Gabon - CAB4: Extension du Réseau de Fibre Optique

Technologies et Convergence

La fibre continue de pénétrer le Gabon. C’est une bonne nouvelle pour les citoyens avec des prix plus abordables pour l’internet haut débit, permettant d’accéder à du contenu riche comme de l’IPTV et des services de VoD.

La connectivité Internet internationale du Gabon a été multipliée par huit ces trois dernières années, alors que le taux national de pénétration des services Internet s'élève à 86%, selon Pastor Ngoua N'neme, ministre de l'Economie Numérique et de la Poste, contre 19,6% au Ghana et environ 24% en Algérie.

La fibre avance au Gabon. Le déploiement en cours augmentera la connectivité du Gabon grâce à 1200 kilomètres de fibre optique supplémentaires. A ce jour les travaux de déploiement ont été réalisés à 72%.
Lire+

Le Projet gouvernemental Réseau de l’Administration Gabonaise (RAG) consiste à construire une infrastructure réseaux et télécommunications pour partager l’information administrative.
Cette infrastructure devra être fiable, sécurisée, disponible, en haut débit et reposera sur une technologie en fibre optique et hertzienne sur l’ensemble du territoire national.

Le Projet CAB (Central Africa Backbone) vise à accroître la couverture géographique des réseaux à bande passante de grande capacité et de diminuer les coûts des services de communications sur les territoires des Etats d’Afrique Centrale et à appuyer la mise en œuvre du troisième pilier du Programme économique régional de la CEMAC 2010-2015, relatif à l’interconnexion physique de ses pays membres.

Conduite par Stéphane AGNOUMAME, responsable du projet, cette délégation était composé d’un représentant du Ministère de l’Economie Numérique et de la Poste, d’un représentant de la Direction Générale de la Dette, d’un représentant de la Direction Générale de L’Environnement et de la Protection de la Nature, deux représentants de la Commission Nationale des TIPPEE, d’un représentant la Société de Patrimoine des Infrastructures Numériques (SPIN), d’un représentant la Société d’Exploitation du Transgabonais (SETRAG), le constructeur China Communication Service International (CCSI), la mission de contrôle SFM Technologies et le futur exploitant de l’infrastructure Axione Gabon sur invitation du comité de suivi. Cette délégation a séjourné durant une dizaine de jours à l’intérieur du pays pour vérifier sur le terrain l’état d’avancement de ce projet majeur qui permettra la couverture nationale de réseau à bande passante de grande capacité et l’interconnexion en fibre optique du Gabon à la République du Congo.
Les résultats attendus au regard des travaux déjà réalisés par l’entreprise chinoise CCSI en charge de la construction de l’infrastructure, sont satisfaisants. En effet, sur les cinq provinces (Estuaire, Moyen-Ogooué, Ogooué-Ivindo, Ogooué-lolo et Haut-Ogooué), devant accueillir la totalité des travaux de la fibre optique, 72 % ont été réalisés et ce projet s’achèvera en Décembre 2016.

Les centres techniques (CT) de quatre types ont déjà été construits respectivement à Owendo, Nkok, Ntoum, Ndjolé, Ayem, Booué, Lastourville, Koula-Moutou, Moanda, Bakoumba, Bongoville, Lekoni, et Franceville. Ces centres techniques dotés de deux groupes électrogènes d’une grande capacité sont destinés à pallier aux différents délestages et problèmes d’électricité couplés au courant électrique fournit par la SEEG. Ils permettront d’alimenter les équipements 24h/24h. La vérification de la qualité du génie civile dont la société SFM Technologie à la charge, prouve le respect des normes de conformité mentionnées dans le cahier de charges dont l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences ( ANINF) est le garant.
Concernant l’installation de la Fibre optique, des tranchées sont actuellement réalisées par les ouvriers avec la pose de trois conduites, dont deux de couleurs rouge et bleu de taille 33/40 et une de couleur noire 26/32. Des chambres sous-terraines, tous les 2 km accompagnées de bornes permettent de localiser de manière précise les différents raccordements de la fibre optique. Les câbles utilisés pour cette architecture sont de 96 et 24 brins qui garantissent une bonne qualité et continuité de la transmission des données à très haut débit.

En outre, les populations des localités traversées par le projet CAB4 attendent avec impatience l’aboutissement de ce dernier, qui viendra améliorer leurs manières de communication. Pour le président du conseil du département de LEKOKO BAKOUMBA, Sébastien MAKITA: "L’interconnexion en fibre optique est une action importante dans le développement de cette localité dotée d’un établissement secondaire et des structures administratives dont l’usage d’Internet, de nos jours est vital dans les domaines de la formation et la création des services à forte valeur ajoutée ".

En définitive, l’objectif de ce projet est de mettre en place le socle de l’interconnexion du Gabon à la sous-région dans l’optique de faire du Gabon un Hub en matière de TIC, comme prôné par le Président de la République Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA à travers les orientations et missions fixées au Ministère de l’Economie Numérique et de la Poste et l’Agence Nationale des Infrastructures Numérique et des Fréquences(ANINF). Afin que ces derniers fassent de l’usage des Tics une réalité sur toute l’étendue du territoire et de réduire de manière considérable la fracture et la facture numérique au Gabon.

Lire+