Afrique - TNT : cfi continue à apporter son soutien dans quelques pays

Technologies et Convergence

Réduction de la fracture numérique, utilisation du dividende numérique, augmentation du nombre de chaînes…
Ces opportunités avaient été explorées lors de la conférence ministérielle internationale en novembre 2013, organisée à l'initiative de Fleur Pellerin, ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Innovation et de l'Économie numérique.

À cette occasion, Étienne Fiatte, directeur général de CFI avait animé un atelier consacré aux contenus numériques des futurs multiplex…>>http://www.cfi.fr/fr/actualites/tnt-une-opportunite-pour-lafrique-et-la-France

Le passage à la télévision numérique terrestre ( TNT) va réorganiser le paysage audiovisuel de chaque pays : de nouvelles chaînes vont voir le jour et les télévisions historiques seront soumises à une concurrence plus rude pour l'accès et le partage d'un marché publicitaire à fort potentiel de croissance.Les chaînes historiques doivent s'y préparer en modernisant leur outil de production, de diffusion et en réorganisant leur management général et sectoriel.

Les recommandations de l'Union internationale des télécommunications ( UIT) et de l'Union Africaine des télécommunications (UAT) précisaient initialement que la transition vers la TNT en Afrique subsaharienne devrait être achevée au plus tard le 17 juin 2015, mais de nombreux pays ont pris du retard.
Une prolongation de la diffusion de l'analogique a été décidé jusqu'en 2020, offrant un délai supplémentaire aux chaînes historiques pour consolider leur structure, cultiver les complémentarités, présenter une offre cohérente et percutante en terme de notoriété, réputation, image, attractivité et audience. Cette transition constitue donc une préoccupation pour l'ensemble des professionnels du secteur (autorités, producteurs, diffuseurs, éditeurs, ayants droit, annonceurs publicitaires).

Ce projet accompagne la conduite du changement, à la demande des télévisions et autorité de régulation. Il prévoit d'agir :

- auprès des télévisions dans l'audit et la refonte des approches et techniques RH afin d'offrir une manière plus fluide, motivante et efficace dans l'organisation de la prise de décision (gestion de l'organigramme, délégation de responsabilités, gestion de projets, sens de l'innovation, circulation de l'information, etc.)

- dans l'aide à l'amélioration des outils de production de la RTI (Côte d'Ivoire) pour rationaliser ses procédures, mieux positionner sa ligne éditoriale, restructurer sa grille de programmes, maximiser ses moyens et réduire ses coûts

- dans l'aide à la réalisation d'un outil de mesure d'audience fiable et reconnu pour faciliter le développement des télévisions et/ou radios et encourager les annonceurs à augmenter leurs investissements publicitaires.

ACTIONS
Étude préparatoire & Audit
Formation aux techniques de management moderne
Aide à la réorganisation structurelle
Formation au marketing des contenus & programmation
Mise en images des émissions de plateau
Amélioration des émissions existantes et création d’émissions de divertissement
Formation des JRI et amélioration de la qualité des reportages de proximité
Étude préalable à la mise en place d’un outil de mesure d’audience
Conseil auprès de la HACA dans la rédaction des termes de référence d’un appel d’offre pour la réalisation de la mesure d’audience

Lire la suite ici.