Maroc-télévision : Une comédie nommée TNT

Distribution Audiovisuel

Hasard ou coup monté cette date butoir tombe à deux jours du début du ramadan, mois où le Marocain entre dans une frénésie consommatrice sans égale pendant le reste de l’année. Il y mange beaucoup, dépense beaucoup, regarde la télé beaucoup… Si bien qu’un mois de jeûne sans télé et ses traditionnels feuilletons et sketches « haut débiles » est inconcevable. Mais là où le bât blesse c’est que l’interruption du signal TAT a été ressentie par une majorité de Marocains y compris ceux des grands pôles urbains comme un sevrage brutal pour ne pas dire un ramadan bis.
Lire+