Etudes d’audience média en Afrique : résultats des échantillons Africascope

9 February 2017

Diffusion Audiovisuel

Africascope1

Africascope | Kantar TNS - TNS Sofres : L’étude Africascope est réalisée dans 7 pays et 8 capitales représentant plus de 16 millions d’individus âgés de 15 ans et plus, avec un échantillon de 16,800 personnes, représentatif de la population de la zone d’enquête, administré en face à face au domicile des interviewés, selon la méthode des quotas (sexe, âge, niveau d’instruction, profession de la personne interrogée).

L'étude Africascope est menée tout au long de l’année avec des terrains allongés. Cette périodicité offre la possibilité de communiquer tout au long de l'année des données récentes au marché publicitaire. Africascope est donc un allié au quotidien pour répondre à l'intérêt toujours croissant des médias et des annonceurs pour ces zones géographiques.

Africascope14

Quelle est la notoriété des Radios et TV africaines ? Quelles sont les parts d'audience de chaque stations / chaînes de télévisions ? Quelle place occupe la sphère digitale dans la consommation médias ? Où se connecte-t-on à Internet ? Quelles recherches y sont faites ?

Africascope est l'étude de référence pour connaître le paysage médiatique de l'Afrique (au niveau local, national et régional) et comprendre la consommation et les comportements adoptés, au global et par média.

Kantar TNS publie les résultats de son étude Africascope 2016 qui, dans sa nouvelle formule, couvre un périmètre de 7 pays d'Afrique Sub-saharienne : Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Gabon, Mali, République Démocratique du Congo, Sénégal, l'ensemble représentant 16,8 millions d'individus âgés de 15 ans et plus. En voici les principaux enseignements.

L'audience TV reste très élevée malgré un léger recul et la durée d'écoute progresse

En moyenne, 91% des individus de 15 ans et plus regardent chaque jour la télévision soit : 15,4 Millions de téléspectateurs qui passent quotidiennement 3h31 devant leur écran TV. Ils regardent en moyenne 3.3 chaînes de TV par jour. La part des personnes qui regardent la télévision quotidiennement oscille entre 93% en Côte d'Ivoire et RDC et 83% au Burkina Faso.

La durée d'écoute par téléspectateur est globalement en hausse dans l'ensemble des pays mesurés (en moyenne + 16 minutes vs 2015). Elle est la plus élevée au Gabon et au Cameroun où elle dépasse les 4 heures. Ce sont également les pays qui comptent le plus d'abonnements à une offre de télévision payante avec respectivement 87% et 81% versus 52% sur l'ensemble du périmètre Africascope.

Africascope12

Au global, les chaînes nationales, publiques ou privées, représentent 47% des parts d'audience TV. La part des chaînes nationales est la plus faible au Gabon (15%), au Cameroun (29%), en Côte d'Ivoire (35%) et au Mali (35%). A l'inverse en RDC, au Burkina Faso et au Sénégal où l'offre locale est très importante, cette part est supérieure à 50% (respectivement 57%, 60% et 70%). Côté chaînes TV internationales et Panafricaines, les plus regardées sur la zone, sont principalement celles de divertissement : Nollywood TV, Canal+, Novelas TV, Trace Africa et Nina TV mais aussi la chaîne généraliste TV5MONDE et les chaînes d'informations France 24 et Africable.

L'écoute de la radio, plus contrastée, accuse un recul par rapport à 2015

En moyenne, 69% (-3pts vs 2015) des individus de 15 ans et plus écoutent chaque jour la radio, soit 11,6 millions d'auditeurs par jour pour 1h29 d'écoute moyenne quotidienne.

La part des auditeurs quotidiens est moins homogène d'un pays à l'autre par rapport à la télévision : au Cameroun moins d'une personne sur 2 écoute tous les jours au moins une radio tandis qu'ils sont près de 9 sur 10 au Mali.

Au Mali, comme au Burkina Faso, la part d'auditeurs radio est aussi élevée que la part de téléspectateurs quotidiens. Ce sont aussi les 2 pays qui affichent les durées d'écoute radio les plus élevées, respectivement 2h33 et 2h22.

Sur le périmètre Africascope, les stations de radios africaines atteignent une part d'audience moyenne de 78% (variant de 52% au Gabon à 92% au Sénégal). Quant aux radios Internationales, RFI concentre à elle seule l'essentiel des parts d'audience.

Avec 7,4 millions d'internautes, la sphère digitale élargit son périmètre

Le smartphone, 1er support utilisé pour se connecter à Internet : 44% des individus de 15 ans et plus résidant au sein des pays couverts par l'étude Africascope sont internautes, soit 7,4 millions de personnes. Le Smartphone continue sa progression en tant que premier support utilisé pour se connecter : 73% se connectent à Internet en premier lieu via leur mobile (vs 68% en 2015).

L'activité pratiquée la plus régulièrement est la consultation des réseaux sociaux : 76% des internautes les consultent au moins une fois par semaine, notamment au Sénégal (82%), en Côte d'Ivoire (81%). Internet est également plébiscité régulièrement pour d'autres activités, comme utiliser des messageries instantanées type WhatsApp ou Messenger (55%), Rechercher des informations professionnelles (41%) ou encore télécharger des fichiers audio ou vidéo (40%) et consulter des sites d'actualités (40%).

Des centres d'intérêt dominés par la musique, l'actualité et la famille

Cette année, Africascope s'est également intéressé aux centres d'intérêt des africains. Ils sont 79% à être intéressés par la musique, notamment en Côte d'Ivoire (87%) et au Cameroun (85%).

On trouve ensuite l'actualité, qu'elle soit nationale, Africaine ou Internationale (77%) et la famille (68%).

la suite ici

et ici 

 

Africascope13 

Africascope13

Africascope15