Rugby : la vidéo aide l’arbitre

Règlementations

Deux fois déjà depuis le début de la Coupe du monde, la vidéo a obligé l’arbitre à annuler un essai qu’il venait d’accorder après le visionage de ralentis.

A l’ère du rugby technologique, la glorieuse incertitude de l’arbitrage n’est plus.

Des joueurs équipés de capteurs GPS, des statistiques apparaissant en direct sur les écrans géants des stades. Pas de doute, cette huitième Coupe du monde est celle de la technologie. Et des innombrables répétitions de ralentis permettant à l’arbitre et à son complice caché dans les coulisses devant une batterie d’écran de voir et de revoir des actions litigieuses.

Deux illustrations spectaculaires au cours de deux matchs très suivis ce week-end : l’ouverture, vendredi, entre l’Angleterre et les Fidji et samedi, entre l’Italie et la France. Dans les deux cas, le même scénario s’est produit : l’arbitre a commencé par valider un essai avant de se déjuger au regard des images vidéo qu’il a demandées.

Lire+