Le film ‘Bienvenue au Gondwana’ - FESPACO : les séances parallèles

23 February 2017

A la une

Gondwana Issue 57

Mise à jour fin février 2017 : le film ‘Bienvenue au Gondwana’ ne fut pas sélectionné ni projeté lors du Fespaco 2017 pour diverses raisons.

 

Fespaco : le film ‘Bienvenue au Gondwana’  - a voir !

« Bienvenue au Gondwana » - le film événement de Mamane (Niger) est un film 'sucré salé' à voir…

 

Alors de quoi parle ce film ? Synopsis :

Bienvenue au Gondwana est l’histoire de la réélection controversée du président fondateur du Gondwana. Dans le film, on parle de lui, on voit son fils ‘Junior’, mais on ne voit jamais le président fondateur. Alors qu’une délégation d’Européens de l’ONU gondwanais vient pour vérifier la bonne tenue de cette élection, Julien, un jeune homme idéaliste, est confronté à la vie politique du Gondwana. Mais une jeune et jolie révolutionnaire lui fait tourner la tête. Sur le ton de l’humour, Julien vit des aventures riches en émotions, sans trop tomber dans la caricature. Deux sortes de Pieds Nickelés un peu barbouze, interprétés par le célèbre duo Michel Gohou et Cravatte Digbeu surveillent la délégation. Dans la délégation, on voit aussi un député français déterminé à vendre des asperges aux gondwanais...

« La République très très démocratique du Gondwana est un organisme gouvernemental situé au sud de quelque part et au nord de n'importe où. A l'ouest et à l'est, ça dépend…un pays totalement imaginaire dirigé par son excellence le président fondateur ; où rien ne marche et tout marche dans l’intérêt du leader bien-aimé et de sa famille …».

Bande annonce >>

 

Le film jouit déjà de quelques dialogues ‘cultes’:

«on a un tout petit service à te demander. Quand tu vas gagner les élections, faut pas nous oublier hein ?! »

«On est fatigué : majorité, opposition, ils sont tous les mêmes.»

«Notre leader bien aimé a pris tout le monde par surprise en annonçant sa candidature aux prochaines élections présidentielles.»

«Je veux que vous alliez au Gondwana pour porter haut le flambeau de la tradition démocratique de votre pays.»

Au départ, 'Bienvenue au Gondwana' est tiré du titre d’une ‘’pièce typiquement humoristique’’ sortie en février 2013 à Abidjan. Coproduit par Gondwana City Productions (Mamane, originaire du Niger, et Catherine Guérin, productrice française établie à Abidjan) et Mandarin Production, une société française et l’Etat de Côte d’Ivoire, ce film est financé à hauteur de 4 millions d’Euros soit plus de 2 milliards de Fcfa. «C’est un film important pour l’Afrique», explique Nicolas Altmayer. «C’est beaucoup de moyens. Le coût de productions européennes est plus élevé que la plupart des films africains».

Bien entendu, le film, co-fabriqué et co-financé par des africains et des français, a bénéficié d’un casting gondwanais, c’est à dire universel, explique Mamane, avec des comédiens maliens, burkinabè, togolais, ivoiriens, nigériens, français, un Américain et une Italienne. On retient tout d’abord les 3 stars du moment, à savoir Mamane, Michel Gohou, Digbeu Cravate. Ensuite il y a Prudence Maidou, Lamine N’Diaye, Rasmané Ouédraogo, Binda Ngazolo, Hachimou Oumarou, Akissi Delta, Michel Bohiri, Léonard Groguhet, Sandra Nkake (musicienne) etc. Le film est distribué par Wild Bunch Distribution et une suite sera probablement réalisée…enfin tout dépend maintenant des entrées dans les salles de ce premier essai.

 

En apprendre plus sur ce lien >>

 

RETROUVEZ LES CHRONIQUES DE MAMANE SUR RFI à 6h57 TU–AFRIQUE
- 12H57 TU-AFRIQUE
- 13h57 TU-MONDE
- 17H57 TU–AFRIQUE
- 3H57 TU-AFRIQUE + MONDE

 Lire dans cette édition : la BIOGRAPHIE DE MAMANE.

 

Avis de la rédaction :

****

Vers le top des charts pour les films liés à l'Afrique cette année (dans nos cœurs) : Un film du ‘samedi soir’ à voir absolument, qui vous fera rire et ne vous laissera pas indifférent. Il sort du lot des films que l’on voit habituellement sur l’Afrique. Ce long metrage ne manque pas de relief, engagé, traité sur le ton de l’humour, et qui de manière sous-jacente décrit la mauvaise gouvernance du monde actuel, le manque de sérieux des institutions et les situations ubuesques que l’on rencontre dans certains pays…gondwanais, tout cela vu par des africains. C’est un film qui veut engager le pilotage de la rupture politique par le peuple. On sent la colère de Mamane : le film est très négatif sur la situation politique actuelle, comme une page qui voudrait se tourner sur le bilan de l'affreuse année 2016 - et tant mieux, car le but est de changer les choses en mieux - à l'attention de tous, en particulier des institutions internationales, des occidentaux, des gouvernants et des jeunes. La France, avec son héritage colonialiste en prend pour son grade, et on perçoit une partie des relations qui existent réellement entre français et les habitants du continent africain. Le film mérite d’être traduit en anglais (et non sous-titré) pour dépasser les frontières francophones : le message grave tout comme l’humour du film sont universels.

Fiche du film

Film disponible à l'achat par les réseaux professionnels.

Sortie : Au cinéma le 12 avril 2017 (Afrique, Europe)

Durée : 1h 40 min

Genre : Comédie (dramatique)

Prix : Récompensé au Festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez

Réalisation : Mamane

Scénario : MAMANE et Stéphane KAZANDJIAN

Casting : Antoine Gouy, Antoine Duléry, Michel Gohou, Cravatte Digbeu, Prudence Maidou, Andrea Schieffer, Nicky Marbot, Ricky Tribord, Jean-Louis Garçon, Matthew Vladimery, Binda Ngazolo, Wilfred Benaiche, Rasmane Ouedraogo, Susanna Dimitri, Lamine N'Diaye, etc.

PRODUCTION

Producteur : Eric Altmayer et Nicolas Altmayer

Production : Mandarin Cinéma et Gondwana City Productions (Mamane et Catherine Guérin, Abidjan)

Distribution : Wild Bunch Distribution

EQUIPE TECHNIQUE

Directeur de la photographie : Antoine Marteau

Monteuse : Catherine Schwartz

Directeur du casting : David Bertrand (II)

1er assistants réalisateurs : Demba Dieye - Mathieu Howlett

2ème assistant réalisateur : Claire-Oriane Vauchelle

Costumière : Nathalie Raoul

Régisseurs généraux : Sékou Traoré et Mat Troi Day

Contact / distributeur : Wild Bunch Distribution 

65 rue de Dunkerque – 75009 Paris-France. Tél: +33 1 43 13 21 15.

 

 Super Gohou

_________

FESPACO - séances parallèles

voici la liste complète des séances parallèles du Fespaco :

I/ == HOMMAGES

Sembene ! de Samba Gadjigo (Sénégal)

Tahar Cheriaa, à l’ombre du baobab de Mohamed Challouf (Tunisie)

Destin commun, hommage à 3 éclaireurs du 7eme art de Stéphane Vieyra (Sénégal)

II/ == SEANCES SPECIALES

Turbulences 2016 de Daniel Kamwa (Cameroun)

Il a déjà tes yeux de Lucien Jean Baptiste (France)

III/ == CARTE BLANCHE VUE D’AFRIQUE  

Un film avec toi de Jean-Daniel Lafond (Canada)

IV/ == L’AFRIQUE VUE PAR…

1 Accra Power de Sandra Krampelhuber/Andrea Verena Strasser (Autriche)

2 Dahra, 11 Karmattani Awkay, After, Amogidbale… de Francesco Sincich (Italie)

3 Jean Ziegler, l’optimisme de la volonté de Nicolas Wadimoff (Suisse)

4 Kolwezi On Air d’Idriss Gabel (Belgique)

5 L’homme qui répare les femmes- la colère d’Hippocrate de Thierry Michel (Belgique)

6 L’uomo che dipingeva sulle donne (l’homme qui peignait sur les femmes) d’Annamaria Gallone (Italie

7 La belle At The Movies (la belle au cinéma) de Cecilia Zoppelletto (Italie)

8 Le blanchiment des troupes coloniales de Jean-Baptiste Dusseaux (France)

9 Les paupières fermées de la Centrafrique d’Alfredo Torrescalles (Espagne)

10 Nakom de Norris Daniela Kelly/ Pittman TW (USA/Ghana)

11 Pieds nus de Christian Carmosino (Italie)

12 Salsa opus d’Yves Billon (France)

13 Shashamane d’Amati Giulia (France)

14 Un président au maquis de Laurent Goussou-Deboise (Burkina Faso)

15 Yenepa (une famille burkinabè) de Victorien Vialar (France)

 

Pour rappel : Le Fespaco (et son marché professionnel du film - le Mica), comme d’autres festivals, c’est la consécration d’années de travail pour monter son film, et avoir une chance de le distribuer dans les salles, la TV, les plateformes VoD.

 

Articles liés :