Iroko lance IrokoX pour produire, distribuer et commercialiser les œuvres audiovisuelles des jeunes talents africains

Eco-finances

La société nigériane Iroko, spécialisée dans la vidéo à la demande (VoD) sur Internet, annonce le lancement du service IrokoX, destiné à la promotion des œuvres des jeunes artistes africains. L’objectif est d’aboutir à une plateforme incontournable où les créateurs du continent viendront produire des contenus, les distribuer et les commercialiser. Une option de monétisation est d’ailleurs prévue.

IrokoX fournira une gamme de services : la production des contenus, la promotion, la programmation, les campagnes de parrainage de marque ou encore la distribution des contenus plus globalement. Le directeur général d’IrokoX, Oluchi Enuha, rappelle qu’il y a des opportunités à saisir dans l’évolution rapide des réseaux sociaux et du marché de la VoD en Afrique. L’objectif est donc de les « capturer et les diriger ».

La société Iroko est ainsi en pleine expansion. En janvier 2016, elle a conclu un contrat avec le Français Canal+, pour un montant de 19 millions $, destiné au développement des contenus. Avec cet investissement, Canal+ a intégré le comité de direction de la société nigériane qui est florissante. En 2015, celle-ci a versé 550 000 $ à ses fournisseurs de contenus, pour avoir généré 5,5 milliards de minutes de visionnage et plus de 1,5 milliard de vues. Ces résultats ont été rendus possibles grâce à des accords de distribution avec des plateformes telles que Vimeo, Spotify, Deezer, iTunes et Google Play.

Tout l’article >>