Le Maroc poussé à réformer son paysage audiovisuel

Règlementations

Le monde de l'audiovisuel marocain subi d'énormes pressions pour se développer. Face à la montée en puissance des chaînes maghrébines, notamment tunisiennes et algériennes, les Marocains ont accusé un sérieux retard. Pour ce faire, le Maroc entend se lancer dans la libéralisation du secteur audiovisuel à l'ère du satellite et de l'Internet.

Le ministre de la Communication du Maroc, Mustapha El Khalfi, a reconnu que les évolutions technologiques obligent à tenir compte de l'expansion planétaire des médias, car le Maroc reçoit plus de 100 chaînes religieuses arabes, 70 chaînes d'information et 300 chaînes générales. La majorité des familles marocaines dispose de chaînes numériques satellitaires (84% actuellement contre 34% en 2004).

Le gouvernement marocain s'est engagé à renforcer le service public de l'information. Il est question de doter les médias qui assurent ce service de moyens pour «éduquer», «cultiver», «divertir» et «informer» dans le respect des règles déontologiques. L'enjeu demeurant la protection du consommateur et des mineurs, la lutte contre les images négatives et stéréotypées à l'égard des femmes et des catégories vulnérables….

Source : Par Amira SOLTANE - Jeudi 26 Novembre 2015 - lexpressiondz.com
Lire+