Cameroun : le régulateur des médias sanctionne la télévision publique

15 December 2016

Règlementations

Au Cameroun, le Conseil national de la communication (Cnc) a rendu public son verdict ce 6 décembre 2016, dans l’affaire qui oppose la nommée Ghislaine Ndjoungou à la Crtv, l’office de radio et de télévision public.

Le Cnc a adressé un avertissement à la Crtv et a suspendu pour 1 mois la journaliste Irène Ndzana Fouda.

La Crtv et son employée sont ainsi sanctionnées pour avoir réalisé et diffusé à la télévision un reportage sur l’obésité infantile, montrant en clair une enfant de 5 ans, fille de mademoiselle Ghislaine Ndjoungou, elle-même journaliste.

Il y a quelques semaines, l’hebdomadaire camerounais « Kalara » révélait que cette maman avait saisi le Cnc et le ministère de la Communication d’une plainte pour «atteinte et violation des droits» de sa fillette.

Au Cameroun, c’est la première fois que le Cnc sanctionne la Crtv ; alors que l’organe de régulation a souvent été accusé de fermer les yeux sur les dérives commises par les médias publics.

Source : Assongmo Necdem (Agence Ecofin)

Date : 7 décembre 2016

Lire tout l’article