Sénégal - Passage à la TNT : Le Cese plaide pour le financement des contenus

Production Audiovisuel

La Commission énergie, mine, industrie et technologie du Conseil économique, social et environnemental (Cese) a reçu le Comité national de pilotage de la transition de l’analogie au numérique (Contan, en charge de la TNT) du Sénégal.  A cette occasion, les conseillers ont promis de mener un plaidoyer auprès du gouvernement pour accompagner la production des contenus.

… Les experts du Contan ont présenté aux conseillers tous les enjeux économiques, juridiques, sécuritaires, environnementaux, politiques de cet ambitieux projet numérique du Sénégal. Non sans oublier les défis de développement durable, de rayonnement culturel et économique qui y sont liés.

Par ailleurs, a expliqué Ousseynou Dieng dudit Comité, le numérique constitue le sixième fondement du Plan Sénégal émergent (Pse). Durant ce face-face, la question des contenus a été au centre des débats.

Plusieurs conseillers ont interpellé les experts du Contan sur la dimension sociale que pourrait susciter ce passage à la Télévision numérique terrestre (Tnt).  « Nous invitons à ce que les programmes de télévisions soient revus afin qu’ils soient éducatifs, formatifs pour le bien du peuple sénégalais », a expliqué Ibrahima Diagne, président de la Commission énergie, mine, industrie et technologie du Cese. Ngaïdo Bâ, vice-président de la Commission culture et tourisme a abondé dans le même sens soulignant toute la nécessité pour le Contan de mener la bataille des contenus.  « Il ne sert à rien de basculer au numérique si la bataille des contenus n’est pas menée. De même, il n’est pas aussi intéressant qu’on règle le problème du contenant sans le contenu », a-t-il soutenu. Selon lui, « nous devons profiter du passage au numérique pour aller vers une intégration sous-régionale au niveau de la Cedeao » par l’entremise des productions qui seront  proposées.
….Cela, dans l’objectif d’arriver à une télévision éducative, culturelle, à mesure d’être un véritable outil de développement via l’éclosion d’un paysage audiovisuel riche, diversifié et équilibré. «Les experts ont annoncé la mise en place à Diamniadio d’une sorte d’Hollywood pour produire des émissions avec ce tout qu’il faut comme environnement pour produire un film », a avancé M. Diagne. A son avis, « il est extrêmement important de soutenir cette infrastructure afin qu’il y ait des contenus corrects qui seront instructifs ».

Répondant aux interpellations des conseillers, Ousseynou Dieng a estimé qu’un travail est train d’être fait pour arriver à une télévision utile qui promeut « nos » valeurs et qui reflète notre diversité culturelle. Sur le plan juridique, il a annoncé qu’une série de textes a été déjà introduite à l’Assemblée par rapport au passage au Tnt.

Lire+