Avec 8 millions de clients en Afrique, Startimes innove sur tous les fronts

A la une

Ci-dessus: La réception du nouveau siège de Startimes.


Ci-dessus: M. Pang, Président de Startimes, interviewé par Sylvain Béletre pour Balancing Act.

 

Présent sur 28 pays d’Afrique sub-saharienne, avec désormais 8 millions de clients dans 16 pays du continent, Startimes veut continuer à ‘booster’ le secteur audiovisuel en Afrique. Cette réussite a fait de Startimes une star en Afrique. C’est ce qui ressort du 6e séminaire du développement de la télévision numérique en Afrique auquel était présent Sylvain Béletre pour Balancing Act. Voici son résumé du séminaire.
 
Il faut amener nos médias à donner la bonne information pour contrecarrer la mauvaise image dont sont victimes les pays africains et la Chine dans la presse occidentale. Cet argument de choc, prétexte à une étroite coopération Chine-Afrique était le prélude du sommet des chefs d’Etat africains et chinois qui s’était déroulé à Johannesbourg les 2 et 3 décembre 2015. Il fut répété au 6e séminaire du développement de la télévision numérique en Afrique qui s’est tenu dans un grand hôtel de Beijing, capitale de la République populaire de Chine, les 23 et 24 juin 2016.

A Johannesbourg, le gouvernement chinois avait annoncé une enveloppe d'investissements de 260 millions de dollars US principalement pour renforcer la migration vers la télévision numérique en Afrique. Les prêts des banques chinoises qui soutiennent les projets de Startimes sont intéressant : leurs taux sont très bas.
 
Pour renforcer leur coopération avec l’Afrique, les responsables de Startimes, du gouvernement et des banques chinoises vont continuer à fournir l’appui nécessaire pour permettre aux gouvernants africains d’accomplir leurs devoirs de déploiement du numérique sur leur territoire, et fournir l’information et l’éducation à tous les citoyens.  
 
En avançant l’idée de partenariats gagnant-gagnant et de rapports harmonieux, M. Pang Xinxing, PDG du Groupe Startimes a réitéré sa volonté de contribuer à numériser le continent Africain pour renforcer le développement social, sans oublier de couvrir les zones rurales afin d’éviter que ne se créent des fractures numériques au sein des populations.

Ci-dessus : M. Pang, Président de Startimes.

 


M. Pang va plus loin. Il désire poursuivre sa vision de devenir un groupe média jouissant d'une influence mondiale, avec la volonté de s'implanter non seulement dans 40 pays d'Afrique, mais également hors de l’Afrique.
 
Quelles sont les nouveautés cette année ?
 
Après les discours officiels, place aux actes. L’entreprise a amélioré sa gamme de services et de terminaux, et a renforcé l’accompagnement de ses services dans ses filiales en Afrique. L’équipement, la formation des ressources humaines, l’amélioration des services clients par des ingénieurs expérimentés, la responsabilité sociale et l’échange des bonnes pratiques sont au programme. Les contenus ne sont pas en reste.
 
Au niveau des terminaux, on trouve une gamme de 5 modèles de smartphones low cost (de 50 à 200 dollars US), un vidéoprojecteur led à basse consommation (autour de 350 dollars US), une gamme élargie de postes de télévision ultra-plats utilisant peu d’électricité et équipés de récepteur TNT intégrés, (pour environ 300 dollars - prix variable selon les quantités commandées), sans compter les nouveaux boîtiers multimédias et de réception de signaux TV-Radio-texte compatibles pour la réception en TNT et DTH.

Un 'Home Media Centre' sophistiqué vient connecter l'ensemble et permet de nombreuses applications. Ce module de Startimes est un service innovant alliant domotique et services multimédias, multi-écrans.

Ci-dessous : le schéma du Home Media Centre de Startimes.

 

Pour les citoyens qui ne sont pas connectés à un réseau d’électricité, un panneau solaire permet d’alimenter ces divers équipements et de recevoir la TV et la radio où qu’ils se trouvent en Afrique.

 

 

Ci-dessous : le paneau solaire et le vidéoprojecteur de Startimes.

 

Dans les services, on trouve une application mobile gratuite – Startimes App - qui avait été lancée en janvier 2015. Elle fournit des bandes annonces de programmes TV ainsi que des résumés de matchs sportifs, voire quelques matchs en entier. Bien notée sur Google Play, cette app permet également de recharger son abonnement Startimes et de parcourir les programmes des chaînes diffusées sur ses bouquets.

 

Ci-dessous : le menu des services TV de Startimes.


 

Ci-dessous : trouver Startimes APP.

 

Ci-dessous : Startimes APP.

 

Renforcer le contenu

Côté contenu, Mike Dearham, VP de Startimes a rappelé que le sport joue un rôle prépondérant dans le développement des services de TV payante. StarTimes a officiellement dévoilé un contrat de cinq ans avec la Super League Chinoise (China Super League-CSL), après avoir signé avec la Bundesliga allemande la Serie A italienne et la Ligue 1.


Outre la Copa America, StarTimes a précédemment diffusé les qualificatifs de l’Euro 2016, l’International Champions Cup (ICC), la FIFA Beach Soccer World Cup et la Coupe du Monde de la FIFA U-17. 

 

Ci-dessous : Mike Dearham, VP de Startimes en charge du contenu.


 
Startimes parraine des équipes sportives ouganadaises : SC Villa et KCCA à hauteur de sh750m et de sh1.5b sur trois et cinq ans, respectivement, en plus du parrainage pour sh250m annuel dans le Falcons club de basket. Au total, Startimes fournit 7 chaînes sportives en Afrique !

M. Dearham ne va pas négliger les films et séries africains. Produire et traduire des contenus dans des langues régionales en Afrique fait partie des impératifs. Startimes a diffusé des programmes en Swahili, Hausa et Luganda.
 
Usines au Nigéria et coproductions
 
M. Pang a décrit la NTA (Nigerian Television Authority) comme l’un des partenaires les plus importants pour son entreprise en Afrique, affirmant que la société chinoise est prête à investir davantage au Nigeria, en particulier dans le domaine de la fourniture de contenus, sans négliger de possibles accords de coproductions pour des films et séries.
 
Il a également évoqué le fait que l'expansion prévue de StarTimes au Nigeria pourrait comprendre la mise en place d'une usine de fabrication pour assembler des décodeurs et des téléviseurs, ainsi que la construction de studios haut de gamme.
 
300 délégués
 
La réunion était de taille : Plus de 300 délégués provenant de 39 pays étaient présents au séminaire ! des membres du gouvernement de la Chine, des ministres et des administrations chargées de la radiodiffusion nationale, des dirigeants de chaînes de télévision. Les banques chinoises qui accompagnent Startimes étaient aussi sur place afin de répondre aux questions des partenaires : Export-Import (EXIM) Bank of China, ICBC, China-Africa Development Fund, China Export & Credit Insurance Corporation.

Ci-dessous : l'estrade du séminaire de Startimes.


 
Des membres de gouvernements africains chargés du déploiement de la TV numérique, des partenaires clefs (des sociétés techniques, des operateurs satellitaires, des acteurs de l’audiovisuel francophone), une trentaine de journalistes, ainsi qu’une partie des employés de Startimes ont également pris part au séminaire. Si la majorité des délégations étrangères provenait d’Afrique sub-saharienne, on a également noté la présence de représentants de pays d’Afrique du Nord (Egypte, Algérie, Maroc) et de 4 pays d'Asie.
 
Fondé en 1988, StarTimes Group est désormais perçu comme étant l’intégrateur le plus influent dans l'industrie de la télédiffusion en Chine...et en Afrique : fournisseur de technologie, opérateur de réseau, fournisseur de contenu et de services de télévision payante en dehors du pays, la société est sur les rails pour devenir un groupe d’influence mondiale.
 
StarTimes a commencé à étendre ses activités à l'Afrique en 2002, et travaille en étroite collaboration avec les gouvernements africains afin de promouvoir conjointement la numérisation et l'informatisation du continent africain.

Par Sylvain Béletre pour Balancing Act.

 

Ci-dessous : une partie des employés de Startimes.

 

 

Ci-dessous : au siège de Startimes, un mur dédié aux décideurs en Afrique.

 

 

Lire aussi :
CCTV.com - Le 6ème séminaire sur le développement de la télévision numérique en Afrique se déroule à Beijing.

____


Dans Cette édition:
Production Audiovisuelle

    Parfaire l'écriture de scenarii en Afrique : une priorité pour l’OIF
    Fespaco 2017, appel à films : dépêchez-vous !
    Cameroun : Fête du cinéma - des écrans dans la ville, du 18 au 28 juin 2016, à Yaoundé
    The CEO, le nouveau film de Nollywood en avant première dans un avion !

Diffusion Audiovisuelle

    Partenariat entre la chaîne TV5monde Afrique et MTN Mobile TV (MTN-TV)
    Discop Africa : l’influence des blogueurs et consommation audiovisuel
    Mali – nouvelle chaîne de télévision : TV veut innover avec l’info en continu…
    Musique de Côte d’Ivoire : appel à diffusion de clips sur vos chaînes de télé
    Discop 2016 : Les opérateurs de la TV Payante face à la TNT (résumé de la session)
    Discop 2016: le Groupe Canal+ renforce son engagement envers le public africain

Distribution Audiovisuelle

    L'édition 2017 du DISCOP Istanbul est annulée
    Mokolo : Lancement du site internet et réunion, à Dakar
    AVENIDA BRASIL remporte un franc succès sur LA RTBF
    18ème Mica en marge du Fespaco : Appel à inscription
    Les inscriptions pour DISCOP Johannesburg 2016 sont ouvertes!
    la série Shampaign (distribuée par côte ouest) rafle 4 prix aux golden Movie Awards 2016

Eco-finances

    La petite bataille VoD/Afrique : TRACE TV acquiert Buni.tv – impact élevé
    Communiqué : Création du premier réseau de salles de cinéma et de spectacles en Afrique
    Économie : pourquoi l'Afrique doit accélérer la diversification
    Contenu audiovisuel en Afrique : Qu’est ce que Mokolo ?
    Concours/Financement : Publicis veut encourager la création et le développement de start-ups dans le monde
    Stratégie cinéma-spectacle : Canal Olympia en Afrique (interview et CP)
    Crowdfunding babitalentshow : une dizaine de projets inscrits sur la plateforme

Règlementations

    Afrique / TV : Les câblos pirates s’organisent
    Burkina - TNT : cap vers la télévision numérique
    RSF : Une année exceptionnelle pour la censure
    Tunisie : Zine el-Abidine Ben Ali porte plainte contre une chaîne de télévision

Technologies et convergence

    Des incubateurs pour les médias?
    Dailymotion s’installe en Côte d’Ivoire
    Afrique Innovation: «On va inventer les médias de demain avec vous»

Plus

    OPPORTUNITÉS
    EVÈNEMENTS
    People