Congo-Brazzaville: Télé-Congo, ses programmes et son public - Une nouvelle donne

Diffusion Audiovisuel

Le 5 novembre 2015, Télé-Congo a organisé un colloque sur ses programmes, sous la présidence de son ministre de tutelle, Monsieur Thierry MOUNGALLA. L'objectif du colloque est la restauration de la confiance de la chaîne nationale auprès de ses téléspectateurs. Reconquête de son public grâce à un ensemble d'émissions de qualité (ce qui fait cruellement défaut actuellement à Télé-Congo).

En plus des professionnels maison et de nombreux téléspectateurs, plusieurs personnes physiques et morales ont pris part à cette grand-messe, parmi lesquelles diverses personnalités, institutions et organisations intéressées par les médias audiovisuels.

Le premier colloque sur les programmes télévisuels: une véritable catharsis

La direction générale de Télé-Congo s'est trouvée à la croisée des chemins. Continuer de produire et diffuser des émissions insipides à l'attention d'un public ayant perdu toutes ses illusions? Ou au contraire se faire violence et s'engager résolument dans une refonte des programmes?

Les responsables de Télé-Congo, de tous niveaux ont opté pour le rajeunissement de la grille des programmes. Ce qui est une gageure, vu le délai qu'ils se sont fixés pour y parvenir (démarrage avant fin 2015).

Une telle option suppose l'établissement d'un diagnostic sans complaisance et le plus exhaustif possible; en vue d'une thérapeutique drastique et impitoyable où seuls les bons et les plus forts (professionnellement) ont de la place, compte tenu des enjeux et du temps qui presse.

Les raisons de la nécessaire refonte des programmes de Télé-Congo

Il n'est nul besoin de recourir à un sondage d'opinion scientifique pour connaître ce que valent les programmes de Télé-Congo. À l'ouverture du colloque, le ministre de tutelle et le directeur général ne sont pas allés avec le dos de la cuiller. Sans ménagement ils ont dépeint la grille des programmes de la chaîne nationale en quelques traits saillants: dans l'ensemble des émissions de mauvaise conception, inconsistantes, mal réalisées et de présentation souvent médiocre, avec peu ou pas de réponses aux attentes des téléspectateurs. En fait, des programmes dépourvus d'attrait et souvent d'un intérêt réduit au plus simple dénominateur commun avec les consommateurs. En définitive une grille de programmes pauvre, inconsistante, déséquilibrée et marquée par le temps écoulé. Diagnostic jamais réalisé courageusement et avec la volonté d'un réel changement. Ce qui aurait permis de soutenir la rude concurrence de ses cadettes au plan local et celle des bouquets plus que nombreux des chaînes internationales.

D'où le récent colloque est une véritable planche de salut pour la chaîne nationale, à saisir avec intelligence, professionnalisme et des ressources adéquates.

La satisfaction des attentes du public : un motif professionnel et la raison d'exister

Ce n'est pas un secret, les Congolais sont spécialisés dans le zapping. La fréquentation de Télé-Congo est généralement justifiée par le besoin de connaissance de l'actualité nationale. D'autant plus que substantiellement les émissions de cette chaîne ne concernent pour la plupart que les citadins et les adeptes de la politique. Alors qu'en milieu urbain et celui rural accédant à l'électricité, les antennes paraboliques fleurissent sur les toits des habitations tel des champignons.

D'où le questionnement suivant: à qui s'adresse Télé-Congo? Il se pourrait que par égocentrisme (disons mieux par narcissisme) les femmes et les hommes de cette chaîne produisent et diffusent des émissions à leur propre intention. Parce que les consommateurs n'y ont pas de repères ou véritablement d'émissions phares, encore moins de présentatrices et présentateurs attitrés et plébiscités par ces mêmes consommateurs. Ces derniers ont plutôt droit à une kyrielle d'aspirants au vedettariat malgré parfois des prestations de médiocre qualité, résultat d'un amateurisme à peine voilé.

La reconquête du public par Télé-Congo passe inéluctablement par le recours à la formule de marketing suivante (non pas pas magique): attirer, séduire, convaincre, fidéliser. Le secret de la réussite y est contenu. A ce prix, Télé-Congo accomplira son devoir de service public; tout en justifiant sa raison d'être à l'ère de la révolution électronique dont le numérique est le principal vecteur. Sinon elle mourra de sa lente mort, dans l'indifférence générale d'un public fortement sollicité par ses nombreux concurrents variablement puissants.

L'élaboration d'une grille des programmes : un travail d'orfèvre

L'élaboration d'une grille de programmes obéit à un processus de gestion: connaissance des téléspectateurs, planification du projet, organisation des tâches y afférentes, affectation des ressources humaines aux différents aspects du projet, élaboration des modules d'une grille expérimentale, lancement et supervision de celle-ci et finalement démarrage de la grille définitive.

L'objectif majeur du concepteur est de proposer aux téléspectateurs des émissions en fonction de leurs goûts, leurs besoins (combien divers!) et leur temps disponible à suivre ces émissions. Cela requiert imagination, créativité, professionnalisme et originalité

Pour Télé-Congo le processus serait le suivant:

- attentes du public déjà connues: leurs goûts, leurs préoccupations, leur temps de disponibilité à suivre les émissions, etc. d'après les critiques

- confection d'une grille générale expérimentale : en commençant par définir les objectifs généraux de la chaîne et les normes techniques de production
- organisation des unités spécialisées de production : mise en place de petits groupes de réflexion (2 à 3 personnes chacun) pour proposer des projets d'émissions en considérant:

les genres de programmes : information, culture, divertissements et loisirs, vulgarisation, etc.

les cibles: jeunesse, femmes, monde rural, partis politiques, société savante et civile, monde scolaire et universitaire, sportifs, ...

les genres de production: bulletins d'information, magazines, documentaires, fictions (séries, dramatiques, sketches, dessins animés, courts et longs métrages), variétés, spots publicitaires.

- lancement d'une grille expérimentale : de durée limitée, dont l'évaluation permettrait d'éventuels réaménagements, redressements, réajustements (et c'est sa raison d'être)

- élaboration d'une grille générale définitive : pratiquement, la grille annuelle comporte des aspects saisonniers, compte tenu aussi des événements ponctuels prévus ou de circonstance (par exemple événements nationaux, culturels, sportifs, économiques, scolaires, etc.)

- évaluation finale de la grille annuelle : sous forme de bilan pouvant mener à la reconduction de la grille avec d'éventuelles retouches.

Pratiquement, pour réaliser une grille nécessairement équilibrée, il importe de recourir à un savant dosage des contenus et des formes des émissions ainsi que de leurs cibles. Ainsi les tranches d'antenne et les points forts de la grille sont affectés aux différentes composantes de l'audience de la chaîne. Le résultat du travail de réflexion est une grille expérimentale constituant inéluctablement les fondements de la grille définitive. ( A SUIVRE)
Lire+