ACTUALITéS éCONOMIQUES

Cameroun: Le téléphone portable pour le transfert d'argent en discussion

Le projet Mobile money a été expliqué aux banquiers et aux régulateurs de la zone CEMAC la semaine dernière à Yaoundé. C'est une révolution dans le secteur de la monétique. Depuis quelques temps déjà, les opérateurs de téléphonie mobile de la zone CEMAC réfléchissent à la mise en route d'un nouveau mode de transfert d'argent à partir du téléphone portable.

Mais les responsables de la Banque centrale (BEAC) et des établissements bancaires émettent des réserves quant à l'opérationnalité de ce projet. Pour lever ces obstacles qui bloquent la mise sur pied de Mobile money, et donner toutes les clés de compréhension de cette innovation aux intervenants de la chaîne de la finance de la sous-région, l'instance faîtière des entreprises de téléphonie mobile dans le monde (GSMA) et la fondation Bill Gates, ont organisé en partenariat avec l'opérateur de téléphonie mobile MTN, une table ronde d'explication qui a réuni hier au Hilton hôtel de Yaoundé, les banques centrales des zones CEMAC, UEMOA, du Kenya, du Ghana, les responsables d'Afriland first bank et de City group.

Selon Peter Ndzile, la rencontre de Yaoundé avait pour but de permettre aux régulateurs du secteur de la finance de la zone CEMAC, à travers les explications des pays qui ont déjà mis sur pied le projet, d'accélérer le processus de mise en route, mais qui se heurte aux réticences de la BEAC. Le projet qui consiste à l'envoi et au retrait d'argent dans toute la zone CEMAC, vise à permettre aux usagers du téléphone portable d'effectuer diverses opérations, d'approvisionner leurs téléphones en crédits de communication, et même de recevoir leurs salaires.

Le Messager

Tweet  LinkedIn  Send to a friend  Share