L'absence de publicité menace KBC

Eco-finances

Dans le paysage audiovisuel algérien privé, la situation n'est pas au beau fixe. Après Echourouk TV qui risque de réduire ses télévisions pour survivre à l'absence de publicité. C'est au tour de la chaîne KBC qui appartient au groupe médiatique d'El Khabar de connaître de sérieuses difficultés. Depuis le Ramadhan passé, la chaîne qui a investi énormément dans la production de divertissement pour attirer les annonceurs s'est retrouvé fortement déficitaire depuis une année. Durant le Ramadhan 2014 plusieurs producteurs se sont plaints du non-paiement de leur production exécutive pour la chaîne KBC. Ces mêmes producteurs ont attendu un retour de manivelle pour le Ramadhan 2015. Rien n'a été réglé. Cette crise a touché notamment des producteurs qui ont leur position sur le paysage audiovisuel algérien, c'est le cas notamment pour Sofiane Dani, Lakhdar Boukhers, Hakim Dekkar et plus récemment Riad Redjdal, producteur notamment de Jornane Gosto, qui a sauvé le Ramadhan pour KBC durant le dernier Ramadhan.

Lire+