OPPORTUNITÉS

15 December 2016

Plus

Côte Ouest Audiovisuel recherche des programmes originaux et de qualité

Acquérir des œuvres audiovisuelles innovantes, de qualité et développer une relation à long terme avec nos producteurs partenaires sont le leitmotiv du département acquisition de Côte Ouest Audiovisuel.

Ce que Cote Ouest recherche :

Côte Ouest possède une équipe d’acquisition qui cherche continuellement des œuvres audiovisuelles de valeur à intégrer dans son catalogue. Il s’agit de films, de séries, d’animation, de Télénovelas, de documentaires de tous genres provenant de tous les horizons. Le public que nous desservons est un public majoritairement africain, qui se situe aux quatre coins du monde aussi bien en Afrique de l’ouest, australe, ou subsaharienne, que dans les grandes métropoles occidentales comme la France, le Canada, les États-Unis. Ce public est friand de productions de qualité, originales dont le scénario, la trame et le jeu des acteurs sauront plaire à un public ouvert et culturellement mixte. Parce que nous couvrons un large territoire, nous recherchons un contenu qui saura s’exporter facilement et séduire différentes audiences.

La Politique d’acquisition

L’équipe d’acquisition de Côte Audiovisuel est composée de spécialistes qui participent aux salons, surveillent les Awards et festivals, scrutent le marché tant anglophone, que francophone, à la recherche de productions correspondants aux valeurs de Côte Ouest. Ces experts possèdent autant la fibre artistique que marketing et se posent pour tout type de contenu audiovisuel qui passe entre leurs mains, les 5 questions clés suivantes:

Ce contenu répond-il aux attentes de notre cœur cible

Ce contenu est-il exportable ?

Ce contenu peut-il être doublé dans une autre langue

Ce contenu répond-il à nos normes techniques et artistiques?

Ce contenu est-il original?

Vous avez une œuvre à nous soumettre, prenez contact avec

Awoua Keita - acquisition manager.

Acquisition (at) coteouest.tv

Lire+ 

__

Les politiques pour la créativité à l'honneur au Burkina Faso :

Le Burkina Faso se lance dans son 2ème rapport périodique quadriennal relatif à la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005) à travers la mise en place de l’équipe nationale de rédaction et d'une première consultation des parties prenantes. ©Michel Saba, CERAV Afrique, 6 déc. 2016. Lire+

__

Des artistes maliens rejoignent la Coalition des artistes pour promouvoir l’Histoire générale de l’Afrique

A Paris, plus d’une quarantaine d’artistes maliens de grand renom seront présents au siège de l’UNESCO à Paris le 7 décembre (Salle XI, 12h30) pour s’engager à rejoindre la Coalition internationale des artistes pour l’Histoire générale de l’Afrique, une initiative visant à promouvoir le travail effectué depuis 1964 par l’UNESCO pour réécrire une histoire de l’Afrique débarrassée des préjugés.

Barack Adama de Sexion d’Assaut (rappeur), Amadou et Mariam (chanteur), Dawala (producteur), Salif Keïta (chanteur), Aissata Maïga (actrice), Cheick Moctary Diarra (écrivain), Inna Modja (chanteuse), Mokobé (rappeur), Oxmo Puccino (rappeur), Ballaké Sissoko (musicien), Cheick Tidiane Seck (musicien et compositeur), Rokia Traoré (chanteuse) et bien d’autres artistes renommés de la scène franco-malienne signeront une déclaration d’engagement pour rejoindre la Coalition.

La cérémonie sera ouverte par la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, de la ministre de la culture du Mali, N'Diaye Ramatoulaye Diallo et le Représentant de la Délégation des artistes maliens, Badiri Diakité, di Dawala.

En octobre 2015, l’UNESCO a créé une Coalition d'artistes, venus d'Afrique et d'ailleurs, pour aider l’UNESCO à « faire descendre l’immense savoir contenu dans les volumes de l’HGA dans l’esprit du peuple », selon les mots de Ray Lema, musicien congolais et porte-parole de la Coalition.

La Coalition a pour objectif de sensibiliser la jeunesse aux messages véhiculés par cette œuvre. Par leur engagement et par leurs créations artistiques, les membres de la Coalition s’emploient à convaincre les décideurs politiques de l'intérêt que représente pour l'ensemble du continent l'enseignement du patrimoine partagé des peuples africains.

Lancé en 1964, l’élaboration des huit volumes de l’Histoire générale de l’Afrique a mobilisé plus de 230 historiens et spécialistes pendant plus de 35 années. Achevé en 1999, ce travail est considéré comme une contribution majeure à la connaissance de l’histoire et de l’historiographie africaines.

La cérémonie sera suivie par un échange avec la presse pendant laquelle les artistes expliqueront les raisons de leur engagement dans un tel projet.

Source : © UNESCO

Date : 5 Décembre 2016

Lire+

__

Les enjeux de la diversité culturelle et de la liberté de l'information à l'ère du numérique: le Rapport mondial « Re|Penser les politiques culturelles» lancé à Buenos Aires. Le rapport a été élaboré avec le soutien financier du gouvernement suédois, par l'intermédiaire de l'Agence suédoise de coopération pour le développement (ASDI), dans le cadre du projet «Promouvoir les libertés fondamentales par la promotion de la diversité des expressions culturelles».

Lire+ 

__