StarTimes Media accompagne l'Afrique

Diffusion Audiovisuel

L'Afrique traîne encore le pas dans le basculement à la télévision numérique, faute des ressources limitées. Alors que la majorité des pays à travers le monde y baignent déjà. Cela, au regard des prévisions de l'Union Internationale de Télécommunications (UIT), qui voulait qu'en date du 17 juin 2015, tous les pays basculent de l'analogique au numérique.

En vue de relever ce défi, l'Opérateur de télédistribution Chinois "StarTimes" a résolu d'apporter une touche spéciale, liée à cette migration. Grâce à une expérience pointue dans la recherche et haute technologie de la télévision ainsi que des terminaux numériques, StarTimes a décidé de venir à la rescousse de l'Afrique.

StarTimes propose ainsi un décodeur pratique, adapté tant aux intempéries qu'à la situation socio-économique. C'est cela la vision de Pang Xinxing, son Président-Fondateur, qui souhaite vivement voir toutes ses familles, profiter du numérique. Quel que soit le niveau social, l'égalité des peuples, telle que l'avait souhaité, en son temps, Martin Luther King.

Grâce à l'avènement de StarTimes, des pays comme la Tanzanie et l'Ouganda ont déjà basculé vers le numérique. A noter que dans tous ces pays, StarTimes a reçu officiellement des mains des Gouvernements respectifs, le diplôme d'excellence pour l'aboutissement heureux du projet.

Un vent d'espoir en RDC

La RDC est un cas concret des pays africains où StarTimes a, non seulement, apporté une nouvelle technologie, mais aussi et surtout, favorisé une vie heureuse et épanouie. Lancée en juillet 2013, à Kinshasa, cet opérateur chinois n'a pas eu besoin de temps pour conquérir les cœurs de la population de la Capitale. Cela, alors qu'elle découvrait un produit pouvant surtout s'adapter à toutes les bourses.

Tout de suite, il s'est intégré avec un décodeur résistant aux intempéries, faciles à installer et sans antennes paraboliques. Ce qui a ému, c'est le fait que le prix soit favorable à tous. StarTimes a rendu la télévision numérique accessible à tous alors qu'avant son arrivée, ce domaine était réservé à la haute classe.

Lire+