Côte d'Ivoire : Déploiement de la TNT

Technologies et Convergence

Télévision numérique terrestre : Le test sur la ville d'Abidjan prévu le 17 juin, sera retardé. Le ministre de la Poste, des TIC, Bruno Koné, en donne les raisons.

“Nous devrions être en fin d’année à 65% de couverture du territoire”.

Monsieur le ministre, nombre de pays africains devraient passer à la télévision numérique terrestre (Tnt) le 17 juin. Cette migration aura-t- elle lieu en Côte d’Ivoire?

La communauté des Etats membres des Nations unies, dans le cadre de l'Union internationale des télécommunications (Uit), a effectivement décidé de l’obligation pour tous les Etats de libérer, avant le 17 juin, les bandes de fréquences jusque-la réservées à la diffusion de la télévision de type analogique en mode Uhf. La diffusion de la télévision en Côte d’Ivoiire étant faite depuis toujours en bande Vhf, et la bande Uhf étant déjà libre, notre pays n’est pas soumis a cette obligation de basculement le 17 juin 2015. L’obligation de basculement de l’analogique au numérique pour un pays diffusant en bande Vhf ne sera effective qu’en 2020, ce qui nous laisse une marge relativement confortable.

Quelle est la prochaine échéance ?

Lancer, courant juillet (2015) au plus tard, le projet pilote sur la Ville d’Abidjan. Ensuite, lancer le projet national qui consistera en la construction de 6 nouveaux émetteurs et en la réhabilitation et la mise a niveau des 29 anciens émetteurs de la Rti. Nous devrions être, en fin d’année, à 65% de couverture du territoire et en fin 2016, à 95% de couverture. En parallèle, nous évaluerons le niveau d’équipement des populations en téléviseurs compatibles (DVB-T2 et MPEG4) ou en décodeurs et ferons les ajustements nécessaires pour permettre d’arrêter la diffusion analogique fin 2018, au plus tard. En parallèle aussi, le processus de libéralisation sera conduit par le ministère de la Communication et la Haute autorité pour la communication audiovisuelle (Haca) pour permettre, à partir du début de l’année 2016, l’entrée progressive sur le marché de nouveaux acteurs en bouquets gratuits ou payants.

Nous disposons d’une équipe technique de très bon niveau et nous sommes bien accompagnés par le groupe Tdf qui a une grande expérience dans la conduite de ce type de projets et qui assure la fonction de maître d’ouvrage associé (Moa) pour le compte de l’Etat.

Source : Fraternité Matin. Côte d'Ivoire.17/06/2015