Cinéma : Wùlu, le film africain sur le trafic de drogue qui séduit les festivals du monde entier

17 November 2016

Production Audiovisuel

Wùlu ("chien", en bambara) est le premier long métrage du réalisateur franco-malien Daouda Coulibaly. Une coproduction franco-sénégalaise, tournée entre Bamako, Dakar et Thiès. Le film, conçu pour séduire le public du continent, bénéficie déjà d'un rayonnement international.

L’intrigue et la mise en scène font penser à un film hollywoodien, mais nous sommes à Bamako et les acteurs sont presque tous Africains. Quand on est jeune, pauvre et ambitieux, comment résister à la tentation du crime organisé ?

Telle est la trame de Wùlu, qui invite le spectateur à partager le parcours de Ladji, interprété par le Franco-Malien Ibrahim Koma, qui se bat pour faire fortune et sortir sa sœur (Inna Modja) de la prostitution.

Ce thriller est le premier long métrage du réalisateur franco-malien Daouda Coulibaly, qui s’est déjà illustré par deux courts métrages, “Il était une fois l’indépendance” et “Tinyè so” (la maison de la vérité).

Le film a été produit par Astou Films, basé au Sénégal et dont Eric Névé et Oumar Sy (à ne pas confondre avec l’acteur Français Omar Sy) sont actionnaires. “Avec une équipe à majorité africaine, de nombreux stagiaires, Wùlu a été l’occasion pour plusieurs jeunes de faire leurs débuts dans le cinéma”, se réjouit Éric Névé, le producteur.

Date : 4 novembre 2016 à 18h10

Par Aïssatou Diallo