DIFFA-Lagardère a constitué un catalogue de plus de 700h de programmes africains

Distribution Audiovisuel

Impact sur le secteur : ***

A quelques jours de l’ouverture du Discop Abidjan, qui réunira plus 700 professionnels africains et du monde entier, DIFFA - distribution Internationale de Films et Fictions Africains -  tient à s’affirmer plus que jamais comme une des sociétés leader de la distribution et de la promotion de la création audiovisuelle et cinématographique africaines.

La société DIFFA créée en mai 2015 par Martika production et Lagardère Studios (maison mère de DIFFA – 1er groupe de production audiovisuel indépendant en Europe) fédère aujourd’hui 55 producteurs et réalisateurs africains issus de 25 pays différents, DIFFA possède ainsi le catalogue le plus représentatif de la diversité culturelle africaine. En un an, 18 producteurs, hommes et femmes, nous ont rejoint et confié leurs catalogues. 80 % de nos membres viennent de l’Afrique francophone, 15% d l’Afrique anglophone, 5 % de l’Afrique lusophone et arabophone.
Le catalogue DIFFA représente aujourd’hui près de 700 heures de programmes récents (80% de nos titres ont moins de quatre ans). Dont, 80 longs métrages, une nouvelle collection de courts métrages de fiction, 450 heures de séries et mini-séries, 50 heures de documentaires et 35 heures de magazines.

Nombre de nos titres ont été primés dans divers festivals dédiés aux œuvres africaines (Montréal, New York, Fespaco, Louxor, Conakry, Amiens, Abidjan)
Depuis le début de l’année, DIFFA a soutenu financièrement, par des Minimum Garantis, la production de trois séries (« Fabiola saison 2 » de Boubacar Diallo ; « Du jour au Lendemain saison 2 » d’Adama Roamba et « Afrique mon Afrique » série d’animation de Jean Noël Bah).  D’autres projets sont à l’étude.

En mobilisant des financeurs internationaux, DIFFA a permis le bouclage du plan de financement du film « Frontières » d’Apolline Traoré, dont le tournage vient de démarrer.
DIFFA, en association avec Alexandre Rideau (société de production Keewu groupe Lagardère Studios) travaille en ce moment à un ambitieux projet de financement d’un slate edutainment qui permettra la production d’environ une dizaine de séries par an, grace la mobilisation des financements alternatifs existants dans le monde.

Enfin Alain Modot a participé à plusieurs sessions de formation des professionnels africains producteurs, réalisateurs, avocats en partenariat avec l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) au travers de MadeInAfrica. Cette formation en trois modules qui suivent les étapes de la chaine de valeurs (développement, production, distribution) permet d’apporter aux managers et responsables des entreprises du secteur, les règles de bonne gestion favorisant le développement pérenne de leurs entreprises.

Lors du prochain Discop, les titres phares seront notamment ; C’est la vie, Tundu Wundu, Denke Denke, Les juifs noirs, les racines de l’olivier , Le temps des Orixas, Les p’tits plus, Atchaaba les mototaxis, Before 30 saison 1, Fabiola saison 1, Kingmakers, Afrique mon Afrique, Du jour au Lendemain, La secte et bien d’autres encore comme les très nombreuses heures disponibles du catalogue Lagardère Studios Distribution que DIFFA représente désormais en Afrique.

Plus que jamais DIFFA s’impose comme un partenaire majeur de la création audiovisuelle aux services des créateurs et des professionnels.


Venez rencontrer toute l’équipe qui est à votre disposition sur le stand A1 Lagardere Diffa du Discop Abidjan.

Source: Diffa, 17 mai 2016. Communiqué de Presse DIFFA.