Canal+ Afrique : nouvelle formule pour l’émission TV "Réussite"

A la une

Dans le cadre de ses activités en Afrique, la société de bouquets TV payants Canal+ lance la saison 2 de son émission phare  "Réussite". Ce lancement s’est tenu mardi 13 janvier à 18h30 dans les locaux de CANAL+, à Boulogne-Billancourt (France), devant une foule d'invités : ambassadeurs, étudiants, patrons d'entreprises, hommes d'affaires, dirigeants, journalistes, banquiers, analystes et journalistes. Sylvain Béletre de Balancing Act a assisté à cette présentation et relaie ici les messages clefs de l’événement.



Réussite est un magazine coproduit par Canal+, le groupe de presse ‘Jeune Afrique’ et une société de production d’une vingtaine de personnes spécialisée en reportages et documentaires, ‘Galaxie-Presse’. La première édition du magazine économique avait été lancée en janvier 2014. Elle a remporté un fort succès. L’équipe de production parcourt l’Afrique pour construire ses émissions.

D'un durée de 52 minutes, "Réussite" est  diffusée en Afrique tous les 3èmes vendredis soirs de chaque mois en prime time, soit à 20h30 sur Canal+ Ouest et Canal+ Centre, puis rediffusée samedi-dimanche. Il accueille sur le plateau un ‘invité fil rouge’ qui réagit aux sujets présentés à l’antenne et répond aux questions de la présentatrice, Elé Asu (née au Nigéria).
- Un dossier, portant sur un secteur concernant l'ensemble du continent ;
- Une ‘success story’, dressant le portrait d'un entrepreneur ou d'une société au développement exemplaire ;
- Une réussite locale, mettant en avant une initiative locale originale ;
- Un reportage marketing décryptant la stratégie d'une entreprise ; une enquête sur des chantiers et des projets d'infrastructures majeurs ;
Nouvel élément de la saison 2 : un chroniqueur, Régis Kamdem.



Bien entendu, les thèmes de l’émission varient. Sur la saison 1, le magazine a déjà reçu un chef d’entreprise, un expert, un économiste, un institutionnel et un décideur public. Education, télécoms, le renouveau de la Côte d’Ivoire, les incubateurs sont sur la liste 2015. «Le calendrier des thèmes n’est pas encore complet en 2015 et il reste des sujets à aborder mais nous devons planifier plusieurs mois à l’avance» confirme le producteur, ajoutant que «des dirigeants d’entreprises d’Afrique nous ont contacté pour que l’on parle de leur projet ou de leur success-stories».

"Réussite" est le magazine de l’Afrique qui gagne ! Plus d’un milliard d’habitants, une classe moyenne en plein essor, et une main d'œuvre de plus en plus qualifiée, des entreprises performantes et des entrepreneurs ambitieux, dynamiques et débrouillards. "Réussite" propose un coup de projecteur sur ces africains qui réussissent et représentent la nouvelle dynamique du continent.

Dès les premières images, le ton est posé d’entrée : le magazine entend donner un regard positif sur ce continent en mouvement, porté par ses millions d’entrepreneurs et de jeunes qui n’attendent pas l’aide de l’état pour survivre et atteindre leurs rêves. Les nombreuses faiblesses des infrastructures et des services locaux se transforment en opportunités pour ces self-made-men men – «and women».

« Les états d’Afrique n’ont pas les budgets, les ressources ou la volonté d’agir sur le terrain pour résoudre tous les problèmes de la population, ils établissent des priorités » explique le représentant d’une association dans les RH en Afrique.  « Des places sont à saisir pour former, informer, implémenter des pratiques qui marchent ailleurs et pour construire des modèle économiques viables. C’est par exemple le cas des « smart cities » qui optimisent l’énergie et améliore la qualité de vie de ses habitants » confirme un cadre d’une grande banque.

« Le renforcement des partenariats avec les services publics (PPP) permettra au secteur privé d’être non seulement bénéficiaire des services, mais également acteur majeur du développement », assure un participant pendant le cocktail de l’événement.

« Certains pays ont longtemps bénéficié d’un exceptionnel environnement de paix et d’une stabilité politique qui a favorisé leurs développements, mais de nombreux secteurs comme le tourisme, l’éducation, le nettoyage et le recyclage, la santé, le transport ou les NTIC restent à développer » confirme ce dirigeant d’une start up tournée vers l’Afrique.



Selon le rapport “Perspectives Économiques en Afrique 2013“, publié par l’OCDE, la Banque africaine de développement, l’ONU et le PNUD : “toutes les régions africaines affichent des moyennes de croissance largement au-dessus de la croissance mondiale et souvent au-dessus des pays du Sud-Est asiatique.“

« Mettre en avant les talents économiques du contiennent africain, ceux qui voient grand et démarrent petit, c’est construire l’avenir de l’Afrique qui se joue maintenant » pourrait être la conclusion de cette nouvelle saison. L’émission est tellement rafraîchissante qu’elle fera certainement des émules.

Pour connaître tous les horaires de diffusion de [RÉUSSITE], rendez-vous sur www.canalplus-afrique.com

Crédits photos : Balancing Act, Canal+.



Exemples :

L'INVITÉ
VICTOR N'DIAYE
PDG fondateur Cabinet Conseil Performance Management Group
REPORTAGES

SUCCESS STORY
MOHAMED DEWJI
A 38 ans, il est le plus jeune milliardaire africain. Celui qui "pèse" 2 milliards de dollars est présent dans tous les domaines : industrie, Téléphonie, électronique. Il possède 30 usines en Tanzanie. Jusqu’où ira-t-il ?
REUSSITE LOCALE : TRADEX
Ce spécialiste de l'import-export s'est converti à la distribution. En 5 ans, il est devenu le 3ème réseau national du Cameroun et s'apprête à ouvrir des points de vente au Tchad. Etat pour partie actionnaire, management Privé.Et ça fonctionne. TJN Cameroun.
>INNOVATION : TAKAFUL
Au Kenya, cette assurance islamique high tech utilise un satellite météo pour mieux indemniser les éleveurs en cas de sécheresse.
SUCCESS STORY : ERICK RAJAONARY
Erick Rajaonary est le PDG de GUANOMAD, une entreprise de plus de cent salariés qui exporte de l’engrais bio dans le monde entier, fait à base de… fientes de chauves-souris ! Il a reçu en 2013 l’ « African award for entrepreneurship ».

etc.