Audiovisuel en Afrique : redistribution des cartes et place aux jeunes !

Technologies et Convergence

Discop, ce grand rendez-vous panafricain des professionnels de la télévision est en passe aussi de devenir aussi celui du web et des applis.

« Nous assistons à une redistribution des cartes à travers laquelle la toile et ses jeunes créateurs prennent une place de plus en plus importante. Avec des talents uniques et une même langue parlée par 300 millions de personnes, l’Afrique francophone a aujourd’hui de formidables atouts en main pour s’approprier le web et créer de nouveaux modèles de financement, de production et de consommation qui serviront très vite d’exemples. » a indiqué Patrick ZUCHOWICKI, Président Fondateur de DISCOP AFRICA.

« Parmi les forces de la Côte d’Ivoire dans ce secteur, ce sont la RTI, notre diaspora, nos jeunes, nos humoristes et nos sociétés de production qui sont les moteurs » a commenté une journaliste locale.

Alors que le secteur audiovisuel est en passe d’être libéralisé, Madame Affoussiata Bamba-Lamine, Ministre de la Communication de la République de Côte d’Ivoire, a ouvert le sommet et a lancé un débat sur le thème de l’influence des industries de la création audiovisuelle dans l ‘émergence de l’Afrique.
La ministre a suggéré que les Etats africains s'engagent dans des partenariats sud-sud dans le domaine de l'audiovisuel afin de favoriser le développement de ce secteur

La grande surprise de Discop Abidjan 2016 fut les appels à talents et la dernère journée ‘Meet your Stars’ sur les nouveaux programmes avec la contribution de la jeunesse montante du secteur audiovisuel et numérique en Afrique.

Source : Informations recueillies par Sylvain Béletre.