Burkina Faso : le secteur culturel reconnu comme l’un des piliers de la croissance du pays

3 May 2017

Eco-finances

impact : élevé pour les citoyens africains, pour le secteur culturel.

Le Burkina Faso compte parmi les pays africains les plus dynamiques sur le plan culturel. Il se distingue par une politique de développement qui reconnaît le secteur culturel comme l’un des piliers de croissance du pays.

Africalia travaille avec cinq structures : le Cartel, la Plateforme Culturelle du Burkina Faso (PCBF), Afrifogo-Maison de la Parole, l’Institut de l’Image et du Son (ISIS-SE) et le Cinéma Numérique Ambulant-Afrique (CNA-Afrique). Les partenariats mis en place se fondent sur la volonté de professionnaliserles plate-formes et les réseaux d’opérateurs ainsi que d’assumer des initiatives transfrontalières.

AFRIFOGO – MAISON DE LA PAROLE

Afrifogo est une plate-forme des arts de la parole qui a pour objectif de professionnaliser dans la sous-région le secteur du conte en Afrique de l’Ouest.

PLATEFORME CULTURELLE DU BURKINA FASO

La Plateforme Culturelle du Burkina Faso (PCBF) a pour mission la promotion des professionnels et des métiers de la culture et des arts burkinabé. Elle représente un certain nombre de structures culturelles du pays.

CNA-AFRIQUE

Le CNA-Afrique est un réseau panafricain d’associations qui a pour mission d’assurer la diffusion des films africains sur supports numériques en milieu rural.

INSTITUT SUPÉRIEUR DE L’IMAGE ET DU SON/ STUDIO ECOLE (ISIS-SE)

L'Institut Supérieur de l’Image et du Son/ Studio Ecole (ISIS-SE) est un institut de formation artistique, technique et d‘accompagnement dans les métiers de l’audiovisuel, à vocation sous régionale.

CARTEL

La Fédération du Cartel est une structure d’administration et de gestion commune mise en place par quatre compagnies de théâtre burkinabées.

En savoir plus