Actualités Télécom

Actualités Télécom

Côte d'Ivoire: Bruno Koné - "Le réseau 4G n'est pas encore disponible sur le marché"

"Le ministre de la Poste et des Technologie de l'information et de la communication, Bruno Koné, a révélé, le jeudi 18 décembre, que le réseau de quatrième génération (4G) n'est pas encore disponible sur le marché. C'est au cours d'un panel, lors de la 10e édition d'Africa telecom people (Atp), à Abidjan-Cocody, qu'il a fait cette annonce.

Expliquant les raisons de l'attente de la mise en service du 4G, (La 4G permet un débit maximum théorique jusqu'à 150Mbit/s avec un terminal dix fois plus vite qu'en 3G+), le ministre a indiqué que le gouvernement mettra dorénavant en place un cadre règlementaire approprié avant d'ouvrir le marché aux opérateurs privés.
Lire+

Afrique: L’importance des réseaux fixes


Dans un grand hôtel de Cocody, la 10ème édition du Salon Africa Telecom People (ATP) :
Lors de son exposé sur le sujet, le ministre Bruno Koné a dit qu'il était tout à fait paradoxal à un moment où la technologie se concentre essentiellement sur la mobilité, que des sujets comme le fixe où les investissements dégringolent continuellement reviennent au devant de la scène.

Pour lui cela s'explique par le fait que l'Internet, pour qu'il se développe dans nos contrées, a besoin d'un haut débit. « Que serait internet sans les autoroutes de l'information en particulier les fibres optiques qui traversent les continents » ? s'est interrogé le ministre.
Lire+

En Bref – Actualités Télécom

Cette entreprise gabonaise a investi un créneau très porteur : IG Telecom est devenu, en dix ans, le premier opérateur VSAT pour l'ensemble de la  zone Cemac avec plus de 500 antennes paraboliques installées dans la zone. Le groupe gabonais, qui n'entend pas s'arrêter là, lorgne déjà la Côte d'Ivoire et le Nigeria. Il fait la promotion du multi-play... Lire+



Le fournisseur de connectivité Internet Liquid Telecom, opérant sous la marque Infocom en Ouganda, a récemment investi 2 milliards de shilling (742 129 dollars) pour moderniser ses infrastructures télécoms et renforcer ses activités dans le pays. Lire+

Ooredoo (Algérie) obtient le prix du « Meilleur Opérateur Télécom d’Afrique »

5e édition du Sommet de Telecom Review-Dubaï 2014 : Ooredoo s’adjuge le prix du « Meilleur Opérateur Télécom d’Afrique ».

Joseph Ged, Directeur Général de Ooredoo participe au Telecom Review Summit
Nouvelle consécration internationale pour Ooredoo qui vient de remporter le Prix de Meilleur Opérateur Télécom d’Afrique, lors de la 5ème édition du Sommet de Telecom Review qui s’est déroulée le 26 novembre 2014 à Dubaï (Emirats Arabes Unis).

…A l’occasion de cette nouvelle consécration, le Directeur Général de Ooredoo (Algérie), M. Joseph Ged, a déclaré: « Nous sommes fiers de recevoir cette prestigieuse distinction, qui fait honneur à Ooredoo et à l’Algérie et qui est la consécration des efforts et la détermination de toute notre grande équipe. Encore une fois, Ooredoo est fier d’avoir réussi le leadership algérien en télécommunications au Maghreb et en Afrique.»

Lire+:

Afrique : l'essor contrarié des opérateurs mobiles virtuels (MVNO)

S'ils ont connu un développement fulgurant en Europe, aux États-Unis et en Asie, les opérateurs virtuels peinent à percer sur le continent.

Véritable phénomène mondial de ces dix dernières années, les Mobile Virtual Network Operators (MVNO) n'arrivent pas encore à percer sur le continent. Sur les 800 MVNO que compte actuellement le monde, seuls 11 opèrent en Afrique, dont 4 en Afrique du Sud et 2 au Cameroun. D'autres vont bientôt arriver sur le marché, notamment au Kenya, où trois licences viennent d'être octroyées à des opérateurs dits "virtuels".

Lire+

Cameroun : Nexttel compte déjà 400 000 abonnés

Jean-Pierre Biyiti bi Essam, le ministre de la Poste et des Télécommunications, a déclaré que l’opérateur de téléphonie mobile Nexttel, jusqu’à présent détenteur exclusif de la 3G, compte déjà 400 000 abonnés depuis le lancement de ses activités le 18 septembre 2014. La société qui facture la minute d’appel à 54 FCFA sur son réseau et à 66 FCFA vers les autres réseaux, multiplie les promotions et bonus qui font tomber le coût de l’appel sur son réseau et vers les réseaux concurrents à moins de 50 FCFA.

Lire+

Afrique : le service client des opérateurs de téléphonie pointés du doigt

Il est courant d’entendre en Afrique et ailleurs que le service client des opérateurs de téléphonie n’est pas bon, tout comme l’accès au réseau. Cette fois, c’est au tour des opérateurs du Nigéria d’être pointés du doigt.

Selon la Commission des communications du Nigeria (NCC), le mauvais service client offert par les différents opérateurs de téléphonie mobile tels que MTN, Globacom, Airtel, Etisalat et Visafone est actuellement la source de nombreuses plaintes des consommateurs.

Le régulateur indique que les consommateurs dénoncent la non-disponibilité des opérateurs et la manière cavalière avec laquelle ils sont traités lorsqu’ils réussissent enfin à obtenir le service client.

Lire+

Lire également : Côte d’Ivoire : tous les opérateurs télécoms sanctionnés pour mauvaise qualité de service

En Bref – Actualités Télécom

L’opérateur public de téléphonie mobile Mobilis refuse d’ouvrir son capital au groupe franaçais Orange. Ce dernier était, pourtant, donné favori pour acquérir une partie du capitale de l’opérateur public algérien. Lire+

Guinée équatoriale : différend entre un accord Orange-Getesa : Orange et la Guinée équatoriale ne sont pas tombés d'accord sur la sortie du capital de l'opérateur Getesa. La justice a dû trancher. L'Etat est condamné à verser 132 millions d’euros à Orange. Lire+

Orange réalise 40 % de son chiffre d'affaires en Afrique. Orange va-t-il coter ses activités africaines ? L'idée, lancée par un responsable de l'opérateur télécoms, de coter les activités africaines du groupe Orange en a surpris plus d'un. Qu'en est-il vraiment ?
Lire+

Dans quelques semaines, le projet e-Ghana ou Ghana numérique sera achevé. Le pays pourra alors faire l'expérience de la gouvernance numérique. Lire+

Selon une étude de NOI Polls, le réseau MTN est « le préféré de tous » au Nigeria. Lire+

Airtel a lancé son premier réseau 4G d’Afrique aux Seychelles. Lire+

Un câble sous-marin va relier l'Angola au Brésil

Le système de câble de l'Atlantique Sud (SACS) devrait être opérationnel fin 2016. ©
NEC Corporation.

La société Angola Cables a confié au japonais NEC Corporation la construction d'un câble sous-marin reliant le pays d'Afrique australe au Brésil. Premier câble de télécommunication de ce type à traverser l'Atlantique Sud, son coût est estimé à 160 millions de dollars.

Durant le dernier trimestre 2016, un câble sous-marin transmettra directement et pour la première fois des données entre l'Amérique latine et l'Afrique. C'est l'engagement pris par Angola Cables.

La compagnie, créée par cinq principaux opérateurs télécoms de l'Angola, a annoncé dans un communiqué publié le 4 novembre avoir signé un accord avec le groupe japonais NEC Corporation pour la construction d'un câble de télécommunications entre la ville de Sangano, située à 120 kilomètres de la capitale Luanda, et Fortaleza, au Brésil.

Lire+

Rupture sur le câble SAFE : ralentissements sur le réseau internet

Plusieurs opérateurs ont informé leur clientèle que le câble SAFE a subi une forte dégradation. Une rupture au large de l’Arabie Saoudite et de l’Inde qui affecte l’ensemble des réseaux sur l’île. Il faut compter une dizaine de jours pour un éventuel retour à la normale.

Izi évoque une forte dégradation sur le câble Safe qui alimente La Réunion en internet. Only aussi a prévenu sa clientèle. Ces opérateurs ADSL prévoient un retour à la normale vers le 9 décembre.

Hier, Zeop a indiqué hier que "les câbles sous-marins qui acheminent par la route Est l’internet vers La Réunion sont à nouveaux coupés suite aux interventions des techniciens. Situés au large de l’Arabie Saoudite et de l’Inde, la rupture de ces câbles influe considérablement sur les débits internet à la Réunion pour tous les opérateurs et sur les latences (important pour les jeux en ligne par exemple). La réparation ayant lieu en pleine mer, on peut s’attendre à une remise en service sous 10 jours (soit vers le 5 décembre ndlr)."

Source : Linfo

Syndicate content