ACTUALITéS INTERNET

Promotion des entreprises : des ambitions sous-régionales pour Afripages

La conquête du marché régional est la nouvelle ambition de Afripages. La révélation a été faite hier, au cours d'une rencontre avec la presse. Les initiateurs du projet ont saisi l'occasion pour faire le bilan de leurs années d'existence au Sénégal.

Le groupe " Afripages ", éditeur de l'annuaire " Pages Jaunes du Sénégal ", ouvre une nouvelle page dans son existence. Après une présence de quelques années au Sénégal, " Afripages " affiche des ambitions régionales. La nouvelle option illustre la marque de confiance qui existe entre l'annuaire et ses partenaires. " L'année dernière, c'était l'année de reconnaissance. 2005 est l'année de la maturité. Nous ne pouvons pas dire que tous nos objectifs sont atteints. Mais, nous avons réalisé la plupart de nos attentes ", dit le directeur commercial, Papa Aliou Aris. Plus 12.000 professionnels des entreprises ont confié leur image à cet annuaire. 150.000 personnes visitent le site de cet espace de promotion des entreprises.

Les stratégies de conquête du marché extérieur sont déjà mises en branle avec l'édition des " Pages Jaunes du Mali " qui est en cours. Par ailleurs, la présence de l'annuaire dans les autres pays de la sous-région comme le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, est le prochain objectif des initiateurs du projet. La conquête de ce marché s'articulera sur la préservation des acquis, l'amélioration de la qualité du papier et l'innovation dans l'approche de la diffusion. " Pour gagner les autres marchés, nous allons d'abord essayer de préserver nos acquis. Nous allons améliorer la qualité et l'approche de diffusion. La qualité sera au coeur de tout ", indique le président de Pages Jaunes, Abdoulaye Camara.

L'annuaire est édité à 100.000 exemplaires distribués en Afrique et en Europe. Il vise à donner plus de visibilité aux entreprises privées et publiques du Sénégal. Le but visé, c'est de donner au Sénégal un espace qui respecte les normes internationales d'informations sur les entreprises. " Auparavant, on pensait que seules les entreprises privées avaient besoin de promouvoir leur image. Mais, aujourd'hui, les structures publiques ont compris qu'il faut aussi faire ce travail. Nous voulons donner des informations sur les entreprises sénégalaises ", indique le directeur commercial. Par ailleurs, les responsables du Groupe Afripages se penchent sur les mécanismes de vendre l'image des sociétés à travers les téléphones portables.

Le Soleil

Tweet  LinkedIn  Send to a friend  Share