Cinéma : ce qui est vrai, ce qui est faux dans « Chocolat », le film de Roschdy Zem

Production Audiovisuel

Parabole morale, le film de Roschdy Zem sur le clown Chocolat s'autorise des libertés avec la réalité. Alors, vrai ou faux ?


Comme il le reconnaît bien volontiers lui-même, l’acteur et réalisateur Roschdy Zem a pris des libertés par rapport à l’histoire de Rafael Padilla pour les besoins de son film, allégorie morale décryptant le racisme d’une époque pour mieux évoquer celui qui sévit aujourd’hui. Sans pour autant dénigrer ce choix artistique, nous sommes allés à la recherche de la vérité en nous appuyant sur la biographie écrite par l’historien Gérard Noiriel, Chocolat, la véritable histoire d’un homme sans nom, aux Editions Bayard.

Chocolat était originaire de Cuba où sa famille eut à subir l’esclavage
VRAI. L’absence d’état civil de Rafael suggère qu’il serait né entre 1865 et 1868 dans une famille d’esclaves ou de « cimarrons ». Il aurait ensuite été vendu sur le port à un riche exploitant espagnol qui l’aurait emmené comme domestique dans la ville de Sopuerta, non loin de Bilbao, pour l’usage de sa famille.

Lire+

Source : 29 janvier 2016 - Nicolas Michel - Jeune Afrique