Discop Africa/Abidjan 2016 – interview avec l’organisateur

A la une

nterview exclusive avec Patrick Zuchowicki, directeur et fondateur de Basic Lead, organisateur de Discop Africa, quelques jours après l'édition Discop Abidjan qui s’est tenue du 31 mai au 2 juin 2016.

Impact du Discop sur le secteur : *****

Photo ci-dessus : Patrick Zuchowicki, directeur et fondateur de Basic Lead, l'organisateur de Discop.

 


L’un des objectifs du Discop Abidjan 2016 est de faire de la Côte D’Ivoire le grand hub de la production audiovisuelle dans la sous-région. Preuve à l’appui, 182 producteurs et créateurs de contenus étaient présents. Le bilan de ce grand rendez-vous panafricain des professionnels de la télévision et du web fut extrêmement positif et a enregistré un record d’affluence avec plus de 1000 délégués. Ce Discop a provoqué énormément d’activités par les jeunes et les médias sur les réseaux sociaux – Facebook, Twitter, et YouTube - en Côte d’Ivoire et engendré de nombreux articles de presse.

La RTI a produit et diffusé des reportages à voir en rattrapage ici :


A l’occasion de l’inauguration officielle du salon DISCOP AFRICA Abidjan, le Premier Ministre de la République de Côte D’Ivoire, Daniel KABLAN DUNCAN, a ouvert le premier SOMMET DE LA TELEVISION, une initiative lancée par le Ministère de la Communication de Côte d’Ivoire, et destinée à favoriser le développement d’une industrie audiovisuelle multi-écrans et multiplateforme, régionale, localisée, génératrice d’emplois et tournée vers l’Afrique francophone.

« Compte tenu des fondamentaux exceptionnels dont l’Afrique francophone dispose, 300 millions de personnes, une monnaie unique, des habitudes et une langue communes et des pronostics de croissance qui tiennent bon, l’objectif est de faire de la Côte D’Ivoire le grand hub de la production audiovisuelle dans la sous-région » souligne Me Affoussiata BAMBA-LAMINE, Ministre de la Communication.


Photo ci-sessus : à droite > Me Affoussiata BAMBA-LAMINE, Ministre de la Communication de la Côte d'Ivoire. A gauche > Ahmadou Bakayoko le Directeur Général de la RTI (Radio-TV Ivoirienne).

 


Discop Africa s’est terminé sur « Meet your Stars », un vivier de jeunes talents dynamiques et de nouvelles émissions diffusées prochainement.

Photo ci-sessus : Les artistes pendant la session "Meet your Stars".

 


Dans le Grand Autitorium du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, un dîner de gala en l’honneur de la Turquie, en présence et de SE Madame Esra DEMIR, Ambassadrice de Turquie en Côte d’Ivoire, et du Ministre de la Communication du Burkina Faso, Rémis Fulgence DANDJINOU a permis de découvrir les talents d’un humoriste ivoirien, Joël Eric N`Gadi.

La Turquie était le pays d’honneur de cette édition 2016, mais un brusque changement dans le gouvernement Erdoğan avait empêché les acteurs de l’audiovisuel turques de se rendre sur place.

« Ce que je retiens, c’est l’incroyable dynamisme du secteur audiovisuel dans la région d’Afrique de l’Ouest. La Côte d’Ivoire commence à jouer un rôle pilote pour la production audiovisuelle qui va nourrir un marché de 300 millions de francophones » explique Patrick Zuchowicki, ajoutant qu’il faut « nourrir en productions nationales les chaînes de télévision africaines qui se plaignent de ne pas avoir assez de contenu ».

« Nous avions accompagné la Colombie il y a quelques années. Aujourd’hui, ce pays est l’un des premiers fournisseurs de télénovelas en Amerique Latine. Sur le même modèle, la Côte d’Ivoire représente pour nous la tête de pont de la grande zone FSA – French Speaking Africa – avec le potentiel pour produire de nombreux programmes pour la région»

La prochaine étape en Côte d’Ivoire est de passer d’un secteur artisanal à un modèle industriel : «Construire un ou plusieurs gros studios en Côte d’Ivoire serait la suite logique de l’émergence du secteur. Ce pays peut devenir le fournisseur numéro 1 en Afrique Francophone», note Patrick Zuchowicki.

Le prochain Discop Africa se déroulera du 2 au 4 novembre 2016 en Afrique du Sud à Johannesburg avec pour pays d’honneur les Etats Unis. Au menu des conférences, « il se peut que l’on parle de programmes jeunesse et d’éducation » conclut Patrick Zuchowicki.

Difficile à concevoir, l’edutainment est pourtant le genre qui manque à de nombreuses chaînes de télévision d’Afrique. Fusion du divertissement et de l'éducation, ce type de programme permet l'éducation ludique. C'est une forme de divertissement conçue pour éduquer tout en amusant. En Côte d’Ivoire, deux principaux studios d’animation et de dessins animés ont commencé à produire des programmes pour enfant.

 

Sylvain Béletre pour balancing Act.

____________

Dans Cette édition:

Production Audiovisuelle

    Côte Ouest dévoile ses coproductions lors du DISCOP Abidjan 2016
    Discop Abidjan : les séries africaines à l’honneur, idéales pour l’export
    « Bienvenue au Gondwana », le film 2017
    Lagardère Studios /Keewu, de la formation à la production en Afrique
    Discop Abidjan : Appel à talents d’Afrique pour Digital Lab Africa (DLA)

Diffusion Audiovisuelle

    TV5MONDE Afrique diffusera les Jeux Olympiques de Rio en Afrique subsaharienne
    Tunisie : programme spécial Ramadan sur petit écran
    Algérie : Ce que réserve le groupe MBC pour le Ramadhan 2016
    TV5MONDE lance la chaîne jeunesse TIVI5MONDE en Afrique et site jeunesse
    Trace TV : Olivier Laouchez, l’homme aux mille projets
    Voxafrica lance « The Voice Afrique francophone »

Distribution Audiovisuelle

    NINA TV : L’engouement autour de la 1ere chaîne telenovela d’expression francophone se confirme
    Droits de télévision : cadeau de la Fifa à l'Afrique subsaharienne
    Discop - La RTI a tout compris : coproductions internationales, distribution de programmes, stratégie digitale et bilan positif!
    Les opérateurs Africains de la Pay-tv face à la TNT
    Discop Abidjan : quand l'audiovisuel africain fait du chiffre
    Discop Africa Abidjan 2016 : Entretien avec Bernard Azria, directeur général de Côte Ouest Audiovisuel
    TV5MONDE lance sa chaîne enfant en Afrique : Tivi5MONDE
    Discop – session Distribution : la relation ciné-TV en Afrique
    IrokoTV part à l’assaut du marché africain de la vidéo sur smartphone

Eco-finances

    La deuxième édition ivoirienne de DISCOP AFRICA dépasse toutes les attentes
    Naspers a investi 60 millions $ aux Etats-Unis dans une plateforme d’apprentissage en ligne
    Abidjan envisage de devenir un hub de l’industrie audiovisuelle en Afrique
    Cameroun : Vivendi inaugure la toute première salle de cinéma spectacles CanalOlympia
    Algérie : L'Entv s'intéresse au Discop
    Dailymotion installe un bureau à Abidjan, son premier bureau africain

Règlementations

    Cameroun : Canal+ autorise 3 câblodistributeurs locaux à distribuer ses bouquets Tv
    Canal+ entre en accord avec trois distributeurs camerounais - bonne nouvelle pour les ayants-droit !
    Le leurre marocain pour l'audiovisuel indépendant africain
    Vers la libéralisation de l’audiovisuel en Côte d’Ivoire
    Cameroun : Creolink, Tv+ et TNT Africa vont désormais distribuer les chaînes Canal+
    65e festival de Cannes : il faut payer pour interviewer les stars ?
    L'avenir incertain du paysage audiovisuel algérien

Technologies et convergence

    Après le Display et la vidéo online, le programmatique connaîtra-t-il le même succès à la télévision ?
    Le potentiel des drones en Afrique
    Audiovisuel en Afrique : redistribution des cartes et place aux jeunes !
    Lancement officiel de la première webTV pour mobiles d’Afrique francophone
    TNT au Sénégal : le flou se dissipe sur la livraison des décodeurs
    Discop : Quelle opportunité VoD/OTT en Afrique ?

Plus

    EVÈNEMENTS
    People
    Opportunities