Côte d’Ivoire : «On ne peut pas critiquer la RTI…Elle a évolué de 15 ans»

Diffusion Audiovisuel

«On ne peut pas critiquer la RTI… Elle a évolué par rapport à ce qu’elle était il y a 15 ans» a clamé Affoussy Bamba.

« Vox populi, vox dei : au nom de qui les medias africains parlent-ils ?», tel est le sujet du panel qui a rassemblé lundi des experts africains des médias dans la salle « Majestic » de Sofitel Hôtel Ivoire où se tiennent les assemblées annuelles de la Bad.

La ministre ivoirienne de la communication, Affoussiata Bamba Lamine était au nombre des panélistes. Sur les critiques soulevées par des auditeurs à l’endroit de la télévision publique ivoirienne, la ministre a répondu pour battre en brèche les observations négatives faites.



Pour elle, les observateurs devraient avoir un regard positif sur la télé telle qu’elle se présente aujourd’hui. « Pour faire des comparaisons, il faut voir d’où on vient avec la Rti. Il faut se demander comment était la Rti il y a dix ou quinze ans. Il y a dix ans, elle parlait pour le gouvernement. Mais aujourd’hui elle a évolué. Je me fais souvent interpeller par des collègues du gouvernement parce que la télé serait allée dénoncer des choses qui ne vont pas dans des ministères », s’est-elle défendue d’entrée de jeu.

… Puis d’ajouter que, si sous les précédents gouvernements, il y avait des interventions tout azimut des membres du gouvernement à la Rti, cela n’est plus le cas sous Ouattara. « La Rti a évolué au niveau des programmes de divertissement, d’éducation et des fictions. Nous ne sommes pas au top des tops mais nous avons fait beaucoup d’efforts », tranche-t-elle tout en faisant savoir que la télévision ivoirienne sous Ouattara donne la parole à toutes les couches de la société y compris aux opposants ( ?).

Lire+

Lire également cet article : intervention de Mme le Ministre de la communication lors du panel sur le rôle des medias en Afrique