Cameroun : Yarha 2014, la Semaine internationale du premier film

Production Audiovisuel

Avec tous les égards accordés aux premiers rendez-vous, la Semaine internationale du premier film s’est tenue à Yaoundé au Cameroun mi-novembre 2014. Avec la présence de l'actrice Fatou Ndiaye qui a accordé son « marrainage ».



Ça y est ! Le premier pas est franchi. La toute première édition du festival des premiers films a honoré son rendez-vous avec les cinéphiles à Yaoundé, du 10 au 16 novembre 2014. La Semaine internationale du Premier film de Yaoundé 2014, que les organisatrices ont affectueusement baptisée Yarha, a su faire parler d’elle. Et dire que les promotrices, Patricia Moune et Sylvie Nwet ont pris la décision, à peine un an plutôt, de se lancer dans cette aventure. Disons que pour l’organisation d’un premier festival au Cameroun, Yarha 2014 a une bonne longueur d’avance. Rarement, ou presque jamais, l’on a connu dans notre triangle national, un premier évènement avec pareille anticipation dans l’organisation. L’équipe qui repose encore sur deux piliers, a su se trouver deux partenaires (André Ceuterick et Pascal Judelewicz) tout aussi passionnés, trainant derrière eux une expérience colossale dans le domaine cinématographique.
 
C’est d’abord à travers un plan de communication bien élaboré que Yarha arrive aux oreilles du public. Fortes de leurs expériences antérieures, l’équipe a bien voulu éviter les « choses de dernières  minutes » très communes aux organisations locales. Yarha 2014, c’est ensuite un programme disponible avant, un catalogue remis à l’ouverture du festival. Yarha, c’est surtout la fidélité à ses trois objectifs principaux : offrir au public camerounais une programmation de premiers films de qualité et originaux ; réfléchir avec de jeunes réalisateurs de la sous région, des nouvelles techniques de tournage, de promotion et de distribution de leurs films ; aider les promoteurs culturels à une meilleure gestion de leurs évènements.

Lire+