Humour sur les dérives de « la République très très démocratique du Gondwana »

9 February 2017

Règlementations

Mamane VAA41

Ci-dessus à droite : Mamane lors d'un Discop Africa.

 

date : 23.01.2017

Mamane, souverain du Gondwana et étendard du rire africain.

Le chroniqueur nigérien de RFI, passé par le Jamel Comedy Club, a présenté son premier long-métrage, « Bienvenue au Gondwana », au Festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez. LE MONDE . Sandrine Blanchard

Sa chronique humoristique sur RFI a fait sa renommée dans toute l’Afrique francophone. S’appuyant sur les us et coutumes, injustices et dérives de « la République très très démocratique du Gondwana », Mamane livre chaque matin une satire de l’actualité aux millions d’auditeurs de la station publique.

Le Gondwana ? Officiellement le nom de la partie sud qui s’est dissociée de la Pangée, au trias. Mais aussi « un pays imaginaire dirigé par son excellence le président fondateur ; où rien ne marche et tout marche dans l’intérêt du leader bien-aimé et de sa famille ; où ça va parce que le président va bien et le peuple on s’en fout », résume l’humoriste nigérien dont le premier long-métrage, Bienvenue au Gondwana, a été présenté, mercredi 18 janvier, au Festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez.

La suite ici

 

Crédit photo : Sylvain Béletre.

Ci-dessous de gauche à droite : Digbeu Cravatte, Michel Gohou et Mamane, de passage à Paris pour la promotion du film.

 Mamane et 2 amis...