People

Plus

Bolloré, patron de l'Afrique "qui gagne"

Huile de palme, trains, et "bluezones", vedettes de la chaîne du groupe.

Un projet de ligne ferroviaire en Afrique, des ports, une régie de pub (Havas), des chaînes de télévision (Canal+, Itélé, D8), des journaux gratuits : Vincent Bolloré construit patiemment son empire. Et n'aime ni la dérision, ni les enquêtes. Surtout sur ses activités.

Bolloré, patron de l'Afrique "qui gagne". Sur la chaîne du groupe Canal destinée au continent africain, Canal+ Afrique, Vincent Bolloré et son groupe sont choyés. L'émission économique Réussite – qui se présente comme l'émission "de l'Afrique qui gagne" – ne manque jamais de vanter les mérites de la boucle ferroviaire ouest-africaine (de Bolloré), des "blue zones" (de Bolloré), ou encore du port de Kribi (exploité par Bolloré).

En dehors du petit monde de ceux qui s’intéressent à l’économie des médias, peu nombreux sont les Français qui ont noté qu’avant de "prendre les manettes" de Canal+ au sein de l’hexagone, avec les méthodes que l’on sait, Vincent Bolloré s’est consacré prioritairement, dès son arrivée à la présidence du conseil de surveillance de Vivendi, à redynamiser les activités africaines du groupe. Normal : l’industriel breton a fait une bonne partie de sa fortune sur le continent noir, où il est présent dans la chaîne logistique, dans l’agro-industrie et dans la grande distribution. "Il y a actuellement 2 milliards d’individus sur terre qui, grâce à la hausse de leurs revenus, veulent accéder à la société d’entertainment. Ces 2 milliards de personnes sont principalement en Afrique et en Asie", affirmait-il dès juin 2014.

Depuis, Canal+ Overseas, la filiale du groupe qui pilote ses activités africaines, jusqu’ici considérées comme marginales en dépit de leur rentabilité (1,3 million d’abonnés et 25% du résultat d’exploitation) a engagé plusieurs nouveaux chantiers, notamment en ce qui concerne les "contenus". Pendant longtemps, en Afrique, Canal+ se contentait surtout de diffuser par satellite les programmes de la maison-mère, ceux de ses concurrents français et ceux des chaînes locales. Désormais, l’heure est au développement en interne de concepts d’émissions et de chaînes de télévision dédiés au continent noir. L’observation de la stratégie éditoriale ainsi mise en place pourrait...
Lire+


Le magnat des affaires américain Donald Trump avait émis une remarque sur Twitter en avril 2015 concernant l'Afrique du Sud. La personnalité de la télévision derrière le reality show The Apprentice a tweeté; "Comme je l'ai longtemps dit, l'Afrique du Sud est un vrai bazar très dangereux. Il suffit de regarder les actualités du soir (en dehors de la météo)". Lire+


Leticia N'CHO TRAORE a quitté la société Côte Ouest. "Ces 5 années (et sept mois pour être plus exacte J) passées à Côte Ouest et donc à vos côtés ont été riches. J’ai beaucoup appris, rencontré de belles personnes au sens large du terme et me suis enrichie d’expériences inoubliables… Mon départ sera effectif le 31 juillet 2015 au soir. Après quoi, de nouvelles aventures avec encore plus de challenges et de défis pourront commencer pour moi." a écrit Leticia, ajoutant : «Tous les changements, même les plus souhaités, ont leur mélancolie. Car ce que nous laissons derrière, fait partie de nous-même…» - Anatole France.