Mali : Une dizaine de chaînes TV a vu le jour

Diffusion Audiovisuel

Le passage de l’analogique à la radiodiffusion numérique était censé́ être finalisé en juin 2015. Le Mali a signé l’accord de l’UIT GE-06 en 2006.
 
L’objectif global de la transition numérique est double: d’une part rendre l’utilisation du spectre plus efficace et d’autre part libérer une gamme du spectre pour la rendre utilisable par les opérateurs mobiles afin d’offrir la 4G (LTE).
 
Le Mali a mis en place un comité pour superviser la transition vers la diffusion numérique et a mené une étude sur sa mise en œuvre. Mais il y a eu deux principaux obstacles à la transition avant la date limite.
 
Tout d’abord, les événements politiques (le coup d’Etat et les combats dans le Nord) ont occupé l’attention du Gouvernement et l’ont éloigné du processus. Deuxièmement les coûts élevés ont empêché le Gouvernement de lancer le processus (à part le fait d’investir dans TM2 en mode numérique).
 
Par ailleurs, depuis quelques mois, la population malienne reçoit le signal de plusieurs nouvelles chaînes de télé.
 
Les promoteurs n’ont finalement pas attendu le passage de l’analogique à la radiodiffusion numérique pour lancer de nouvelles chaînes. En moins d’une année, une dizaine de chaînes Tv ont vu le jour au Mali qui sont entre autres << Maisha Tv, Cherifoula Tv, Renouveau Tv, Energie Tv, Segou Tv, Horonya Tv, Suna Tv, Liberté Tv etc… >>. Elles sont toutes disponibles sur les bouquets Africains des distributeurs d’images.
 
Notons que dans le programme d’actions du gouvernement 2013-2018 (PAG), il est prévu un programme de diversification de l’offre audiovisuelle nationale sur la période de 2014-2016 avec notamment la création de cinq chaînes privées à diffusion nationale, création de chaînes privées de télé à diffusion régionale/locale (une chaîne par région, phase test) et la création de nouvelles chaînes publiques de télévisions. Les chaînes de télévisions déjà présentes sont donc averties. A elles de revoir soit leur ligne éditoriale ou de perfectionner leurs programmes au risque de perdre leurs audiences au profit de ces nouvelles chaînes qui s’annoncent.
 
Force est de rappeler que le gouvernement du Mali doit se saisir le dossier afin de faciliter la création de nouvelles chaînes Tv et de veiller à ce que ces chaînes soient neutres tout en respectant la réglementation. L’inquiétude du gouvernement est une question d’audience, sachant que les chaînes Tv déjà accessibles au Mali comme Tv5 et Africable ont une part d’audience plus élevée que la Télévision nationale du Mali (ORTM). En facilitant la création de nouvelles chaînes, l’ORTM risque de plonger dans un trou sans fin. Ne proposant rien d’intéressant, la plupart des maliens sont obligés de regarder l’ORTM seulement faute d’avoir des décodeurs qui permettent d’accéder à d’autres chaînes.
 
Salif Diarrah Etudiant en Master Management des Médias de l’école superieure de journalisme de Lille pour Maliactu. Email : salifdiarrah@gmail.com
 
Lire+