RDC : le vice-ministre limogé pour une sextape dénonce un chantage

Règlementations

En vingt-quatre heures, Enock Sebineza Ruberangabo a tout perdu. Il avait fait son entrée au gouvernement de la République démocratique du Congo en décembre 2014 comme vice-ministre des postes et télécommunications, mais a été révoqué vendredi 29 avril 2016 pour avoir « gravement manqué » à son « devoir déontologique et éthique ». Il paie ainsi une vidéo compromettante qui avait commencé à se propager la veille sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Youtube.

En savoir plus