Des nouvelles du Centre Régional de Production et de Formation de Cotonou (CIRTEF)

6 October 2016

Eco-finances

Début 1995 au Benin, le CIRTEF a créé à Cotonou le premier Centre régional de post-production, projet appuyé par le PIDC et l’UNESCO, en collaboration avec la Communauté française de Belgique.

Les Centres sont dotés d’un matériel numérique de haut niveau où le CIRTEF a régulièrement investi pour conserver à tout moment le matériel le plus performant.

Ils sont mis prioritairement à la disposition des radios et télévisions membres du CIRTEF, principalement à l’occasion de formations (productions montées dans une démarche de formation des réalisateurs, des monteurs et des mixeurs). Ils sont également disponibles pour les producteurs indépendants.

Nouvel outil pour le monde audiovisuel africain, les centres de post-production permettent à la production africaine, à vocation internationale, de se réaliser en terre africaine et dans d’excellentes conditions.

Au Bénin, la rentrée scolaire et universitaire 2016-2017 a démarré en ce début du mois d’octobre. Au CRPF de Cotonou, c’est également la reprise des activités, après un mois d’accalmie. Et pour faire face à cette période d’activités qui s’annonce, le secrétariat général du CIRTEF a mis la main à la cagnotte pour doter le Centre d’une nouvelle station complète de montage FINAL CUT PROX GOLD 4K, ce qui ouvre désormais, de belles perspectives pour des productions tournées en HD, full HD, en 2k et 4K.

Cette reprise nous offre aussi l’opportunité d’assurer d’une part la maintenance complète du matériel dont dispose le Centre et d’autre part, de faire le point sur les émissions postposées durant la période écoulée. Au nombre de ses émissions figurent :

- La Série « Ma vie après le sport », il s’agit du projet du Centre intitulé : « Le

dernier coup de sifflet »

- Les productions du Fonds CIRTEF-TV5, au nombre desquelles nous avons :

1- « Les potières de KALABOUNGOU », porté par Moussa BA de l’ORTN

2- « Les déchets plastiques en Côte d’Ivoire » de Mohamed Lamine CISSE

3- « SEFO, la cheffe de troupe » de la Malgache Niry RANDRIAMAMPIANINA.

4- Une coproduction de trois fictions radiophoniques, entre l’ORTB et le

CIRTEF qui porte sur les contes du Bénin.

Une réalisation de Claudine ATOHOUN, dont les maquettes sont en cours.

Et pour les productions à venir, le Centre s’active à recevoir le Tchadien Djimadoumbaye BENELIM pour la postproduction du document sur le procès de HISSENE HABRÉ et l’atelier de scénarisation et de réécriture de la Série « FEMME

BATTANTE III ». Nous terminons en souhaitant, à tous les enfants de nos lecteurs qui sont sur les bancs de l’école, une excellente rentrée.

Conditions d’accès  

Pour y avoir accès, il convient de répondre à des critères précis de qualité et de diffusion internationale. Il va de soi, par exemple, qu’un projet soutenu par le fonds francophone de production audiovisuelle du Sud de l’Organisation Internationale de la Francophonie/CIRTEF ou par un organisme international, ait accès à ces studios des plus performants.

Les conditions d’accès sont définies selon le cas, avec les responsables des centres.

Adresse :

021 BP 001 Gbégamey

Cotonou, Bénin

Téléphone : (229) 21 30 48 05

Source : Anselme Awannou, Cirtef en bref.