Côte d’Ivoire : gros travail de fond lors d’une table ronde sur la mesure d’audience (HACA)

Distribution Audiovisuel

HACA 2 VAA 35

…En raison de l’avènement imminent de la Télévision Numérique Terrestre et de la libéralisation du secteur télévisuel, la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), en sa qualité d’institution de régulation du secteur audiovisuel, envisage d’évaluer de manière précise et objective les audiences des médias (radio et télévision), afin de répondre aux attentes aussi bien des acteurs concernés que des populations.

L’enjeu de cette étude et par conséquent les nombreux avantages que peuvent en tirer les acteurs dudit secteur, nécessite une réflexion approfondie, afin de déterminer une méthodologie appropriée permettant la mise en place d’un système crédible de mesure d’audience.

C’est pourquoi, la HACA entend organiser une table ronde autour de cette importante question. Cette Table Ronde qui se tiendra le mercredi 24 février 2016, à Heden Golf Hôtel d’Abidjan, réunira différents acteurs et professionnels du secteur de la communication audiovisuelle.

Objectif général :
L’organisation de la table ronde vise à proposer une méthodologie appropriée permettant la mise en place d’un système crédible de mesure d’audience en Côte d’Ivoire. De manière plus spécifique, les objectifs visés, sont notamment :


Introduction : Qui écoute les radios ? Qui regarde la télévision ? À ces questions, en apparence, banales, on peut prétendre répondre facilement.
C'est bien sûr le public qui écoute et regarde. Mais, si l'on ne veut pas se contenter de considérer ce public comme une masse indistincte, un bloc monolithique et passif, alors on peut aller plus loin pour s'interroger de façon plus subtile sur ses motivations, ses attentes et ses préférences, ses indifférences et ses rejets aussi.
Peut-on anticiper les évolutions de cette audience en partant de ce qu'elle est pour imaginer ce qu'elle sera ? La réponse à ces questions constitue l'essentiel de l'expertise en matière d'études d'audiences. Nous avons, dans cette salle, une somme d'expériences diverses pour nous donner un peu plus d'éclairage.
L'environnement, les variables socio-culturelles ont leur poids dans les différentes approches méthodologiques. Pour autant, faut-il surestimer les particularismes au motif d'adapter la démarche au contexte ivoirien et africain ? Ou alors, les invariants permettent-ils d'appliquer partout les mêmes méthodologies ? En filigrane, se pose bien évidemment, la question de la pertinence des Études. Mesdames et messieurs, abordons un autre aspect, celui des financements. Le volontarisme ne suffit pas. Il faut combiner savoir-faire, moyens et logistique. Nous avons prévu de parler de ce que cela induit, à savoir la question, assez triviale, mais inévitable du financement des Études.
Il n'existe pratiquement pas de standards en la matière, les coûts des Études variant presque de zéro à l'infini.

Mais, si les bonnes Études n'ont pas de prix, elles ont un coût. C'est même un des points clé qui dissuade beaucoup d'entre vous d'envisager la question. Cela peut se comprendre, lorsqu'on sait à quel point l'économie des entreprises audiovisuelles repose encore sur un équilibre précaire.

Dans le même temps, je fais partie de ceux qui pensent que, pour une véritable entreprise, le coût de la non Étude est toujours plus élevé que le coût de l'Étude.
Le manque de ressources financières ou en tout cas, leur mauvaise allocation, amène les uns à se fier à leur intuition et les autres à entamer une longue marche dans le brouillard et l'incertitude, sans possibilité de capter des signaux au demeurant parfois contradictoires. Enfin de compte, si vous menez une petite Étude pour savoir pourquoi si peu d'études d'audience sont faites dans nos pays, il y a de fortes chances que cette question du financement soit évoquée. Nous espérons donc que des propositions innovantes seront faites avant la fin de cette trop courte journée. Optimisation, mutualisation, recours aux nouvelles technologies que sais-je encore? Afin de pouvoir quantifier et qualifier les Audiences de plus en plus fragmentées sous la poussée irrésistible des nouveaux médias.
Tant de questions vous attendent durant cette journée, chers experts !


Source: HACA - 2016.