Maroc: menace de poursuites contre Jennifer Lopez

Règlementations

Jennifer Lopez (J-Lo) aurait montré trop de ses parties intimes, provoquant un lever de boucliers contre ce qui est perçu comme un attentat à la pudeur.

Le Premier Ministre marocain, Abdelilah Benkirane, a ordonné l'ouverture d'une enquête sur la retransmission en direct à la télévision d'un concert de l'artiste américaine de R&B, Jennifer Lopez.
Si l'enquête suivait son cours et débouchait sur un procès, Lopez et son promoteur de spectacle encourent jusqu'à deux ans de prison.

Le 29 mai dernier à Rabat, dans le cadre du festival Mawazine, la chanteuse a fait une prestation controversée, retransmise sur les ondes de la chaîne publique marocaine 2M.
Jennifer Lopez aurait montré trop de ses parties intimes, provoquant un lever de boucliers contre ce qui est perçu comme un attentat à la pudeur.
"Délinquance"

M. Benkirane a déclaré que la retransmission du concert était un "grave acte de délinquance", fustigeant la vulgarisation de scènes insipides.

Lire+