TNT en Afrique : les gouvernements ont-ils tenu leurs promesses ?

A la une

Télévision numérique terrestre (TNT) : Selon l’accord passé avec l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) le 16 juin 2006, les 54 États africains se sont engagés à éteindre le signal analogique avant le 17 juin 2015 pourertains pays, et en 2020 pour d'autres. Sylvain Béletre, analyste chez Balancing Act, co-auteur d’une étude sur la télévision numérique terrestre (TNT) en Afrique, rend compte des dernières avancées sur ce segment.

Certes, de nombreux pays sur le continent n'ont pas répondu à l'appel de la coupure de l'analogique. Ce RV manqué illustre l’incapacité de la plupart de certains gouvernements à tenir leur promesse dans les temps. Il en résulte un manque à gagner massif pour les populations et les économies locales (lire : ‘Le retard des lancements de la TNT représente des milliards de perte pour l’Afrique’). Dans environ la moitié des pays du continent, ce retard impacte également les services télécoms - comme la 4G-LTE - puisque la TNT permet de libérer le spectre des fréquences pour favoriser le haut débit.

A la date du 18 juin 2015, seuls quatre pays du continent ont réussi à effectuer cette transition avant la date fatidique : la République de Maurice, la Tanzanie et le Rwanda. Et à la dernière minute: Aldred Dyer, CTO à la NBC vient de nous le confirmer, la Namibie a aujourd'hui même coupé le signal analogique !

Néanmoins, 18 autres pays ont vu le lancement de plateformes TNT (sans coupure de l'analogique), et 11 pays sont sur la bonne voie. Trois principaux groupes privés lancent la TNT dans différents pays, soit de manière indépendante, soit en 'joint-venture' avec les états. Un nouvel entrant dans la TNT, TNTSat Africa tente de percer en Afrique de l'Ouest et Centrale.



Voici une sélection des progrès en cours dans quelques pays :

En Afrique du Sud, souvent citée en exemple comme «le hub audiovisuel du continent», et où l’infrastructure TNT est prête depuis des mois (Sentech), le lancement de la TNT a été bloqué par des procès entre acteurs privés et par la bureaucratie. Paradoxalement, c’est un groupe sud-africain, MultiChoice qui a pourtant réussi à lancer la TNT sous le nom GOtv dans des nombreux pays anglophones en Afrique.

Au Nigéria, la TNT a été déployée depuis quelques années, mais selon la NTA (Nigerian Television Authority) – en joint venture avec Startimes sur la TNT - US$15 millions sont nécessaires pour compléter son programme de numérisation, et N6 milliards pour opérer la restructuration totale à travers le pays, aurait annoncé le directeur général, le NTA, Sola Omole, lors du récent séminaire organisé par Startimes.

En Côte d’Ivoire, où les acteurs audiovisuels attendent encore la libéralisation du secteur, la date limite de la coupure analogique est 2020. Le comité en charge va lancer un pilote test TNT. Ce projet pilote sur Abidjan et dans ses environs va concerner 1 000 foyers qui devraient recevoir la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI, publique nationale) gratuitement entre le 17 juin et le 31 décembre 2015. Puis la TNT officielle sera lancée en simulcast, pour finalement basculer sur le tout numérique, lorsque le taux d'adoption TNT sera élevé… d'ici quelques années. Le bouquet TNT sera composé d’environ 10 chaînes gratuites, avec une ou plusieurs options payantes. Lire plus ici.

Au Cameroun, les préparatifs se poursuivent pour respecter la date du basculement, accompagnés d’une vaste campagne de sensibilisation, selon le Comité de suivi du ‘Cameroon digital television project’ (Cam-Dtv). Le marché aurait été attribué à l'entreprise Startimes, mais les boîtiers sont en retard. En attendant, le groupe privé TNT Africa fournit un service TNT. Lire plus ici.

Au Congo Brazzaville (République du Congo), TNT Africa est également opérationnel, et Canal+, présent dans 23 pays d’Afrique, rendra accessible la TNT aux habitants de Pointe-Noire en novembre 2015, puis à tout le territoire national début 2016. Canal+ a également obtenu une licence TNT en bonne et due forme sur la RDC. Canal+ compte répondre aux appels d’offre TNT des gouvernements. Canal+ a vendu 2,5 millions de décodeur et compte environ 1,6 millions d’abonnés en Afrique à ce jour.

Le Niger passe à la Télévision numérique terrestre (TNT), a annoncé le ministre des Postes des Télécommunication et de l’Économie numérique, Abdou Mani, soulignant toutefois que dans le souci de ne pas brouiller le signal des pays voisins l’opération se focalisera sur Niamey avant de s’étendre aux autres chefs-lieux de région.

Au Benin, au Cape Vert, au Gabon, au Mali, en Namibie, au Sénégal, au Togo, etc., les chargés de TNT mettent en place cette transition.

 



La TV numérique terrestre a été freinée par les priorités des dépenses des Etats, et les investissements requis allant de 15 à 200 millions de dollars US, selon la taille des territoires à couvrir, explique-t-on dans les couloirs des différents ministères. Le passage au numérique va nécessiter pour l’ensemble des pays de l’UEMOA le déblocage d’une enveloppe de 260 milliards de FCFA dont par exemple 30 milliards pour le Niger. Il existe actuellement 5 manières de financer la TNT, selon le dernier rapport de Balancing Act, et le retour sur investissement peut être très positif pour les nations.

En théorie, pour obtenir leur licence et émettre sur la TNT officielle, les chaînes de télévisions devront s’équiper de systèmes et de contenus numériques et s'acquitter d'une licence, voire payer une location annuelle. Mais les radiodiffuseurs n’auront pas besoin de mettre en place leurs propres émetteurs, multiplexes et réseau. Ils utiliseront le réseau de la TNT nationale.

Si la plupart des pays africains n’est pas encore en état de basculer vers le tout numérique, une poignée d’entre eux bénéficiera de la TNT d’ici la fin de l’année, voire courant 2016-2017 ou 2018.  

PS: si vous êtes en charge de la TNT en Afrique, écrivez-nous pour nous dire à quelle étape vous en êtes...nous relayons les messages. 

Lire les autres articles sur la TNT en Afrique.

Articles en anglais sur la TNT (DTT) en Afrique. (chercher 'DTT' dans le moteur)

Etude sur la télévision numérique terrestre (TNT) en Afrique.