Egypte : L’Etat mise sur les séries TV pour lutter contre la drogue

Règlementations

La Ministre de la Solidarité sociale, Ghada Wali a annoncé le 12 mai 2016 que le gouvernement va mettre en place des subventions d’1 million de livres (environ 100,000 euros) pour la création de séries télévisées ramadanesques aidant à lutter contre l’usage de drogues dans la société égyptienne.


Le versement de cette subvention sera assuré conjointement par le Ministère de la Solidarité sociale et celui de la Jeunesse et des Sports.


Elle pourra aussi bien être accordée à des séries dans lesquelles les personnages ne fument pas et ne se droguent pas, qu’à celles dont l’histoire met en avant les conséquences néfastes des drogues.


Selon Ghada Wali, «pendant le ramadan 2014, 15,5% du temps total d’antenne des séries TV donnait une image positive de l’usage de drogues». En 2015, ce taux a été ramené à 13% après la signature par les réalisateurs et scénaristes égyptiens d’une charte sur le traitement des drogues à l’écran.


Lors du Ramadan 2016, qui démarre le 6 ou le 7 juin, le Ministère de Ghada Wali va passer au peigne fin l’ensemble des séries télévisées, afin dit-elle de «blacklister les oeuvres qui selon nous encouragent l’abus de drogues».
Sources : Al Masry Al Youm, Arab Today

Source : Mediterranee-audiovisuelle.com - 16 mai 2016.