Egypte : un an et demi de prison contre une présentatrice de télévision pour diffamation d’une fille victime d’harcèlement sexuel

Règlementations

Une Cour de délits égyptienne a condamné lundi à un an et demi de prison la présentatrice de télévision Riham Said, reconnue coupable de diffamation d’une fille victime d’harcèlement sexuel, a-t-on appris de source judiciaire au Caire.

La présentatrice accusée de diffuser des photos de la fille et de lui faire porter la responsabilité de l’harcèlement sexuel a également écopé de 10.000 livres (environ 1.250 dollars).

La fille ayant fait l’objet d’harcèlement dans l’un des grands centres commerciaux de la capitale égyptienne a été invitée par Mme Said dans son émission « Sabaya El Kheir » sur la chaîne de télévision Ennahar et s’est vue accusée de porter des habits encourageant les hommes à la provoquer.
Après la fin de l’émission, la présentatrice a montré des photos de la jeune fille sans dire comment elle les a obtenues. Parmi ces photos, certaines sont prises sur une plage avec un maillot de bain deux pièces et en compagnie d’un homme.

La victime a accusé la présentatrice de lui avoir fait voler ces photos à partir de son téléphone personnel pendant l’émission.

Signature : APA

Lire+