Maroc : le Centre Cinématographique a présenté un Bilan 2016 impressionnant !

23 March 2017

Production Audiovisuel

La tradition veut qu'à l'issue du Festival National du Film, le directeur du CCM présente et commente le bilan de l'année écoulée.

Le chiffre d'affaires déclaré du secteur cinématographique et de la production audiovisuelle avoisine 700 millions de Dirhams. Les films produits sans le concours du Fonds d'Aide ainsi que les festivals non subventionnés ne sont pas pris en compte. Il serait alors juste d'estimer la "valeur" du secteur autour du milliard de Dirhams.

Nous sommes donc bien dans une activité culturelle qui a un caractère économique certain, créatrice d'emplois et qui contribue également à l'image du Maroc à l'international.

Le film marocain est présenté dans 94 festivals et manifestations cinématographiques dans 45 pays. Ces participations sont un sujet de satisfaction comme l'est, d'ailleurs, le nombre de productions étrangères tournées au Maroc.

A l'initiative du CCM, la loi de finances 2016 a prévu un soutien aux productions étrangères d'œuvres audiovisuelles et du cinéma. Les textes d'application de cette mesure attendent le prochain gouvernement, ce qui devrait augmenter sensiblement le nombre de productions étrangères que nous accueillons.

En 2016, d'autres initiatives du CCM et avec le concours de ses partenaires ont vu le jour

ou ont été reconduites:

Nationale des Artistes.

En 2016, la fréquentation en salles a baissé de 17%: si en 2015 4 films (deux marocains et deux américains) ont attiré plus de 50 000 spectateurs, cette année seul "Dallas" de Mohamed Ali Mejboud a dépassé ce seuil et même largement (+ de 111 000 spectateurs). Il n'y a donc pas eu en 2016 suffisamment de "blockbusters" pour attirer le public dans les salles.

Le peu de salles restantes en activité contribue aussi à la baisse de la fréquentation alors

même que, (faut-il le rappeler?) l'Etat continue de soutenir financièrement la création et la rénovation des salles de cinéma.

A contrario, le nombre de visas culturels délivrés a augmenté de 49%: la "consommation" cinématographique serait-elle en train de muter du cinéma commercial vers celui des festivals?

Saluons l'ouverture en 2016 du Mégarama de Tanger qui offre 8 écrans supplémentaires

au public de la ville du détroit et qui enrichit le parc national qui en a bien besoin ...

Sarim Fassi Fihri ; Directeur ; Centre Cinématographique Marocain - Bilan 2016

Lire le rapport.