amos
view counter

TIC en Afrique -Edition Française, 22 Jan. 2015 - No 235

L'éditorial du mois

  • Alcatel Lucent est l'un des acteurs qui apportent le haut débit à internet en Afrique, parmi d'autres services. Michel Combes, directeur général, Alcatel-Lucent, donne sa vision concernant l’Afrique.

     

    "J’ai aujourd’hui le plaisir de présenter ma vision concernant l’Afrique.

     

    Tout d’abord, posons-nous une question : Pourquoi l’Afrique ? Parce qu’elle est au cœur de l’avenir. Il s’agit d’une région importante, en pleine croissance et pour nous, c’est évidemment un marché cible. Globalement, l’Afrique représente l’un de nos marchés les plus prometteurs – l’accès très haut débit et les réseaux IP sont importants pour le développement du continent.

    Le marché africain a besoin de ces technologies pour les années à venir, et les fournisseurs de services et les opérateurs africains nous les demandent déjà. Notre Plan Shift, notre plan stratégique mondial, est précisément axé sur les technologies qui permettent de répondre aux problèmes de connectivité du continent africain.

    L’Afrique a différents besoins de connectivité, déterminants pour son développement économique et social. Son développement futur requiert par exemple une disponibilité accrue des services très haut débit. Le passage au numérique est un important catalyseur de changement, de développement et d’innovation. L’infrastructure du continent aura besoin de davantage de capacité pour offrir une connectivité très haut débit de haute qualité et fournir des services à valeur ajoutée aux utilisateurs finaux, tant dans les villes que dans les régions rurales.

    Grâce aux investissements réalisés ces dernières années mais aussi grâce aux technologies sous-marines d’Alcatel-Lucent, l’Afrique est désormais reliée au reste du monde via des milliers de kilomètres de systèmes de réseaux sous-marins, dont la plupart ont été déployés par Alcatel-Lucent. Bon nombre de pays africains sont connectés aux dorsales terrestres et aux plateformes centrales de la région, mais la connectivité reste insuffisante dans les zones rurales. L’objectif de développement et la stratégie d’Alcatel-Lucent en Afrique resteront l’accélération du déploiement de réseaux d’accès très haut débit à travers le continent, en connectant les utilisateurs au moyen de technologies telles que le LTE, DSL, GPON, les small cells et le WiFi.

    Dans le monde actuel, l’innovation ignore les frontières et les pays d’Afrique ne peuvent rester enclavés. La mondialisation de l’économie et la croissance du monde numérique ont amélioré les communications à travers le monde. En Afrique et partout ailleurs, Alcatel-Lucent coopère avec les gouvernements, les autorités réglementaires et les opérateurs, mais également avec les investisseurs pour promouvoir les investissements dans le secteur des télécommunications, notamment en faveur du développement de l’Internet et des technologies très haut débit.

    Ces collaborations nous permettent d’identifier différents modèles d’exécution des programmes nationaux, en mettant en œuvre des projets publics-privés (PPP) et en mettant à leur service notre leadership, ainsi que notre expérience et nos bonnes pratiques, acquises dans le monde entier. Nous pensons que le succès de la mise en œuvre et de l’exécution de la stratégie haut débit d’un gouvernement dépend en grande partie de la mobilisation d’un solide écosystème d’acteurs publics et privés. « Le haut débit pour tous » est un joli slogan marketing, mais « À chaque succès son réseau » est la réalité. Je suis convaincu que l’accès universel pour tous abolira les obstacles qui freinent l’amélioration de l’expérience haut débit mobile de l’utilisateur ; c’est l’unique moyen économique de répondre à la demande croissante en haut débit mobile. Le secteur et les fournisseurs de services changent. Ils ont besoin d’un fournisseur de technologies traditionnel mais aussi d’un partenaire innovant, qui les accompagnera dans la course pour façonner l’avenir : pour passer d’une innovation de pointe à des capacités opérationnelles prouvées et d’excellence, et répondre aux exigences des réseaux.

    L’Afrique est une région très spéciale pour moi. C’est un continent riche d’une longue histoire, riche par sa diversité de cultures et d’environnements, avec d’importants développements  dans de nombreux pays, même s’ils ne se font pas toujours au même rythme, beaucoup de créativité et d’innovation. C’est un continent qui présente encore de nombreux défis et problèmes locaux, mais qui dispose d’un atout exceptionnel, plein d’énergie : sa population. Le succès et la prospérité du continent reposent sur ses habitants.

    Au cours de l’année passée, Alcatel-Lucent a enregistré une croissance considérable des technologies FTTX, VDSL, IP et DWDM, ainsi que plusieurs déploiements de réseaux LTE pour des opérateurs haut débit fixe et mobile bien établis. La popularité du LTE ne cesse de croître en Afrique, car cette technologie offre une excellente alternative à l’accès haut débit fixe qui n’est pas très présent dans cette région, dans l’ensemble, à quelques exceptions près. Les fournisseurs de services africains souhaitent puiser dans les technologies de dernière génération, telles que la 4G LTE, pour bénéficier des avantages des réseaux très haut débit d’aujourd’hui. En Côte d’Ivoire, au Ghana, en Somalie, en Tanzanie, en Ouganda et au Nigéria, ils ont choisi Alcatel-Lucent comme partenaire pour déployer leurs réseaux LTE, et certains d’entre eux nous ont également souhaité nous confier la gestion de l’intégralité de leurs réseaux, dans le cadre de contrats de services gérés.

    Les services gérés représentent une part importante de notre activité en Afrique. De plus en plus de clients nous demandent non seulement de construire leurs réseaux, mais également d’en assurer pour eux l’exploitation, comme au Nigéria, au Ghana et en Afrique du Sud. Notre solution de services gérés conjugue l’avantage de notre présence locale avec les bonnes pratiques et les outils de référence utilisés dans le monde entier. Elle s’appuie sur nos centres d’exploitation réseau et sur l’expérience de nos équipes sur le terrain.

    Les fournisseurs de services d’Afrique sont aussi très demandeurs de services professionnels. Alcatel-Lucent ne se contente pas de vendre et d’installer des réseaux pour ses clients. Il arrive très souvent que nous travaillions ensemble de façon très étroite pour élaborer des études de cas commerciaux, au travers de notre équipe de conseil Bell Labs, qui dispose d’un savoir-faire technique et commercial unique.

     

    Ci-dessous : Michel Combes; DG, Alcatel-Lucent.

    L’Afrique représente pour nous un énorme marché ces prochaines années et au-delà. Des réseaux de transport et des réseaux d’accès très haut débit sont en cours de déploiement. Pour les deux ans à venir, nous prévoyons encore plus de projets LTE/4G, ainsi que des projets en IMS et en transformation de cœur de réseau IP.

    L’histoire d’Alcatel-Lucent en Afrique est aussi une histoire d’hommes. À travers tout le continent, nos équipes disposent d’une excellente connaissance locale et sont spécialisées dans une large palette de technologies, qu’il s’agisse de communications fixes ou mobiles, d’accès très haut débit mobile, d’optique, de technologies IP ou de services, pour le déploiement ou les services gérés et professionnels. Nos experts sur le terrain coopèrent avec l’écosystème africain pour introduire de nouvelles technologies et solutions qui contribueront à la création et au développement de valeur sociale et économique.

    Les réseaux constituent les fondations de notre monde ultra-connecté. Ils peuvent cependant devenir bien davantage. Forts de notre expertise en réseau IP, en accès très haut débit et en technologies cloud, nous voulons travailler avec les opérateurs d’Afrique, les aider et être leur partenaire pour inventer et fournir les réseaux de confiance de demain, c’est-à-dire à réaliser leur potentiel et libérer leur valeur.

    Ainsi, nous pouvons créer des réseaux évolutifs qui s’adaptent aux besoins de nos clients, gagner la confiance de ces derniers en leur fournissant des réseaux et des services qui anticipent leurs demandes, abolir les contraintes, et créer de nouvelles solutions professionnelles, tout en développant durablement leur valeur. Nous innovons également pour nos clients, et inventons l’avenir au travers d’une collaboration ouverte, qui repousse les limites de la communication et façonne le monde numérique. Alcatel-Lucent est un acteur de premier plan en Afrique : ces dernières années, nous enregistrons une croissance forte dans cette région, qui représente pour nous un marché important. Aujourd’hui, l’heure est venue de mettre la révolution du haut débit au service de la population. La demande en très haut débit fixe et mobile est très forte.
    Voilà où nous en sommes, ravis d’être engagés dans ce grand projet et d’y participer. En travaillant aux côtés des acteurs locaux, régionaux et internationaux, nous contribuerons littéralement à « connecter » le peuple d’Afrique."

    Source : Michel Combes, directeur général, Alcatel-Lucent - Le 14 Janvier, 2015.

     

    _________________________

     

     

Actualités Télécom

  • Après la 3G+ qui lui a valu de retrouver sa place de numéro deux des télécoms au Sénégal, l’opérateur de téléphonie mobile Tigo, filiale de Millicom International Cellular, est passé à la 4G. La société télécom a procédé au lancement de cette technologie le 3 décembre 2014 à Dakar. Pour le moment, elle est en phase pilote jusqu’au 31 décembre 2014. Le service de très haut débit va couvrir Yoff, Almadies, Fann Résidence, Université, Dakar-Plateau, Centre international de conférence Abdou Diouf de Diamniadio et Touba. Il sera accessible gratuitement.

    Lire+

  • La Banque angolaise d'investissement (BAI) a déployé en premier transfert d'argent électronique du pays et service de paiement par téléphone mobile au début de Janvier 2015, disponibles à l'échelle nationale par l'intermédiaire du système de paiement mobile suisse construit ... Lire +

  • Le 9 janvier 2015 : Spécialiste américain des paiements mobiles, Fortumo installe son service de facturation chez Safaricom. La solution de support de facturation pour Safaricom bénéficiera à plus de 18 millions de clients de Safaricom. Lire+

  • L'Egypte a lancé un projet sur la base de coalition entre sociétés égyptiennes et étrangères pour relier les continents asiatique et africain par la réalisation de sept tunnels sous le canal de Suez, pour un coût total de 4,2 milliards de dollars américains, a annoncé le chef de "l'Autorité de l'ingénierie militaire", le général Kamel al-Wazir.

    Le projet qui entre dans le cadre d'un plan de développement de la zone environnante du canal de Suez prévoit la construction de 4 tunnels pour les voitures, deux pour le chemin de fer et un pour les services.

    Selon le général al-Wazir, le superviseur du projet, la collaboration entre les sociétés égyptiennes et celles étrangères va débuter mi-janvier par la réalisation des entrées et des sorties des tunnels.

    Lire+

  • Gabon: Azur est en quête de financements pour renforcer ses opérations au Gabon, en RCA et au Congo A Libreville, selon l'Agence Ecofin, le 22 octobre 2014, lors du Forum organisé sur le développement d'Azur Telecom, Jean Bruno Obambi, le président directeur général du groupe, avait déclaré que la société procèdera au renforcement de ses opérations au Gabon, en République centrafricaine et au Congo. Lire+

    La fusion annoncée de Gabon Telecom et Moov ouvrirait la voie à MTN ou Orange
    La fusion annoncée la semaine dernière de Gabon Telecom et Moov pourrait permettre l'arrivée d'autres opérateurs Orange et MTN, prêts à... Lire+

Actualités Internet

Actualités informatiques

  • Le Projet d’E-Réseau Pan African (Pan African e-Network) est un projet du gouvernement Indien avec les 53 pays d’Afriques entrant dans le cadre d’un programme de renforcement de leurs capacités. Madagascar en fait partie intégrante et en bénéficie de tous les atouts et avantages exponentiels.
    Pour se faire, le gouvernement Indien a mandaté Telecommunications Consultans Indian Limited (TCIL) pour lui représenter pour son exécution et mise en œuvre.

    Lire+

  • Le salon d’électronique grand public de Las Vegas, International CES, a refermé ses portes vendredi. Voici 10 tendances à retenir de cette édition 2015:

    Lire+

  • Gemalto renforce sa présence en Afrique avec l'ouverture d'un bureau régional en Côte d'Ivoire.

    Gemalto, leader mondial de la sécurité numérique, annonce l'ouverture d'un bureau à Abidjan, Côte d'Ivoire, pour répondre au mieux aux demandes locales de ses clients sur le terrain en Afrique de l’Ouest.
     
    Cette implantation s’inscrit dans la stratégie du groupe d’être un acteur global présent au niveau local, comme en témoignent  ses 85 bureaux répartis dans 44 pays à travers le monde. Elle vient renforcer la présence de Gemalto sur le continent Africain via ses bureaux et partenariats notamment en Afrique du Sud, Burkina, Gabon, Ghana, Maroc, Kenya et Nigeria.

    Avec un marché des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication qui représente en Côte d’Ivoire près de 10% du PIB et un taux de pénétration du téléphone mobile supérieur à 90%, cette implantation a pour vocation à soutenir le développement numérique du tissu économique local. Ce véritable hub technologique s’appuiera sur un transfert de compétences et sur le vivier d’excellence en ingénierie qu’offre le pays.

    « Gemalto participe à la révolution numérique que l’Afrique est en train de vivre et s’est déjà illustré comme un acteur majeur dans les télécommunications, les services bancaires et les programmes gouvernementaux », précise Eric Claudel, Président Afrique & Moyen Orient chez Gemalto. « Ce nouveau pôle d’expertise et d’ingénierie va permettre la mise en place d’un processus d’innovation inversée en remodelant les solutions existantes en fonction des besoins et spécificités du marché local. Il s’agit également de concevoir les produits de demain en Côte d’Ivoire, conformément à la priorité de son président d’en faire un pays émergent à l’horizon 2020 ».

  • L’idée de ce collectif de jeunes passionnés d’informatique: réduire la fracture numérique au Burkina Faso.

    Lire+ 

  • Algérie : Les brigades de lutte contre la cybercriminalité relevant de la Sûreté nationale ont traité en 2014, 211 affaires impliquant 205 individus dont 28 femmes, a indiqué jeudi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Lire+

    Le vol de câbles à l'origine des coupures des réseaux du téléphone et d'internet à Alger
    Les coupures des réseaux du téléphone et d'internet enregistrées à Birkhadem, Bir Mourad Rais et la cité Mahieddine à Belouizdad... Lire+

Actualités économiques

Actualités de la convergence

Plus d'Infos

  • 25-27 mars 2015
    AFRICA IT TELECOM FORUM

    Côte-d'Ivoire - Abidjan   
    Forum sur la convergence et son impact sur le business modèle des opérateurs-annuel   

    8 - 12 April 2015
    Sfax  -  SIB SFAX

    Salon annuel de l'informatique, de la bureautique, de la communication et du multimédia   

    mai 2015
    Tunis  -  NORTH AFRICA COM

    Salon et conférence sur les télécoms en Afrique du Nord.

    12-13 mai 2015
    EAST AND CENTRAL AFRICACOM
    Kenya    - Nairobi   
    Conférence sur le marché de la téléphonie mobile. Promouvoir l'innovation, la régulation et l'investissement dans le marché Est Africain des télécommunications-annuel   

    8 - 10 juin 2015
    WEST & CENTRAL AFRICACOM

    Sénégal - Dakar
    Conférence annuelle sur les télécoms pour l'Afrique de l'Ouest et Centrale.   

    juin 2015
    Tunis  -  ENOVA TUNISIE

    Salon annuel du marché tunisien de l’électronique et de la sous-traitance électronique   

    9-12 novembre 2015
    AFRICACOM/AFRICACAS
    T
    Le Cap, Afrique du Sud
    Salon professionnel annuel pour le secteur des télécommunications et de la diffusion TV en Afrique

  • Ali Bongo est-il Gabonais, Joseph Kabila est-il Congolais, Alassane Ouattara est-il Ivoirien? Faux débat qui déconcentre la population, les décideurs, les entrepreneurs, les médias et les politiques sur les vrais priorités et opportunités du pays, et elles sont nombreuses. Lire+

    L’investisseur milliardaire et philanthrope nigérian Tony Elumelu va consacrer 100 millions de dollars à la création de 10 000 entreprises à travers l’Afrique au cours des 10 prochaines années. L’homme d’affaires nigérian a annoncé son engagement  lors d’une conférence de presse organisée ce lundi à Lagos à l’occasion du lancement de la Tony Elumelu Foundation Entrepreneurship Programme (TEEP). Lire+

  • VoD en Afrique : Les entreprises de télécommunications au Nigeria puisent dans le streaming vidéo comme source de revenus alternatifs, car la préférence des consommateurs pour ce nouveau service continue d'augmenter…Lire+ en anglais sur Businessday.

     

Syndicate content