Eutelsat réexamine ses priorités stratégiques et ses objectifs financiers dans un marché en évolution

Diffusion Audiovisuel

Les activités d’Eutelsat en Afrique ont affiché une croissance mais le groupe entend revoir ses objectifs dans le monde pour s’adapter à la nouvelle économie.
 
Maximisation du cash-flow dans les activités de base du Groupe :
Retour à une quasi-stabilité du chiffre d’affaires lors de l’exercice 2017-18
Maintien de la Marge d’EBITDA au-dessus de 75%
Investissements réduits de 80 millions d’euros par an en moyenne à 420 millions d’euros
Diminution des charges financières
Croissance annuelle moyenne du cash-flow libre discrétionnaire supérieure à 10% de l’exercice 2015-16 à l’exercice 2018-19
Dividende stable ou en croissance
Préparation du retour à la croissance en poursuivant le développement dans la Vidéo et en saisissant les opportunités de long terme dans la Connectivité

Paris, le 27 juin 2016 – Dans un contexte de ralentissement de la croissance de l’industrie Eutelsat Communications (ISIN: FR0010221234 - Euronext Paris: ETL) revoit ses priorités stratégiques et ses objectifs financiers.

Rodolphe Belmer, Directeur Général, a déclaré: « Il est devenu évident ces derniers mois que les activités traditionnelles dans le secteur des Services fixes par Satellite sont entrées dans une phase de ralentissement. Dans ce contexte de plus faible croissance, nous adaptons nos priorités stratégiques et nos objectifs financiers. Notre première priorité sera de maximiser la génération de cash-flow libre de nos activités de base. Nous sommes confiants dans notre capacité à générer un niveau de cash-flow libre discrétionnaire sur les trois prochaines années qui nous permettra de verser un dividende stable ou en croissance tout en réduisant notre ratio d’endettement, compte tenu de notre engagement de maintenir une note de crédit de qualité « investissement ». Par ailleurs, nous continuerons d’investir de manière sélective pour préparer le retour de la croissance, en poursuivant notre développement dans notre activité de base, la Vidéo, et en saisissant les opportunités de croissance de long terme dans la Connectivité. Notre objectif est de revenir à une quasi-stabilité du chiffre d’affaires dès l’exercice 2017-18. »

Adaptation aux nouvelles dynamiques

Ces derniers mois, les activités traditionnelles dans le secteur des Services fixes par Satellite sont entrées dans une phase de ralentissement causée par une quasi-stabilité de la demande dans les marchés matures (Europe) et une conjoncture économique dégradée dans des zones comme la Russie ou l’Amérique latine, seulement partiellement compensée par une croissance plus robuste en Afrique subsaharienne, au Moyen-Orient et Afrique du nord et en Asie. La concurrence continue de s’accentuer dans les Services de Données où nous anticipons la poursuite de la pression les prix.

Dans ce contexte, Eutelsat a procédé à un réexamen approfondi de ses priorités stratégiques et de ses objectifs financiers, et adopte une stratégie en deux étapes, qui repose sur les priorités suivantes :

Première étape : Mettre en place des mesures immédiates pour maximiser la génération de cash-flow libre de nos activités de base (Vidéo, Services de Données et Services aux gouvernements);
Deuxième étape : Dans le même temps, préparer le retour à la croissance en poursuivant le développement de notre activité de base, la Vidéo, et en saisissant les opportunités de croissance de long terme dans la Connectivité.

1ere étape : maximiser la génération de cash-flow libre dans nos activités de base

La priorité du Groupe sera, dans un premier temps, de maximiser la génération de cash-flow libre de ses activités existantes afin de poursuivre son désendettement compte tenu de son engagement de maintenir une note de crédit de qualité Investissement, tout en versant un dividende stable ou en croissance et en finançant des investissements ciblés préparant un retour à la croissance.

Réduction des investissements

Des économies en matière d’investissement seront réalisées sans impacter le plan de déploiement actuel et le chiffre d’affaires futur qui en résulte. Ces économies seront permises par la mise en place d’une approche de conception par les coûts, un accent mis, le cas échéant, sur les opportunités de partenariat ou de «condosats» ainsi que sur les charges utiles hébergées, tout en en capitalisant sur les gains d’efficacité de l’industrie. Les investissements dans les infrastructures au sol feront l’objet d’un contrôle rigoureux.

Par conséquent, les investissements sur la période de juillet 2016 à juin 2019 seront réduits à 420 millions d’euros par an en moyenne (contre 500 millions d’euros par an en moyenne auparavant sur la période de juillet 2015 à juin 2018).

Optimisation du coût de la dette

L’émission obligataire de juin 2016 pour un montant de 500 millions d’euros avec un coupon de 1,125% va permettre, avec l’utilisation d’une partie de la trésorerie du Groupe, de refinancer les 850 millions d’euros d’obligations venant à échéance en mars 2017, permettant des économies de 30 millions d’euros par an à compter de cette date. Par ailleurs, un swap-lock a été mis en place en amont du refinancement des 800 millions d’euros d’obligations venant à échéance en janvier 2019. Enfin le crédit in fine d’Eutelsat Communications venant à échéance a été étendu pour une durée de 12 mois (pour une échéance attendue en 2021 désormais). Au total, les économies cumulées seront de l’ordre de 50 millions d’euros par an à compter de janvier 2019.

Contrôle des charges d’exploitation

Des mesures de contrôle des coûts d’exploitation sont en cours d’examen, en particulier en ce qui concerne les achats et les frais généraux, avec pour objectif de maintenir notre marge d’EBITDA au-dessus de 75%.

Optimisation du portefeuille d’actifs

Eutelsat continuera de prendre en considération les opportunités de rationaliser son portefeuille d’actifs, dans la continuité de la cession d’Alterna’TV en avril 2016, ainsi que les opportunités de partenariats pour certains de ses projets dans l’Internet Haut Débit à l’image de ViaSat en Europe et Inframed en Afrique.

Rationaliser l’organisation

L’organisation d’Eutelsat est réalignée autour des cinq lignes d’activité suivantes : métiers de base (Vidéo, Services de Données, Services aux gouvernements) et Connectivité (Haut Débit Fixe et Connectivité Mobile). Des mesures seront prises pour poursuivre le renforcement des forces de vente et les indicateurs sur la base desquels le personnel clé sera évalué seront alignés sur les objectifs de génération de cash-flow.

Dans ce cadre, Eutelsat adapte les stratégies dans chacune de ses trois activités de base (Vidéo, Services de Données et Services aux gouvernements) afin d’optimiser le chiffre d’affaires sur la base de ses hypothèses quant à l’évolution du contexte opérationnel.

Vidéo

La demande dans les Applications Vidéo est attendue en faible croissance dans les cinq prochaines années. D’une part, les marchés émergents, en particulier le Moyen-Orient et l’Afrique, où Eutelsat bénéficie de pôles audiovisuels de référence devraient poursuivre leur croissance grâce notamment à une augmentation du nombre de chaînes. D’autre part, en Europe, la tendance devrait être une quasi-stabilité, la montée en puissance de la Haute Définition et de l’Ultra Haute Définition permettant globalement de compenser l’amélioration des formats de compression et d’encodage.

Dans ce contexte, la stratégie du Groupe dans les pays matures consistera à optimiser la valeur de ses actifs, notamment en regagnant un accès direct aux clients, en intégrant ou en réorganisant la distribution indirecte, en favorisant la montée en puissance de la Haute-Définition et de l’Ultra Haute Définition et en mettant en place des politiques de prix plus segmentées.

Dans le même temps, Eutelsat continuera de saisir les opportunités de croissance dans les pays émergents, en s’appuyant sur ses investissements récents aux positions orbitales 7/8° Ouest et 36° Est et en continuant d’investir de manière sélective, notamment à la position orbitale 7° Est.

Services de Données

La demande globale en volume pour les Services de Données va continuer à croître compte tenu de besoins de connectivité accrus. Toutefois, l’environnement dans cette Application restera difficile, avec l’arrivée de nouvelles technologies, en particulier des systèmes HTS de forte capacité qui viendront s’ajouter à un marché d’ores est déjà en situation de surcapacité et se traduiront par une pression accrue sur les prix. Certains segments, notamment les Applications point-à-multipoint (qui représentent plus de la moitié des revenus Services de Données) devraient être plus résilients à court et moyen terme.

Eutelsat compensera partiellement l’impact de la baisse des prix par une série de mesures. La priorité sera ainsi de remplir la capacité existante en adaptant ses politiques de prix si nécessaire. Par ailleurs les zones géographiques où la concurrence est moins forte ainsi que les réseaux complexes et les clients les moins sensibles aux prix seront privilégiés. Enfin, le Groupe visera des opportunités dans des segments de marché sous-exploités pour le satellite tout en s’appuyant sur une offre différenciée (Eutelsat Quantum).

Services aux gouvernements

La demande de l’administration américaine est en cours de stabilisation, bien qu’un à niveau de prix nettement plus faible qu’auparavant. Le Groupe a pour volonté de développer les ventes dans de nouveaux sous-segments. L’arrivée d’Eutelsat Quantum en 2019 permettra de proposer une offre différenciée.

Plus généralement, ce segment sera également impacté par l’arrivée de capacité HTS, avec toutefois un rythme de migration plus lent que dans les Services de Données. En revanche, des opportunités de développement existent dans d’autres régions comme par exemple l’Europe, l’Asie, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ainsi que pour des applications civiles.

Ces mesures permettront de soutenir notre objectif d’une quasi-stabilité des revenus pour l’exercice 2017-18 et de retour à une croissance modeste lors de l’exercice 2018-19.


DEUXIEME ÉTAPE : retour à la croissance en poursuivant le développement de notre métier de base, la Vidéo, et en saisissant les opportunités de long terme dans la Connectivité


Eutelsat prépare le retour à la croissance avec deux horizons de temps : à moyen terme en poursuivant son développement dans son métier de base, la Vidéo (à partir de l’exercice FY 2018-19), et à plus long terme en saisissant les opportunités qui se présentent dans le Haut Débit Fixe et la Connectivité Mobile (à partir de l’exercice 2020-21).


Vidéo

La Vidéo par satellite va continuer de croître, avec, à long terme une distribution Vidéo qui s’effectuera pour l’essentiel par deux canaux : le satellite d’une part, et la Télévision sur IP d’autre part.

De nouvelles sources de demande seront générées par l’externalisation de certains services par les télédiffuseurs. Dans ce contexte, une intégration plus forte avec l’écosystème IP en s’appuyant sur les technologies existantes permettra au satellite d’améliorer l’expérience du téléspectateur, d’accroître sa fidélisation et de générer des services supplémentaires pour les télédiffuseurs, les opérateurs de télévision payante et les annonceurs.


Internet Haut Débit Fixe

Le marché potentiel pour l’Internet Haut Débit par satellite est significatif. Il est en effet soutenu par le faible niveau de déploiement des infrastructures Haut Débit dans les marchés émergents et dans certains pays développés ainsi que par la compétitivité-coût du satellite par rapport aux infrastructures terrestres dans les zones à faible densité. Le principal défi pour l’industrie du satellite sera d’être en mesure de délivrer une qualité comparable à la fibre à un prix similaire. Cet objectif sera atteint au début de la prochaine décennie avec l’arrivée de satellites « VHTS » (satellites de très forte capacité).

Dans le même temps, Eutelsat se préparera à l’avènement d’un marché de masse pour cette application en déployant différents modèles commerciaux sur sa capacité existante ou commandée (KA-SAT, projets en Russie et en Afrique) et en travaillant avec des partenaires industriels pour réduire le coût des terminaux afin de déterminer le niveau adapté d’investissement à partir de 2018.

Connectivité Mobile

A un horizon d’une dizaine d’années, le marché de la mobilité a le potentiel pour évoluer d’un marché de niche à un marché de masse compte tenu de la forte croissance du nombre d’appareils connectés, de la montée en puissance d’usages plus gourmands en bande passante qui se traduisent par une progression exponentielle de la consommation de données par utilisateur. Par ailleurs, les usages en mobilité, jusqu’à présent principalement limités aux secteurs maritimes et aériens se développeront dans le long terme dans les voitures connectées et les transports au sol.

Le Groupe adoptera une démarche progressive en s’appuyant en particulier sur ses fortes positions orbitales à 172° Est et 10° Est ainsi qu’en développant la mobilité dans les avions sur KA-SAT. Eutelsat veillera à s’assurer des prérequis pour le passage à un marché de masse, notamment via des investissements sélectifs dans une capacité appropriée et en mettant en place des accords de partenariats avec l’ensemble des parties-prenantes concernées.

Perspectives

Sur la base de la continuation des tendances observées au troisième trimestre, notamment un contexte économique détérioré dans plusieurs marchés émergents, en particulier en Amérique Latine où une portion significative de la capacité lancée récemment a été ajoutée ainsi qu’une pression concurrentielle accrue dans les Services de Données, et ce dans toutes les régions, Eutelsat confirme que les revenus de l’exercice 2015-16 seront stables avec une marge d’EBITDA attendue autour de 76%.

Ces facteurs continueront de peser sur le chiffre d’affaires de l’exercice 2016-17, qui sera également affecté par l’effet report du faible taux de renouvellement dans les Services aux gouvernements. Par ailleurs, le chiffre d’affaires à la position orbitale HOT BIRD sera en baisse de 25 à 30 millions d’euros compte tenu notamment de la rationalisation par Eutelsat des contrats avec plusieurs distributeurs. Par conséquent, l’évolution du chiffre d’affaires pour l’exercice 2016-17 est désormais attendue entre -3% et -1% et la marge d’EBITDA au-dessus de 75%.

Pour l’exercice 2017-18, les revenus dans les Services de Données resteront sous pression, ce qui devrait être compensé par une progression modeste dans la Vidéo et la croissance dans le Haut Débit et la Mobilité compte tenu de la montée en puissance de la capacité sur EUTELSAT 36C, Amos-6 (Haut Débit pour l’Afrique) et EUTELSAT 172B. L’objectif est de revenir à une quasi-stabilité des revenus avec une marge d’EBITDA supérieure à 75%. Pour l’exercice 2018-19, le Groupe attend un retour à une légère croissance avec une marge d’EBITDA également supérieure à 75%.

Les investissements « cash » seront réduits de 500 millions d’euros par an en moyenne pour la période de juillet 2015 à juin 2018 à un montant de 420 millions d’euros en moyenne par an entre juillet 2016 et juin 2019.

Le taux de croissance annuel moyen du cash-flow libre discrétionnaire est attendu à un niveau supérieur à 10% sur la même période de trois ans. Sur cette base le Groupe confirme son objectif d’un ratio d’endettement net sur EBITDA inférieur à 3,3x ainsi que sa volonté de maintenir sa note de crédit à un niveau
« Investissement ».

Dans le même temps, le Groupe adopte une politique de dividende stable ou progressif (contre un taux de distribution annuel compris entre 65% et 75% du Résultat net attribuable au Groupe auparavant).

Calendrier financier :
Le calendrier financier ci-dessous est donné à titre indicatif seulement. Il est susceptible de modifications et sera régulièrement mis à jour.
- 29 juillet 2016 : résultats annuels de l’exercice 2015-2016