ACTUALITéS TéLéCOM

Téléphonie mobile: 10 millions d'Algériens abonnés au GSM

La barre du 10 millionième abonné au réseau algérien de téléphonie mobile GSM sera bientôt franchie. Dans un communiqué parvenu hier à notre rédaction, l'Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT) a annoncé que le nombre total d'Algériens abonnés au réseau GSM a atteint au 31 août 2005 les 9 879 847.

Soit une augmentation de 25,97% par rapport aux statistiques arrêtées au 30 juin de la même année. En d'autres termes, le réseau de téléphonie mobile a gagné 2 037 208 nouveaux abonnés. Quant à l'augmentation par rapport au 31 décembre 2004, elle a atteint les 102,35%. Cette forte progression des trois opérateurs dans un marché en pleine expansion est caractérisée spécialement par une croissance de la part de marché des trois opérateurs notamment Algérie Télécom Mobile (ATM) et Wataniya Télécom Algérie (WTA) qui ont enregistré respectivement des évolutions estimées à 34,96% et 30,51%. Quant à la croissance de Orascom Télécom Algérie (OTA), elle avoisine le 10,83%. Ainsi, OTA accapare toujours la part du lion du marché algérien de téléphonie mobile avec un nombre totale d'abonnés estimé à 5 687 046 alors que celui de l'opérateur historique est de 3 193 352 abonnés et celui de WTA est de 999 449.

A noter que le marché du prépaid est quasiment dominant pour les trois opérateurs totalisant 95,79% du marché de la téléphonie alors que le postpaid n'a réussi qu'à se tailler la mince part de 4,21% du marché global. La télédensité du mobile, calculée par 100 habitants, a atteint ainsi un total de 30,87% pour l'ensemble des trois opérateurs. Pour rappel le marché de téléphonie mobile en Algérie a été ouvert à la concurrence avec l'avènement de l'opérateur égyptien Orascom qui a décroché en 2001 la première licence de téléphonie mobile. La seconde licence, décrochée par l'opérateur koweïtien, Wataniya Télécom, trois années plus tard, commercialise son produit depuis septembre 2004. Avec cette proportion, notre pays se classe troisième en Afrique, derrière l'Afrique du Sud avec plus 17 millions d'utilisateurs, soit près de 40 % de sa population, et le Maroc avec 11 millions d'utilisateurs, soit plus de 33 % de sa population. L'Algérie arrive devant l'Egypte qui compte quelque 9 millions d'utilisateurs, soit à peine 11 % de la population. Les prévisions tablent sur 15 millions d'abonnés à la téléphonie mobile à l'horizon 2010.

La Tribune

Tweet  LinkedIn  Send to a friend  Share