Des raisons pour lesquelles Netflix se lance à l’international

Eco-finances

L'annonce de Netflix, le 15 Janvier 2016 sur le fait que des mesures seront prises pour empêcher certains de ses clients de visionner des programmes qui ne sont pas officiellement disponibles dans leur pays n’est pas uniquement une preuve de bonne éthique. L’autre annonce, celle d’un lancement global hors Chine, n’est pas non plus anodine.

Plusieurs raisons expliqueraient pourquoi Netflix se lance à l’international et lutte contre l’accès via des VPN/proxy, qui permettait à ses utilisateurs de contourner le geo-blocking hors de ses territoires.

Premièrement, ces annonces pourraient venir des pressions de ses fournisseurs de programmes, dont des studios hollywoodiens. Avant le lancement global, Netflix ne respectait pas les droits par pays à cause des utilisateurs qui détournent le geo-blocking hors de son territoire légal. Ceci signifiait un manque à gagner pour les studios.

Secondo, si Netflix avait bloqué les souscripteurs qui contournent le geo-blocking, il aurait probablement perdu des millions de clients. Désormais, ce contournement n’est plus vraiment nécessaire pour les utilisateurs puisque Netflix est disponible presque partout. Néanmoins, certains vont vouloir garder leur accès à l’offre US qui est plus généreuse. Netflix se retire donc partiellement cette épine du pied.

Tertio, la pression viendrait peut-être aussi de ses actionnaires. Le risque que Netflix soit attaqué par les ayants droits pourrait coûter des millions au géant de la SVoD, et lui faire perdre son temps. Ce risque n’est plus d’actualité.

La quatrième raison est que Netflix cherche à capter le maximum de clients payants. Le potentiel est encore énorme en Asie, et dans quelques années en Afrique. Mais dépasser les frontières a aussi un coût. Cela veut dire payer des droits supplémentaires aux ayants droits (parfois astronomiques) de son catalogue existant, en particulier ses principaux fournisseurs, les studios hollywoodiens. Cela implique également de sourcer et produire du contenu national dans chaque pays pour attirer les audiences, et d’en payer l’addition. Netflix va viser la marge entre la vente de souscriptions et l’achat de programmes dans les nouveaux pays de son territoire commercial. En Afrique, il va certainement  investir ‘au mérite’, en fonction des résultats des ventes.

Ces annonces ressemblent donc à des ajustements commerciaux et juridiques. Cette stratégie fait de Netflix un géant de la SVoD dur à combattre, car il a les droits sur un très large catalogue dans presque tout le Monde.

Source : Balancing Act, janvier 2016.

Lire également : Netflix prend le continent d’assaut (analyse/impacts)

Audiovisuel 30 - Netflix Ad