompaper 28 Janvier 2015-Lire plus

Côte d’Ivoire: vers la réduction des opérateurs de téléphonie mobile

Téléphonie mobile en Côte d’Ivoire - Le gouvernement ivoirien a adopté mercredi en Conseil des ministres une mesure visant la consolidation du secteur de la téléphonie mobile et  l’optimisation de l’utilisation des ressources spectrales qui devrait aboutir à la réduction du nombre d’opérateurs.

Le ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, a indiqué que pour l'Etat, cette décision visait à réduire le nombre d’opérateurs, notamment ceux qui ne respectent pas le cahier de charges et leurs engagements, pour permettre à ce secteur de devenir plus lisible, plus compréhensible et plus fort. Lire+

Essentiels2020 : Orange dévoile ses nouvelles ambitions

Voici des extraits d’Essentiels2020, le nouveau plan stratégique d’Orange au niveau global, avec des déclinaisons sur l'Afrique.

Orange présente aujourd’hui son nouveau plan stratégique à horizon 2020, baptisé «Essentiels2020». Ce plan prend la suite du plan « Conquêtes 2015 », lancé en 2010. Conquêtes 2015 a permis de remporter de nombreux succès et de faire face aux chocs du marché que le Groupe a subis, grâce à des choix stratégiques clairs et assumés, et une gestion rigoureuse. Ces bons résultats, illustrés en particulier par une excellente performance commerciale en 2014, font qu’Orange est aujourd’hui en bien meilleure position pour aborder cette nouvelle étape.


Le Groupe dispose de nombreux atouts et se donne une mission claire : être toujours là pour connecter chacun à ce qui lui est essentiel. Orange s’adresse à tous : clients attentifs au prix, clients exigeants sur le niveau de service, clients entreprises, de la très petite entreprise à la multinationale.

Pour ce plan stratégique, Orange se dote d’une ambition unique, exigeante et forte : faire vivre à chacun de ses clients, où qu’ils soient, une expérience incomparable.
Au service de cette ambition, le Groupe s’appuiera sur cinq leviers :

•    offrir une connectivité enrichie,
•    réinventer la relation client,
•    construire un modèle d’employeur digital et humain,
•    accompagner la transformation du client entreprise,
•    se diversifier en capitalisant sur ses actifs
Tout cela, en s’inscrivant dans une dynamique d’entreprise digitale, efficace et responsable.    

 

Stéphane Richard, Président Directeur Général d’Orange a déclaré : « Avec le lancement du plan Essentiels2020, nous écrivons un nouveau chapitre de l’histoire d’Orange. Ce plan stratégique à cinq ans est résolument tourné vers tous les utilisateurs. Notre ambition est forte : nous voulons faire vivre à chaque client une expérience incomparable au quotidien. Nous voulons que nos clients profitent en toute confiance de la révolution numérique, avec une qualité de service exemplaire dans tous les lieux qui comptent pour eux. Nous voulons qu’ils soient reconnus dans toutes leurs interactions avec Orange, qu’ils bénéficient d’offres et de services personnalisés. Nous voulons leur faire découvrir de nouveaux usages digitaux à la pointe de l’innovation pour enrichir et faciliter leurs vies. Cette approche centrée sur les attentes de nos clients et la qualité de l’expérience Orange nous permettra de nous différencier et de retrouver la croissance. »
Cette ambition stratégique est soutenue par une nouvelle expérience de la marque Orange, dont les thèmes expriment ce qui est essentiel dans la vie des clients. Le nouveau rôle de la marque Orange guidera l’ensemble des actions du Groupe et inspirera aussi la culture interne : écouter et agir pour aller à l’essentiel.


Offrir une connectivité enrichie

Orange souhaite d’abord proposer une connectivité enrichie dans chacun des marchés dans lesquels le Groupe est présent. Afin de maintenir sa position de leader dans le très haut débit, Orange investira plus de 15 milliards d’euros dans ses réseaux entre 2015 et 2018.
Orange se donne comme objectif de tripler le débit moyen data de ses clients sur ses réseaux fixes et mobiles d’ici à fin 2018 par rapport à 2014.
Orange va prioriser les investissements dans le réseau là où ses clients en ont vraiment besoin. Pour mieux cibler l’allocation de ses ressources, Orange déploiera un outil de CEM - Customer Experience Management. Dans le même esprit, l’application Mon Réseau permettra à chaque client, s’il le souhaite, de participer à l’amélioration de sa propre qualité de service en signalant les erreurs qu’il peut rencontrer
Développer le très haut débit mobile :
…En Afrique et au Moyen-Orient, Orange continuera à investir fortement dans la couverture des territoires avec un effort particulier dans la poursuite du déploiement des réseaux haut débit. La 4G sera lancée dans 7 pays en 2015 et dans la majorité des pays de la zone d’ici à 2018. En parallèle, le Groupe continuera à proposer des smartphones accessibles et personnalisés avec l’univers Orange.

Poursuivre la modernisation de ses réseaux
Afin de se doter d’infrastructures flexibles, agiles et de premier rang pour servir plus rapidement ses clients, le Groupe poursuivra la transition de ses réseaux vers le all-IP, le cloud et la virtualisation des fonctions de réseaux, et préparera l’arrivée de la 5G.

Une expérience de contenus enrichie
Le Groupe s’appuiera sur la qualité de ses réseaux, notamment très haut débit, pour développer les usages et répondre aux attentes de ses clients en proposant une expérience multi-écrans de contenus enrichie. C’est ce que le Groupe a déjà initié avec sa nouvelle interface TV, Polaris.

Réinventer la relation client

Pour réinventer la relation client, Orange va appréhender l’ensemble de ses activités par l’expérience et les usages de ses clients, en anticipant leurs attentes et en y répondant de manière personnalisée, ciblée et efficace.
Simplification du parcours client et personnalisation
Orange accordera une attention particulière à tous les moments clés de l’interaction avec ses clients. Un numéro de service client Orange unique sera mis en place en France en 2016.
Le Big Data est l’outil incontournable qui permettra de mieux connaître les clients et de leur proposer des offres et services aux plus près de leurs attentes. Dans tous les points de contact Orange, chaque client sera reconnu et son interlocuteur aura accès à tout l’historique de sa relation avec Orange.
Digitalisation de la relation
Orange se donne comme ambition de poursuivre la digitalisation de ses interactions avec ses clients, dans le cadre d’un parcours physique-digital unifié, en jouant sur la complémentarité des canaux physiques et digitaux.
L’objectif est que la moitié de toutes les interactions des clients avec Orange en Europe se fasse sur les canaux digitaux d’ici à 2018.
Repenser les espaces de vente

Orange est une marque universelle. Elle s’adresse à tous, avec une proposition adaptée à chacun. Or, certains des clients Orange sont prêts à valoriser un niveau de service supérieur, comme, par exemple, une prestation d’installation premium à domicile ou un accès privilégié à des conseillers experts du numérique. Pour ces clients, Orange lancera à partir de 2016 des services First en Europe, en France, et dans un premier pays africain, le Sénégal.

Construire un modèle d’employeur digital et humain

Orange souhaite être une entreprise, à laquelle les femmes et les hommes sont fiers d’appartenir. Le Groupe veut construire un nouveau modèle d’employeur digital et humain, qui reposera sur une expérience salarié de qualité, socle d’une expérience client Orange réussie. A l’issue du plan, l’ambition est que 9 salariés sur 10 recommandent Orange comme employeur.

Orange va identifier et développer les compétences dont le Groupe a besoin pour la mise en œuvre de sa stratégie, notamment en ce qui concerne les nouveaux métiers du digital. Orange s’appuiera sur des formations digitales de qualité, et se fixe l’ambition  de réaliser en 2018 50% des formations via une plateforme de formation digitale (digital learning, MOOC, serious gaming).
Développer notre agilité collective
De nouveaux modes de fonctionnement plus agiles et plus collaboratifs vont être mis en place, contribuant aussi à la qualité de vie au travail. Une attention toute particulière sera portée aux outils que le Groupe met à disposition de ses salariés en contact avec le client.

Afin de développer l’engagement et la participation des salariés à la vie de l’entreprise, Orange va renforcer sa culture managériale de confiance et de responsabilité pour donner à ses salariés davantage de moyens et d’autonomie face au client. Orange promeut également l’actionnariat salarié, avec l’ambition d’atteindre à terme 10% du capital.

Accompagner la transformation du client entreprise

La révolution digitale transforme la vie des entreprises. Le rôle d’Orange est d’être le partenaire de confiance de la transformation digitale des entreprises. Les activités d’Orange Business Services vont évoluer pour s’adapter à la demande croissante de services intégrés d’IT et de connectivité.
Orange se fixe comme objectif de faire croitre de 10 points la part des services IT dans le mix de revenus d’Orange Business Services d’ici à 2020.
Orange se concentrera sur 4 domaines principaux en complément de la connectivité :

   les outils de travail des salariés, mobiles, collaboratifs et flexibles
   l’amélioration des processus métiers, en particulier grâce aux applications et aux objets connectés
   le Cloud privé et hybride pour les multinationales
   la cyberdéfense
Se diversifier en capitalisant sur ses actifs

Orange a décidé de se concentrer sur deux domaines sur lesquels il est légitime et sur lesquels il peut capitaliser sur ses actifs. Cette diversification fera partie des futurs relais de croissance.
Le Groupe se fixe un objectif ambitieux pour ces nouveaux métiers : dépasser un milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2018.
Objets connectés
L’écosystème des objets connectés fera naître différentes opportunités de positionnement et de business.
Le Groupe souhaite être présent sur l’ensemble de la chaine de valeur en fonction des types d’objets :

•    la distribution d’objets connectés,
•    la fourniture de services à valeur ajoutée autour de ces objets, notamment dans le domaine de la santé et du bien-être ou encore dans celui de la maison connectée,
•    la gestion des données issues des objets connectés, avec une plateforme d’intermédiation ouverte.
Le succès de l’offre Homelive en France avec plus de 10 000 clients encourage à poursuivre dans cette voie et à enrichir encore ses services dans ses différents marchés en Europe dès 2015.
Services financiers sur mobile
Orange Money, en Afrique, et plus récemment Orange Finanse, en Pologne, confirment la légitimité du Groupe dans cette activité.
Les services financiers comportent 3 univers distincts :

   en Afrique et au Moyen-Orient :
-    le transfert d’argent et le paiement avec Orange Money, ce service connaît un très grand succès avec déjà 13 millions d’utilisateurs aujourd’hui et ambitionne de passer à 30 millions d’utilisateurs d’ici à 2018.

Open innovation : Pour soutenir ces nouveaux services, Orange continue à miser sur l’innovation, en s’appuyant sur ses propres ressources et sur une démarche d’open innovation. D’ici à 2020, le Groupe a pour ambition d’avoir accompagné 500 start-ups dans le monde au travers de ses différents programmes (Corporate Ventures et Orange Fab) dans une logique très opérationnelle et tournée vers la concrétisation rapide de partenariats commerciaux, voire dans certains cas capitalistiques.

Concernant le volet financier, les objectifs au niveau Groupe sont les suivants :

•    Chiffre d’affaires 2018  supérieur au Chiffre d’affaires 2014 ;
•    EBITDA retraité 2018 supérieur à l’EBITDA retraité 2014, avec un point bas en 2015 compris entre 11,9 et 12,1 Mds€, conformément à l’objectif déjà communiqué par le Groupe ;
•    Maintien d’un bilan solide, avec un ratio de  Dette Nette / EBITDA retraité de 2x à moyen terme ;
•    Maintien d’un dividende de 60cts€/an a minima sur la période 2015-2018, sans exclure une croissance selon l’évolution de l’EBITDA retraité. 

Malawi : L'inflation conduit l’opérateur TNM à augmenter ses tarifs

Telekom Networks Malawi (TNM), le deuxième opérateur mobile du pays par les abonnés, a augmenté ses tarifs en moyenne de 14% hier (4 Mars 2015), en réponse à une forte inflation du coût des services publics, des biens et services. Le mouvement fait suite à une hausse de 14% de ses tarifs, hausse qui est entrée en vigueur en mai 2014.

En Bref – Actualité s Télécom

4G-LTE : Avec les USA et l'Asie qui ont un déploiement de la 4G plus mature, ce sont bien sûr les pays europé ens et les pays africains qui auront la plus forte progression dans les 3 années à venir. Lire+

Google va devenir opé rateur de té lé phonie mobile : Sundar Pichai, vice-pré sident du géant internet, a annoncé  que Google est en discussion avec des groupes de téléphonie aux Etats-Unis pour devenir un opérateur mobile virtuel. Lire+

Syndicate content