amos
view counter

No 231 - 14 novembre 2014

L'éditorial du mois

  • A la différence des éditions précédentes d'AfricaCom - l'évènements incontournables des telcos en Afrique - les équipementiers et les acteurs de la TV et de la musique numérique ont rejoint les allées de la grande halle en 2014.

    AfricaCom qui s'est tenu du 11 au 13 November 2014 au CTICC dans le joyaux de l'Afrique, Cape Town en Afrique du Sud, ferme ses portes avec, pour les organisateurs et les délégués, un soupir de fin de marathon, mais aussi un sentiment de frustration de n'avoir pas pu rencontrer toutes les personnes qu'il aurait fallu voir, ni d'avoir pu écouter les 300+ intervenants : on est encore loin de la foule qu'attire la grande messe du mobile de Barcelone, le "GSMA Mobile World Congress", mais avec plus de 9000 délégués présents, AfricaCom devient tellement grand qu'il faut être nombreux au sein d'une société pour couvrir l'évènement. Certains délégués sont repartis en oubliant de revenir sur un stand pour en savoir plus sur les solutions d'un partenaire ou de tel autre client potentiel. Sylvain Béletre, analyste au sein du cabinet d'étude 'Balancing Act' et modérateur sur les sessions AfricaCast donne un aperçu de cette édition 2014.

    Différentes données provenant des conférenciers montrent à quel point la révolution numérique est en train de bouleverser la vie des Africains sur cette dernière décennie : la croissante est fulgurante. La population Africaine est en grande partie responsable de ces changements. La jeunesse Africaine (moins de 30 ans) compte 70% de la population du continent (+ 1 milliard).

    Les visions des dirigeants de telcos ont exploré de nouvelles pistes autour des réseaux numériques et du déploiement du contenu et des applications comme la télévision, la VoD et la musique numérique, le paiement mobile et d'autres applications dédiées à l'Afrique. Nombreuses furent les annonces des acteurs des télécoms et des médias africains. Il reste encore 650 millions de personnes sans accès à internet sur le continent.

    Il y aurait 101.16 millions d'abonnements au haut débit mobile en Afrique à la fin de 2013, quand il y en avait 62,05 millions à la fin de 2012, contre 41,92 millions en 2011, a affirmé Ovum. Le segment devrait poursuivre sa croissance à travers le continent dans les années avenir. Les abonnements internet mobiles en Afrique devraient augmenter de dix fois entre 2014 et 2019, passant de 76 millions à 710 millions!

    Selon Comviva Mahindra, 33,3 million d'Africains accèdent aux services financiers alimentés par "Mobiquity Money". Mais l'Afrique compte 80% d'adultes sans compte bancaire ou sans un moyen électronique pour transférer de l'argent et payer les factures.

    Le développement de services de musique en ligne sur mobile a explosé. L'application Mziiki par Spice a vu son application téléchargée plusieurs milliers de fois depuis son lancement il y a seulement un mois. De son côté, Millicom (Tigo) est un partenariat avec Deezer et a créé sa propre plateforme dédiée aux contenus africains conjointement avec AfriCori. Spotify cherche activement des partenaires télécoms en Afrique. Les partenariats telco-plates-formes VoD vont également abonder dès le premier trimestre 2015.

    PCCW Global - qui gère l'un des plus grands réseaux IP en Afrique - a lancé une solution pour des appels de haute qualité avec routage direct en Afrique ainsi que son nouveau service LTE itinérance pour les abonnés mobiles d'Afrique.

    Liquid Telecom - un autre grand opérateur global très présent en Afrique dans la vente en gros - a lancé une initiative panafricaine pour l'installation de la fibre optique en Afrique de l'Est. L'opérateur est également en train de lancer un service de VoD robuste en marque blanche pour les opérateurs africains et de financer des data centres dans les pays ou il est présent.

    Les trois opérateurs historiques de satellites présents en Afrique – SES, Euteslat et Intelsat - ainsi que leurs concurrents Arabsat, Amos, Rascom, et les russes russes RSCC et Gazprom Space Systems ont affiché de nombreuses innovations et ont rapporté des besoins croissants en solutions Vsat, VPN, OTT, back up et de diffusion TV/TNT sur 2014. Eutelsat a signé avec le fournisseur d'accès à internet béninois Isocel pour la mise en place d'un réseau privé dédié à l'administration fiscale.

    Alors que le Président Obama a émis une déclaration concernant la neutralité du net pour les fournisseurs de contenu, Orange a rappelé les problématiques gravitant autour du poids que les services OTT prennent sur les réseaux lors d'une conférence sur AfricaCom 2014. Une session réunissant acteurs OTT et télécoms a atteint un consensus selon lequel il est dans l'intérêt mutuel des parties concernées de collaborer de façon rentable au bénéfice des consommateurs.

    La règlementation changeante, le prix de plus en plus élevé des licences et l'alourdissement des taxes sur les services télécoms en Afrique constituent le point noir pour les opérateurs et les consommateurs finaux. Résultat : Le coût des télécoms est encore trop élevé en Afrique pour permettre l'accès universel, promis depuis longtemps par les états.

    Les Oscars des télécoms en Afrique, les "AfricaCom Awards" décernés lors d'une cérémonie qui s'est tenue comme par le passé au "Waterfront LookOut" dans Granger Bay, toujours au Cape a mis l'accent sur l'innovation dans 13 catégories et leur pertinence par rapport aux besoins du marché. Environ 200 innovations ont concouru pour obtenir l'un de ces 13 trophée. Ces "AfricaCom Awards" célèbrent les innovations des acteurs qui façonnent le secteur des TIC en Afrique et améliorent la qualité de vie de ses utilisateurs.

    Source et crédit photo : Balancing Act, novembre 2014.

Actualités Télécom

  • Deux rapports publié en Novembre 2014, l'un par Balancing Act en anglais (trad. «La musique numérique en Afrique - Un examen des plates-formes numériques de la musique en Afrique; Stratégies pour l'avenir") est un rapport qui fournit des données et des analyses essentielles pour les musiciens, les maisons de disque, les opérateurs télécoms et les plates-formes de musique numériques portées sur l'Afrique. Le rapport de 110 pages est accompagné de plusieurs outils de travail sous excel et éclaire sur l'émergence de la musique numérique, les stratégies, les partenariats et les modèles d'affaires, ainsi qu'un répertoire de contacts. Ce rapport profile 47 plates-formes d'e-musique (portails, applications) axées sur l'Afrique.

    Le rapport a requis deux mois de travail à 3 analystes et a exigé des entretiens avec plus de 50 professionnels de la musique.

    L'autre rapport fourni par IMImobile corrobore cette tendance qui s'appuit sur l'utilisation grandissante de la musique numérique en Afrique.

    Les opérateurs mobiles occupent une position stratégique pour la prestation de services de contenu numérique et pour la facturation client. Les opérateurs mobiles sont donc le mieux placés pour fournir de nouveaux services de musique numérique novateurs, tels que des applications de musique en streaming ou en téléchargement, uun facteur clé de différenciation pour assurer la croissance du chiffre d'affaires et de part de marché.

    Face à la concurrence de services tels que Simfy, Spinlet, iRoking et Mdundo, comment les opérateurs mobiles peuvent-ils fournir de nouveaux services de musique innovant rapidement et de manière rentable?

    Les opérateurs mobiles doivent travailler en étroite collaboration avec les fournisseurs de services existants qui comprennent le marché et ont l'expérience de la prestation de services numériques et de la musique en Afrique.

    Un exemple de la façon dont l'approche de partenariat avec un fournisseur de services peut mener au succès est le service de musique en streaming "The Kleek". The Kleek est un service panafricain de musique mobile en streaming, soutenu par Universal Music, développée par IMImobile. The Kleek est une application de streaming de musique mobile spécialement conçu et construit pour le marché africain. Avec un contenu géré par le système de gestion de contenu DaVinci de IMImobile (CMS), The Kleek offre aux mélomanes un catalogue d'artistes, de pistes, des genres, des interviews de célébrités et des playlists, des extraits exclusifs d'album, des agendas d'artiste, des graphiques et d'autres contenus, qui peuvent tous être écoutés directement sur l'appareil mobile de l'utilisateur.

    Les opérateurs mobiles ont la possibilité de cimenter leur offres de services de musique en streaming, mais doivent travailler en partenariat avec les fournisseurs de services clés pour assurer leur part dans un marché de la musique numérique en évolution rapide.

    Cliquez ici pour plus d'informations sur le rapport de Balancing Act et voir la solution de IMImobile.

    SOURCES : IMImobile, Balancing Act, nov. 2014.

     

  • Les jurés de la 7e édition des AfricaCom Awards ont rendu leur verdict dont voici un extrait :

    Bharti Airtel, Huawei, Liquid Telecom et Milicom ont été les grands vainqueurs de la 7e édition des AfricaCom Awards, ces prix récompensent les innovations télécoms les plus remarquables de l'année. La cérémonie de remise des prix a été organisée le 12 novembre, dans le cadre du 17e salon AfricaCom, qui rassemble depuis mardi plus de 9 000 professionnels de l'industrie télécoms à Cape Town, en Afrique du Sud.

    L'opérateur indien Airtel, présent dans 17 pays africains, a raflé le prix de la meilleure application pour l'Afrique, pour "internet.org.app". Cette application, disponible en Zambie, en Tanzanie et au Kenya, permet d'accéder gratuitement à Facebook, à des sites d'information, ainsi qu'à des services éducatifs, de messagerie électronique et de santé.
    L'opérateur a également reçu le prix de meilleure solution de paiement mobile pour Airtel Money, raflant la mise devant "Mobile Travel Tickets" et "Mobile Pensions" du français Orange.

    La société SkyVision Global Networks Ltd., l’un des principaux fournisseurs mondiaux de services de télécommunications, a annoncé fièrement aujourd’hui qu’elle avait été nominée pour trois des prestigieux AfricaCom Awards 2014. Les nominations de SkyVision sont intervenues dans les catégories suivantes : Best Connectivity Solutions for Africa (Meilleures solutions de connectivité pour l’Afrique) pour les solutions pour réseaux hybrides de type satellite/terrestre de SkyVision ; Changing Lives Award (Prix récompensant un projet qui transforme des vies) pour le soutien apporté par SkyVision à l'Académie Crossover du Ghana ; et VSAT Innovation for Africa (Innovation en technologie VSAT) pour la suite SkyVision Active Series.

    Voici la liste complète des la liste des nominés

    Source : Africacom Awards

  • Les participants ont discuté des perspectives de LTE en Afrique lors d'AfricaCom 2014.

    Le deuxième jour d'AfricaCom 2014 a vu l'un des groupes de sociétés de télécommunications les plus influents du continent engagés dans un débat autour de l'importance de la technologie LTE pour l'économie numérique de l'Afrique. Avec une infrastructure à large bande fixe très mince, le haut débit mobile représente la seule occasion pour de nombreux Africains d'obtenir internet en ligne. Alors que la 3G peut être le point d'entrée, LTE offre de nombreux avantages, y compris la simplicité, la rapidité et l'optimisation des données.

    Les vedette du secteur sont YooMee, Surfline, Smile Communications, Vodacom SA et Unitel. La discussion a porté principalement sur les avantages que le LTE offre à la région, soulignant que la bande passante conduit à des services, et que le haut débit mobile est le seul accès à Internet que la plupart des consommateurs est susceptible d'obtenir.

    Source : November 12, 2014, Scott Bicheno - telecoms.com.

  • Liquid Telecom a reçu le prix AfricaCom de la meilleure initiave panafricaine pour son projet d'installation de la fibre optique en Afrique de l'Est et le prix de la meilleure innovation VSAT, pour son service de communication par satellite.

    Le directeur général de Gabon Telecom Lhoussain Oussala a officiellement lancé à Libreville la quatrième génération de technologie cellulaire dénommée le réseau 4G devant permettre à son million d’abonnés de naviguer sur les téléphones portables avec internet haut débit. Lire +

     

Actualités Internet

  • Selon deux études récentes publiées par Balancing Act, la concurrence entre les opérateurs de téléphonie mobile augmente, entraînant une baisse rapide des prix des services de télécommunications. Les opérateurs de téléphonie mobile ont commencé à explorer de nouveaux services pour faciliter leur croissance : la VoD et la musique.



    La nouvelle génération de smartphones bouleverse les habitudes d'utilisation des mobiles en Afrique : le marché est relativement mature pour étendre la couverture de données mobiles à travers le continent, en particulier dans les zones urbaines. L'idée est d'alimenter la forte demande des consommateurs en nouveaux services numériques. Selon une autre étude terrain publiée par Balancing Act concernant les usages des consommateurs dans plusieurs pays d'Afrique, l'un des services les plus populaires est la musique numérique.

    Pour Balancing Act, l'analyse des données de dépenses de consommation montre que la demande pour le divertissement et le contenu des médias ne cesse de croître. Compte tenu de la transition vers les médias numériques et à l'accès au haut débit mobile, nous nous attendons à une demande considérable pour la musique numérique au cours des années à venir, en mode gratuit et payant.

    Au cours des 10 dernières années, la technologie numérique a perturbé l'équilibre des droits de la musique parce que les données numériques peuvent être copiées facilement et rapidement, puis distribuées à un large public. Un musicien "pessimiste" nous a dit "n'avez-vous jamais entendu parler de Napster? ou des nombreux services de streaming de musique piratées dont les profits ne seront jamais versés aux artistes?…Apple n'a pas épargné l'industrie de la musique, ils ont fini par la détruire. La conséquence est que, aujourd'hui, la plupart de ce qui est disponible en ligne est très pauvre. Le consommateur accède à de la musique non-filtrée par les labels".

    Bien que les acteurs traditionnels de l'industrie musicale ont vu l'impact négatif de la technologie numérique sur leur activité, certains d'entre eux ont reconnu que cette transformation numérique pourrait avoir un effet positif. Aujourd'hui, les artistes enregistrés reçoivent des revenus et des redevances de plates-formes comme iTunes ou YouTube. Plus important encore, les artistes ont le choix d'obtenir de nouvelles sources de revenus : Ils peuvent utiliser un label et/ou aller directement vers les consommateurs en utilisant les réseaux sociaux et les plateformes de musique numérique tels que YouTube. Et avoir ce choix donne également à l'artiste beaucoup plus de puissance, d'amplitude géographique et un effet de levier. Il peuvent trouver leur communauté.

    A cause d'investissements limités de la part des labels internationaux et du taux élevé du piratage qui a paralysé la distribution légitime, l'Afrique n'a pas connu le même déclin dévastateur que le segment de la musique analogique en Occident. Aujourd'hui, les plates-formes d'e-musique africaines rivalisent avec les grandes plates-formes mondiale, mais elles créent de la valeur quand elles sourdent du contenu africain indisponibles par les plates-formes internationales, en particulier quand elles dénichent et font la promotion de nouveaux talents.

    En Afrique et sur d'autres continents, les fournisseurs de services de télécommunications travaillent sur le déploiement du Wi-Fi, des réseaux 3G et 4G qui permettent l'accès à Internet et à des services de données de masse. Le fait que l'Afrique a le marché du mobile en plus forte croissance à l'échelle mondiale est idéal pour l'augmentation prévue dans le divertissement. Malgré certaines difficultés, y compris de faibles revenus par client, des niveaux élevés de taux de désabonnement et 96% de la population sur les services prépayées, les fournisseurs de services dans ce marché sont positifs. Le contenu local stimule la croissance de l'utilisation mobile, et la musique est l'un des premiers types de contenu que les citoyens recherchent.

    A travers sa nouvelle étude, Balancing Act a identifié plus de 100 plates-formes d'e-musique focalisées sur l'Afrique (hors web-radios et sonneries - RBT), et sélectionné 47 d'entre-elles. Le cabinet d'étude 'Balancing Act' a réalisé que la plupart de ces plateformes sont en phase de démarrage, et nécessitent des investissements supplémentaires, des développements technologiques, de la visibilité sur le marché et surtout des partenariats avec les telcos. Parmi ces services, on trouve iROKING, Anghami, Spinlet, ou encore le tout nouveau service "Mziiki" de Spice VAS Africa qui a vu son utilisation exploser seulement un mois après son lancement en Afrique.

    C'est grâce à des partenariats, à la différenciation et à l'innovation que ces organisations peuvent gagner dans cette course de la musique numérique.

    Pour les ayants-droits de contenu africain, comment se positionner par rapport aux concurrents internationaux et Africains? Pour les opérateurs télécoms, la question est celle du modèle économique optimum pour lancer ces nouveaux services. Le rapport apporte les réponses à ses questions et beaucoup plus encore.

    Pour en lire plus sur l'étude, RV ICI

  • A Luanda, les pannes ont été enregistrées depuis samedi dans le système de communication et internet « Wimax » de la société Angola Telecom.

    Un communiqué de presse d'Angola Telecom parvenu à l'Agence Angola Presse (Angop) indique que les abonnés de cette entreprise qui ont souscrit au service « Fale e Navegue » du modem Wimax affrontent des grandes difficultés pour avoir accès à l'internet et aux appels vocaux.

    Il a, en outre, rassuré que son équipe technique était à pied d'œuvre pour réparer cette panne.

    Angola Telecom est une entreprise publique de télécommunications et multimédia d'Angola, fondée en 1992 après la fusion des sociétés d'Etat ENATEL et EPTEL.

    Source : AngolaPress, nov. 2014.

  • Crée au Benin, Pliby.com est une plateforme musicale de découverte d'artistes 'underground' en Afrique. Pliby.com permet de découvrir de nouveaux artistes en streaming et gratuitement aux utilisateurs  encore méconnus à l'echelle internationale. Les utilisateurs peuvent donc écouter, télécharger, faire des dédicaces à leurs amis et laisser aussi des commentaires sur le son ou aussi exporter le son sur un blog ou un site. Retenu parmis les 20 meilleurs startups d'Afrique de l'Ouest en mars 2014 au AngelFair à Lagos, Pliby.com était au Demo Africa2014 à Lagos en septembre dernier et au EastAfricaCom à Nairobi toujours en septembre 2014. Pliby.com est localisé en République du Benin (Frontière avec le Nigéria) à Cotonou (3ème étage Immeuble BOA, Qtier Zongo). Pliby.com enregistre aujourd'hui plus de 100k écoutes avec 10+k utilisateurs inscrits et un catalogue de 3k musiques de plus de 10 pays l'Afrique : Nigéria, Benin, Cameroun, Kenya, Congo, Côte d'ivoire, etc. en 1 an. Pliby.com est en pleine expansion sur toute l'Afrique et bientôt sur les autres continents.

    Source : extrait traduit de l'anglais du rapport de Balancing Act - "Digital Music platforms in Africa (November 2014)"

  • Maurice : Gov.mu devient www.govmu.org pour accéder au portail du gouvernement. Source : All Africa

    L’opérateur de téléphonie mobile Vodacom Lesotho, filiale du groupe télécom britannique Vodafone, a annoncé le lancement de la LTE/4G dans le pays. Le nouveau service apportera aux clients de la société un débit Internet élevé et une expérience réseau améliorée. Il est le fruit du désir de Vodacom de satisfaire la forte demande en données que connait le Lesotho. Lire+

Actualités informatiques

  • L'un des leaders de la vidéo à la demande en streaming en l'Afrique, Aflix a mis ses services en vedette, y compris son application  pré-installée Aflix pour Samsung Smart TV.
    Le partenariat concerne tous les pays où opère Aflix à l'exclusion de l'Afrique du Sud.

    Aflix qui était sur le stand 18 de l'exposition d'AfricaCast à exploré les possibilités offertes par le plus grand événement technologique de l'année pour stimuler le marché de la VOD en Afrique.

    Parlant du développement, Nyasha Mutsekwa, Directeur du Business Development a déclaré: "Aflix continue à faire des efforts considérables pour élargir la portée de son service en explorant les plates-formes viables."

    Source : Balancing Act, nov. 2014.

     

  • 4G : Cette technologie apportera des changements au niveau des modes de consommation selon l'ARNT au Maroc.

    Le secteur des télécommunications au Maroc va connaître sous peu une véritable avancée avec l'arrivée effective sur le marché national des technologies mobiles de 4ème génération (4G) dont les offres en vue de l'attribution des licences sera lancée dans les prochains jours.

    En effet, l'appel à concurrence pour l'octroi de licences pour l'établissement et l'exploitation de réseaux de télécommunications utilisant des technologies mobiles de 4ème génération sera lancé lundi 17 novembre courant, a annoncé l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). A ce propos, il est à rappeler que l'Algérie vient à peine de boucler la 3G.

    Source : Par Alain Bouithy

  • La "Push VoD" offre des opportunités en Afrique a écrit Peter Ostapiuk, Vice-Président, gestion des produits médias chez l'opérateur de satellites Intelsat. Pousser la vidéo à la demande peut être un moyen efficace d'obtenir pour nouveaux clients et de monétiser du contenu dans la région africaine.

    Source : Advanced Television.com 

  • Au Maroc, Wana corporate a démontré ses capacités 4G à la presse ce mois-ci. Mais  le directeur de Wana corporate est prudent quant à sa réponse à l'appel d'offre de l'ANRT du 17 novembre. Lire la suite

    IBM a lancé une appli anti-Ebola. Lire +

Actualités économiques

  • Orange a récompensé hier les trois gagnants du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique, à l’occasion de la cérémonie des AfricaCom Awards au Cap.
    Les trois lauréats vont bénéficier d’un soutien financier ainsi qu’un dépôt de brevet pour le premier prix.
    Cette année un prix spécial API Orange Partner a fait son apparition pour récompenser le projet méritant qui a utilisé une API Orange.
    Les 10 finalistes vont pouvoir bénéficier d’un accompagnement par des experts grâce à un programme d’accélération en ligne offert par Orange sur la plateforme VC4Africa.

    Ce prix, qui a connu un fort succès depuis la première édition en 2011, a pour but de soutenir les entrepreneurs et start-ups qui utilisent les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) pour répondre aux besoins de développement des populations en Afrique.
     
    L’appel à projets, ouvert de mai à septembre 2014, a recueilli plus de 450 candidatures, reflétant la véritable dynamique entrepreneuriale du continent africain. Les projets proposés couvraient des domaines variés comme la santé, l’agriculture, l’éducation, l’énergie, l’industrie ou encore le commerce, illustrant le potentiel des télécommunications dans le développement africain.
    Le jury, composé d’experts venant d’Orange, des médias et d'institutions promouvant le
     
     
    Développement, ont désigné les trois lauréats ainsi que le gagnant du prix spécial API Orange Partner du prix parmi 11 projets nominés, présentés sur le portail d’Orange en Afrique, www.StarAfrica.com .
    La remise des prix a eu lieu hier au Cap (Afrique du Sud), lors des AfricaCom Awards, cérémonie annuelle qui récompense les innovations et les performances les plus marquantes de l'industrie des télécommunications sur le continent africain.

    les projets récompensés sont les suivants

       Le premier prix revient à Modisar , une application de gestion des fermes d’élevage à destination des agriculteurs. L’objectif de Modisar est de stimuler le développement de l’industrie agricole et de cultiver l’intérêt des jeunes pour ces métiers en y associant les nouvelles technologies et la passion de la nation pour l’élevage. Modisar vise à assurer la préservation du secteur agricole qui contribue largement au Produit Intérieur Brut du Botswana.

       La Station Energy Ivoire , qui remporte le 2ème prix, est un concept innovant de distribution des services énergétiques via l’implémentation de franchises en zones urbaines et rurales de Côte d’Ivoire. Inspiré à la fois par le modèle des stations-service et des épiceries africaines, Station Energy est une solution qui fournit un accès à l’énergie à grande échelle et à un coût abordable. Les boutiques Station Energy sont équipées de panneaux photovoltaïques permettant d’offrir divers services mutualisés (batteries permettant l’accès à l’éclairage, la location des espaces froids, un accès à internet, la vente de matériel à faible consommation, etc.).
       Le 3ème prix est attribué à l’entreprise sénégalaise Bouquet Pass Santé . Le projet consiste en une plateforme qui permet aux personnes résidant au Sénégal ou à l’étranger de régler en-ligne des consultations médicales pour eux ou pour des membres de leur famille.
       Les internautes du portail StarAfrica ont voté massivement cette année encore pour élire leur projet « Coup de Cœur ». Le projet Ivoirien « Pubcell » a été largement plébiscité avec plus de 20 000 votes. Le concept consiste à proposer aux annonceurs de faire la promotion de leurs marques sur le mobile en payant, à ces dernières, des frais publicitaires liés à la location de leurs espaces privés.
       Le prix spécial API Orange Partner est décerné à Mewanko Farm , un projet qui consiste en la création d’une plateforme permettant la vente en-ligne de produits agricoles sur les marchés locaux et internationaux. L’objectif est de faciliter la vie des petits agriculteurs grâce aux TIC qui leur offre un accès direct aux marchés et leur permet d’augmenter leurs revenus.
    En plus des dotations financières allant jusqu’à 25 000 euros et un dépôt de brevet dans le pays de déploiement du gagnant du 1er prix, Orange offrira un encadrement professionnel et expert non seulement aux gagnants, mais aussi aux 10 finalistes du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique 2014. Ces 10 finalistes vont intégrer le programme de coaching animé par VC4Africa.
    Orange est présent dans 20 pays en Afrique et le Moyen Orient et totalise près de 100 millions de clients. Pour contribuer au développement économique et social de l'ensemble de ces pays, le Groupe a défini le programme « Orange pour le Développement » autour de trois axes majeurs :

    le développement des réseaux pour permettre au plus grand nombre d’accéder aux bénéfices du monde numérique ;
    l'innovation pour répondre aux besoins des populations par des services à valeur ajoutés dans les domaines essentiels de la santé, de l’éducation, de l’agriculture, des services financiers ;
    et enfin, la contribution au développement local des marchés des TICs et des écosystèmes d’innovation.
    C'est pour répondre à cette dernière ambition, qui s’intègre aussi bien dans sa stratégie d’innovation que dans sa politique de Responsabilité Sociale d’Entreprise, que le Groupe a lancé en 2011 et a remis hier pour la quatrième année le Prix Orange de l’Entrepreneur Social.
    Découvrez la présentation du concours sur www.starafrica.com .
    à propos de StarA

    à propos d'Orange

    Orange est l'un des principaux opérateurs de télécommunications dans le monde, avec un chiffre d'affaires de 41 milliards d'euros en 2013 et 159 000 salariés au 30 septembre 2014, dont 99 800 en France. Présent dans 30 pays, le Groupe servait 240 millions de clients dans le monde au 30 septembre 2014, dont 182 millions de clients du mobile et 16 millions de clients haut débit fixe. Orange est également l'un des leaders mondiaux des services de télécommunications aux entreprises multinationales sous la marque Orange Business Services.

    Source : Orange, 13 nov. 2014

  • Lors d'une session de la conférence AfricaCom, Arif Chowdhury, vice-président de TECHNO groupe a non seulement affiché la volonté de la société pour donner l'accès à plus de contenu en langues locales, mais en annonçant aussi qu'il va lancer le premier smartphone à moins de US$ 30 dans ses marchés africains au cours de la première moitié de 2015. Ce produit devrait avoir un très grand impact sur le marché et va forcer les autres fabricants de téléphones portables à faible coût à poursuivre une baisse de leurs coûts, ouvrant ainsi le marché de la connectivité au plus grand nombre.

    Source : AfricaCom, nov. 2014.

  • Maroc: Liberté des prix et concurrence. Le décret d’application est dans le circuit Le décret d’application de la loi sur les prix et la concurrence a emprunté le circuit d’adoption. Avec le prochain décret d’application de la nouvelle loi portant sur le Conseil de la concurrence, le Maroc aura parachevé ce chantier de réforme. Lire la suite

    CAN 2015, qui va remplacer le Maroc? La Confédération africaine de foot (CAF) a tranché. La CAN 2015 ne sera pas reportée, comme demandé par le Maroc, mais bel et bien organisée dans un autre pays. Et les derniers pays évoqués pour suppléer le Royaume sont le Nigéria, l’Angola, le Congo et l’Egypte. Lire la suite

    L'Ethiopie est le prochain grand marché africain des télécommunications ont déclaré plusieurs opérateurs mobiles lors d'AfricaCom 2014. Le pays devrait voir des investissements affluer dans les prochaines années sous réserve d'une règlementation souple et ouverte vers l'extérieur. Source: Balancing Act.

Actualités de la convergence

  • Alcatel-Lucent fournit une solution de transmission par faisceaux hertziens pour moderniser le réseau de DJEZZY (OTA) en Algérie et répondre à la demande en accès très haut débit.

    La solution de transmission par faisceaux hertziens en mode paquet va fournir à DJEZZY (OTA) la connectivité 3G requise actuellement, ainsi qu’un accès très haut débit 4G LTE à l’avenir.

    Alcatel-Lucent (Euronext Paris et NYSE : ALU) annonce la fourniture de sa solution de transmission par faisceaux hertziens en mode paquet 9500 MPR (Microwave Packet Radio), leader du marché, à DJEZZY  (OTA). Ce projet va permettre de moderniser l’architecture de backhauling mobile de l’opérateur, afin de répondre à la demande liée à l’explosion de l’utilisation de smartphones.

    OTA, une division de Vimpelcom, est le principal fournisseur de services mobiles algérien. Le système 9500 MPR longue distance d’Alcatel-Lucent va doter l’infrastructure OTA d’une capacité huit fois supérieure, avec un encombrement géographique trois fois inférieur aux systèmes traditionnels.

    Source : 14 octobre 2014 - ALU.

  • Rencontre Macky Sall-club de la presse : « 100 milliards de FCfa injectés dans le monde rural en deux ans ».

    La Sonatel voit sa licence expirer en 2017. Naturellement, elle va négocier avec l’Etat pour son renouvellement. La Sonatel comme les autres opérateurs veulent avoir une licence 4G.

    Celle-ci étant nouvelle, nous sommes en train de voir quel est le mécanisme par lequel l’Etat pourra la vendre. Le but de l’opération, c’est de permettre aux sociétés opératrices de développer leurs affaires et à l’Etat, donc à la communauté nationale, d’avoir un gain dans ce business des télécommunications. Il faut saluer l’apport des télécoms dans l’économie et dans la croissance.

    Nous sommes aussi en discussion avec Tigo, Expresso. Et cela pourrait être élargi mais tout dépend des acteurs. Si les opérateurs nous donnent suffisamment d’éléments qui permettent de limiter le périmètre à eux, l’Etat n’a pas de problèmes. Mais si nous n’avons pas d’offres satisfaisantes, rien ne nous empêchera d’ouvrir davantage. Mais, je pense que nous pourrons trouver l’équilibre entre les trois opérateurs et l’Etat du Sénégal.

    Source : www.lesoleil.sn - 10 November 2014

  • L'un des plus gros acteurs de la TV et VoD par satellite aux Etats Unis pourrait faire son entrée dans le paysage des médias Africains. L'annonce sera faite plus tard dans l'année et l'acteur désire rester confidentiel pour le moment.
    Source : Balancing Act, nov. 2014.

    Netflix commence a avoir des utilisateurs en Afrique, particulièrement en Afrique du Sud et ceci malgré le fait que le géant de la VoD n'a pas encore lancé son service en Afrique! En Afrique du Sud, les rumeurs abondent sur un parc qui pourrait atteindre plusieurs dizaines de milliers d'utilisateurs. Ces dernier utiliseraient une adresse IP d'autres pays ou Spotify est autorisé. Source : Balancing Act, nov. 2014.

Plus d'Infos

  • 26 - 28 November 2014
    SÃO TOMÉ AND PRINCIPE INVEST

    São Tomé e Príncipe   
    Salon de l'investissement à São Tomé and Principe. Secteurs concernés: Agriculture, tourisme, télécoms, finance, énergie et hydrocarbures, santé, éducation, construction…

    10 - 11 December 2014
    DIGITAL IT DAYS

    Maroc    - Casablanca   
    Business Forum des solutions numériques et des technologies de l’information.

    8 - 12 April 2015
    Sfax  -  SIB SFAX

    Salon annuel de l'informatique, de la bureautique, de la communication et du multimédia   

    mai 2015
    Tunis  -  NORTH AFRICA COM

    Salon et conférence sur les télécoms en Afrique du Nord.

    8 - 10 June 2015
    WEST & CENTRAL AFRICACOM
    Sénégal - Dakar
    Conférence annuel sur les télécoms pour l'Afrique de l'Ouest et Centrale.   

    juin 2015
    Tunis  -  ENOVA TUNISIE

    Salon annuel du marché tunisien de l’électronique et de la sous-traitance électronique   

  • Les plates-formes de VoD focalisées sur l'Afrique "Aflix", "Afrostream" et "Tuluntulu" recherchent des partenaires contenu audiovisuel, télécoms mobile et des opérateurs de TV payantes pour accroître leur voilure et parc utilisateurs.

Syndicate content