«Plus de 100 acteurs de doublage…Africains pour la plupart, travaillent au siège de StarTimes »

3 May 2017

Distribution Audiovisuel

impact : élevé pour les producteurs chinois et pour la Chine, pour les citoyens africains recevant Startimes.

(REGARDS DE CHINE) La vie heureuse d'une jeune Tanzanienne en Chine grâce à "la Ceinture et la Route"

date : 16-04-2017

Dans un studio tout en verre au siège du groupe audiovisuel chinois StarTimes, situé dans le célèbre quartier hi-tech de Zhongguancun à Beijing, Happiness Lulikela, une jeune Tanzanienne, et trois collègues africains sont en train de doubler la série TV chinoise "Au service de ces dames". Face à l'écran, ils travaillent avec passion, alternant cris d'enthousiasme ou murmures attristés selon les scènes...

Il y a deux semaines, Happiness est venue en Chine pour la première fois. Aujourd'hui, elle se dit "très heureuse" de travailler à StarTimes, car "en doublant des films chinois, je peux mieux comprendre la culture chinoise, donc c'est un très bon boulot".

"En regardant ces vidéos, je vois des Chinois qui tiennent à leur culture traditionnelle. Mon rôle est d'utiliser ma propre langue pour que les Africains puissent comprendre la culture chinoise", dit-elle.

Happiness n'est pas la seule à avoir été choisie, neuf autres Tanzaniens étant également venus avec elle. A l'heure actuelle, plus de 100 acteurs de doublage, des Africains pour la plupart, travaillent au siège de StarTimes sur le doublage d'émissions de télévision et de films en anglais, en français, en portugais, en swahili et en haoussa.

Dans le cadre de l'initiative "la Ceinture et la Route", le groupe StarTimes a redoublé d'efforts pour diffuser des productions audiovisuelles chinoises en Afrique. La présence à Beijing de ces dix "voix de l'Afrique" pourra améliorer efficacement la capacité de doublage des films chinois.

Selon la vice-présidente du groupe, Guo Ziqi, la capacité annuelle de doublage atteindra 10.000 heures en 2018. A partir de ce moment-là, davantage de téléspectateurs africains seront en mesure de mieux comprendre la Chine à travers ces produits audiovisuels.

En régie, les techniciens surveillent 24 heures sur 24 devant des dizaines d'écrans, sur lesquels on voit en direct des émissions diffusées dans de nombreux pays africains.

StarTimes dispose quatre autres régies de ce genre à l'étranger. Selon Mme Guo, afin de mener à bien ses projets en Afrique, le groupe a ouvert plus de 500 chaînes de télévision, quatre plateaux de télévision et 30 studios de doublage.

Afin de les aider, son groupe emploie actuellement en Afrique 4.300 salariés, dont 96% sont originaires du continent.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.

Lire tout l’article.