Côte d'Ivoire : éthique et déontologie des journalistes pointées du doigt

23 February 2017

Règlementations

Date : 20-02-2017

Interview : En Côte d'Ivoire, «les journalistes commettent beaucoup de fautes d'éthique et de déontologie» - ZIO Moussa Rédaction du ‘magazine du dimanche’ (RTI).

Dans ce pays, une carte professionnelle de journaliste est requise pour exercer.

L’OLPED a rendu 10,000 décisions mais décerne également un prix annuel pour les meilleurs journalistes. Zio Moussa, Président de l’Observatoire de la Liberté de la Presse, de l’Ethique et de la Déontologie (OLPED), invité de la rédaction du magazine du dimanche fait un point du bilan des activités de sensibilisation et donne les perspectives de l'observatoire.

Extraits : «Les Etats Unis sont considérés comme le pays le plus ouvert aux médias ... En France, le code d'éthique et de déontologie date de 1948. En Côte d’Ivoire, la loi de 2004 pour les journalistes reprend le code pénal…un journaliste ne peut pas tout écrire…les pouvoirs publics doivent travailler avec les médias sur la liberté de la presse…il faut former les journalistes, (…) il faut améliorer leurs conditions de travail…le modèle économique des médias doit changer…les journalistes travaillent (souvent) pour des partis politiques…mais ils ne travaillent pas toujours dans de bonnes conditions…il faut qu’ils travaillent de façon plus professionnelle» explique M. Moussa, incluant le secteur audiovisuel.

L’OLPED fait du monitoring et observe ce que les médias produisent, puis alerte ou sanctionne si besoin. C’est un organe de régulation des médias en Côte d'Ivoire créé le 24 septembre 1995 à Yamoussoukro et composé de 13 membres. Il a pour missions de promouvoir et défendre l'éthique ainsi que la déontologie journalistiques, d'assurer la médiation en particulier lorsque les journalistes portent préjudices à des citoyens mais également de promouvoir et défendre la liberté de la presse. L’Olped est la deuxième instance d’autorégulation de la presse dans l’espace francophone, après le Conseil de presse du Québec (CPQ). (source : wikipedia).

Ressources

Voir le replay ici