Télévision : Africa 24 bientôt au Maroc et au Nigeria

Distribution Audiovisuel

Une déclinaison arabophone de la chaîne d'information panafricaine sera produite à Casablanca, alors que la version anglophone verra le jour à Abuja et Lagos, au Nigeria, a fait savoir le président d'Africa 24, Constant Nemale.

Africa 24, la chaîne d’information panafricaine en français, va agrandir la voilure. Sept ans après ses débuts, elle compte ouvrir de nouveaux bureaux au Maroc et au Nigeria d’où seront produits ses programmes en arabe et en anglais, respectivement.

Ce sont les révélations faites par Constant Nemale, le patron d’Africa 24, dans une interview accordée au magazine marocain Finance News Hebdo, en marge du forum africain des médias de Marrakech organisé du 17 au 19 décembre.

La version anglophone produite au Nigeria

La chaîne panafricaine, qui compte 47 collaborateurs en France et 120 en Afrique et dont les deux implantations historiques sont à Saint-Cloud dans la proche banlieue de Paris et à Dakar, a commencé à recruter une équipe à Casablanca, a indiqué le patron d’Africa 24.

Ce bureau doit devenir « une plateforme opérationnelle arabophone pour toute l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient », a-t-il ajouté.

Interrogé sur les contours du futur bureau marocain d’Africa 24, Constant Nemale n’a pas donné plus de précision, indiquant que plus d’informations seraient dévoilées « avant la fin de l’année 2016 ».

Pour cette implantation marocaine, la chaîne panafricaine devrait toutefois solliciter le statut Casablanca Finance City (CFC), qui donne droit à un certain nombre d’avantages réglementaires et fiscaux.

La version anglophone d’Africa 24, dont le principe avait été acté dans le cadre d’un mémorandum d’entente conclu en avril 2015 entre Africa 24 et le sudafricain Sekunjalo Investments Holdings, prendra pied au Nigeria, à Lagos et Abuja, a indiqué Constant Nemale.

Recettes

Depuis ses débuts, la chaîne panafricaine indique avoir réalisé 40 millions d’euros d’investissement, notamment apportés par ses premiers actionnaires institutionnels, la Guinée équatoriale détentrice de 10 % de la société, et le Cameroun, actionnaire à 15 %, selon les chiffres donnés par Constant Nemale en décembre 2015*.

L’accord conclu l’an dernier entre Sekunjalo Investments Holdings et Africa 24, prévoyait une prise de participation croisée entre les deux partenaires avant fin 2015, aucune information n’a été divulguée depuis lors sur ce volet du partenariat.

Pour financer son développement, Africa 24 pourrait recourir aux marchés boursiers. « D’ici à 2020, nous envisageons soit de nous introduire en Bourse, soit de nous associer avec un Fonds d’investissement ou un partenaire financier stratégique », a dévoilé Constant Nemale.

--

*PS - erratum: Deux erreurs se sont glissées dans cet article : «Le Cameroun détient 10% et la Guinée Equatoriale 16,20% du capital de la société Holding AFRIMEDIA INTERNATIONAL.» a confirmé Constant NEMALE, Président, AFRIMEDIA-AFRICA 24, le 6 janvier 2016.

Sources : 4 janvier 2016 - Par Benjamin Polle – jeuneafrique/Finance News Hebdo/Africa24.