« Les industries liées à la création sont sous-estimées »

Production Audiovisuel

Cet article est déjà ancien mais le fond du problème reste pertinent pour de nombreux pays, notamment en Afrique.

Instigateur du rapport, Jean-Noël Tronc dirige la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem). À 45 ans, il connaît d'expérience les industries culturelles et créatives (ICC) ainsi que les administrations afférentes. Il a travaillé pour le Parlement européen puis chez Accenture et au Commissariat général du Plan avant de devenir conseiller nouvelles technologies du premier ministre de 1997 à 2002. Ensuite, après cinq ans chez France Télécom-Orange, il a été PDG de Canal + Overseas qui pilote les activités du groupe à l'international.

Le Figaro. - En France, les ICC vous semblent-elles bien considérées?

Jean-Noël TRONC. - Elles sont sous-estimées. L'opinion les connaît mal, pensant qu'elles ne constituent qu'un secteur marginal, condamné au déclin. Par exemple, on confond les ventes de musique enregistrée et le poids du secteur de la musique. Or, elles ne représentent que 10 % du total. Du côté des décideurs publics le soutien s'est considérablement affaissé. C'est pour cela que nous - douze acteurs économiques, professionnels, syndicaux - avons voulu ce rapport en forme de panorama exhaustif.

Lire+