Le Réseau francophone des régulateurs des médias (REFRAM) aborde la TNT en Afrique

A la une

Dans le passé, notamment en 2013, les Présidents des Instances de régulation membres du REFRAM ont échangé sur le thème « Quelles gouvernances des instances de régulation des médias face aux défis de la démocratie et de la transition numérique ? ». Dans ce cadre, ils ont notamment insisté sur l’importance de l’indépendance des autorités de régulation des médias.

Sylvain Béletre de 'Balancing Act a interviewé M. Ibrahim Sy Savané a l'occasion de la "conférence internationale sur l'avenir des médias francophones", organisée en partenariat avec l'OIF et le Pôle Médias HEC Montreal du 8 au 10 octobre 2014.

M. Ibrahim Sy Savané, Président de la Haute autorité de la Communication audiovisuelle de Côte d’Ivoire, élu à l’unanimité vice président du REFRAM est également ex-ministre de la communication de la Côte d'Ivoire.

M. Savané rappelle que le transition vers le numérique va avoir des résultats contrastés selon les pays en Afrique, influencé par la situation socio-économique de chaque nation. Le bouleversement du numérique est un défi pour la production audiovisuelle locale, et l'Afrique, notamment ses régions ont une carte à jouer pour travailler ensemble, réaliser des économies d'échelle pour ce qui est des achats (ex. boitier TNT, lao), partager la réglementation, s'accorder sur les standards techniques, et échanger sur les meilleures pratiques et les programmes.

Il pense que l'arrivée de groupes privés va dynamiser le secteur des médias and Afrique. Chaque pays aura l'occasion de renforcer sa production locale et notamment au niveau des régions. A l'heure actuelle, on note un manque de sources de productions de qualité et de formation; leur financement sont essentiels.

La question du financement est au coeur de l'amorçage de la TNT et peut représenter un frein si les différentes parties en jeu ne s'accordent pas rapidement.

Enfin, la problématique du recyclage des composants et appareils électroniques est à l'étude et le montage de filière de recyclage commencent à voir le jour.

A l’issue des travaux du la dernière AG du REFRAM a été adopté à l’unanimité la feuille de route 2014-2015 qui a retenu trois thèmes majeurs de coopération : les médias de service public, la protection des mineurs et le traitement des plaintes. Dans la continuité des feuilles de route antérieures, le REFRAM accordera une attention particulière aux projets portant sur le pluralisme politique et l’égalité hommes-femmes dans les médias.

L’OIF appuie le développement des instances de régulation francophones ainsi que le renforcement de leurs liens au sein du REFRAM. A l’origine de sa création en 2007, l’OIF soutient depuis lors le réseau, à l’occasion de la tenue des Conférence des Présidents et de la mise en œuvre de ses plans d’action. Le REFRAM constitue l’un des 15 réseaux institutionnels soutenus par l’OIF.